POLITIQUE : 1200 personnes pour la 1ère réunion publique de l’Union Agathoise avec Gilles D’ETTORE

VIATERRA - PERMANENT
AGDE - LIDL
DEPARTEMENT - GUIDE SENIOR
CAP - D'AGDE  L'OASIS DE MARIE
VILLE DE PORTIRAGNES
MERCURE
SODEAL - CENTRE NAUTIQUE
AGGLO BEZIERS - SOIREES DIVINES
CAP D'AGDE - AQUALAND 2017
WHY NOT
ORPI
LES PORTES DU LITTORAL
AGDE - DISTRI CLUB MEDICAL
OT - VISITE THEATRALISEE
JF TERRASSEMENT
CASINO - PERMANENT
HYPER U
BRESCOU BRASSERIE ARTISANALE
AGGLO CAHM - Très or
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
BALNEOCAP - PERMANENT
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
VILLENEUVE-LES-BEZIERS - EN FETE
MARSEILLAN - ACTU
SICTOM
1200 personnes pour la 1ère réunion publique de l’Union Agathoise avec Gilles D’ETTORE
  • ht10
  • ht2
  • ht4
  • ht5
  • ht6
  • ht8
  • ht9
  • photo 1
  • photo 2
  • photo 4
  • photo 5
  • photo 6
  • photo 7

 

1200 personnes pour la 1ère réunion publique  de l’Union Agathoise avec Gilles D’ETTORE

1200 personnes pour la 1ère réunion publique de l’Union Agathoise avec Gilles D’ETTORE


C’est dans un espace Carayon archi-comble, où se sont rassemblées 1 200 personnes, que s’est déroulée notre première réunion publique. Après Sébastien Frey, mon Premier Adjoint et Conseiller Général, qui a introduit la soirée en rappelant le sens de notre engagement au service de tous les Agathois, et Carole Raynaud, qui incarne si bien la solidarité en menant un combat héroïque à travers le Téléthon, j’ai tout d’abord voulu saluer les jeunes de notre ville, fortement présents en ce mardi soir, et leur dire que tous les projets que nous réalisons, nous les faisons d’abord pour eux qui représentent l’avenir d’Agde. Crèches, écoles, complexes sportifs et de loisirs, Centre Aquatique, aide à la formation, sont autant d’investissements que nous avons fait d’abord pour notre jeunesse.

Une ville se construit dans le respect de son histoire, mais aussi dans le respect des générations successives et de son environnement. C’est pourquoi nous avons tout misé sur la qualité de vie des Agathois, en créant notamment un pôle santé au service de tous, et particulièrement de nos aînés à qui l’on devait des conditions dignes de prise en charge à proximité de leurs familles. Alors qu’il n’existait rien, nous avons bâti un hôpital, 3 maisons de retraite ; les médecins ont accompagné le mouvement avec un centre de dialyse, un scanner et une maison médicale de garde. Demain, nous nous battrons avec eux pour un IRM, tout comme nous continuerons le combat pour obtenir les urgences à l’année dans notre hôpital, car c’est le sens de notre engagement pour la santé et la vie de tous les Agathois.

Cette qualité de vie se décline aussi dans la vision que l’on a de notre Archipel de Vie. Agde, le Grau d’Agde, la Tamarissière, ainsi que le Cap d’Agde sont autant d’identités, de singularités qui font la diversité et la richesse de notre cité. Notre action a permis de cultiver leurs différences en imaginant des espaces publics adaptés comme ce fut le cas lorsque nous avons agrandi les quais du Cap, piétonnisé le Front de Mer au Grau, rebâti le nouvel Office de Tourisme du centre-ville, relié ces espaces de notre commune par une ceinture verte aménagée autour du Centre Aquatique à l’aide d’une passerelle au dessus de la voie rapide, ou avec une route de Rochelongue plus spacieuse et plus agréable. Dérouler 43 km de pistes cyclables entre chaque point remarquable de notre cité, terminer la protection de nos 14 km de plages pour pouvoir se balader en toute sécurité entre le Grau et le Cap, sont autant d’actes politiques pensés et réalisés dans un seul but : maintenir le caractère si original et si précieux de notre commune qui fait le bonheur de nos 25 000 habitants, mais aussi des touristes qui privilégient notre destination de Pâques à Toussaint. Et voilà que certains esprits tordus voudraient venir perturber l’équilibre de notre Archipel de Vie, rompre cette harmonie, et pire encore jeter à jamais le discrédit sur notre attractivité touristique, en appliquant en bon soldat du socialisme gouvernemental cette loi Duflot qui cherche à nous imposer la construction de 25 % de logements sociaux, c’est-à-dire, pour une ville comme Agde, 2 750 logements supplémentaires ! Non seulement notre territoire ne pourrait matériellement les accueillir, sauf à relier, dans une urbanisation globale, le Cap, Agde et le Grau, mais en plus, ils capteraient au bas mot 10 000 habitants supplémentaires qui viendraient de je ne sais où ! Voilà pourquoi je dis non à l’application d’une loi qui viendrait défigurer notre cité et son rayonnement touristique ! Nous devons impérativement conserver la taille humaine de notre ville pour préserver notre qualité de vie ! Je vous demande à tous de vous mobiliser contre tous ceux qui portent ce mauvais projet pour Agde, tous ces socialistes rampants qui n’osent plus dire leur nom, mais qui sont toujours animés des mêmes convictions idéologiques et dangereuses pour notre cité. Il est facile de les reconnaître sur Agde, ce sont tous ceux qui ont soutenu François Hollande à la dernière élection présidentielle, et qui n’osent plus prononcer son nom ! Ce sont tous ceux qui clament un apolitisme soudain, ne se souvenant plus qu’ils ont milité au parti communiste, ou qu’ils sont soutenu par le parti socialiste. Ce sont tous ceux qui dénigrent depuis 6 ans notre politique et qui n’ont rien proposé si ce n’est de soutenir un gouvernement qui a mis la France à genoux.

Je vous propose donc de ne pas appliquer cette loi pendant les 3 prochaines années car, sans nul doute d’ici là, Madame Duflot ne sera plus au gouvernement, Monsieur Hollande sera renvoyé dans ses foyers et cette loi aux oubliettes de l’histoire. 3 ans comparés à nos 2 600 ans d’histoire, c’est peu !

Une vraie politique de solidarité ne se fabrique pas avec des incantations idéologiques, elle a été notre travail au quotidien notamment avec ce pôle de santé que nous avons réalisé. Notre solidarité,  elle se manifeste tous les jours auprès des handicapés lorsque nous mettons aux normes l’ensemble de nos espaces publics ou quand nous adaptons nos transports en commun. Notre solidarité, elle se traduit auprès de nos aînés lorsque nous bâtissons des maisons de retraite et des résidences seniors dédiées. Cette solidarité, nous la mettons en œuvre auprès des familles lorsque chaque enfant dispose d’une place en crèche et par la suite, bénéficie des mêmes atouts au sein de nos écoles maternelles et primaires. Cette solidarité, elle s’exprime dans la construction de logements aidés pour tous les Agathois à la recherche d’un toit, qu’ils deviennent locataires ou propriétaires. Cette solidarité, elle s’exprime enfin dans l’aide que nous apportons constamment aux associations caritatives dont je salue les bénévoles et qui ont malheureusement plus de travail aujourd’hui parce que Mr Hollande et tous ses soutiens ont plongé notre pays dans une crise sans précédent en asphyxiant nos entreprises.

Notre vision de la commune est claire et elle s’est confirmée ces dernières années par nos investissements sur la station du Cap d’Agde qui ont permis la reconquête des friches du Matago, de l’île St Martin, l’amélioration des quais du Centre-Port, l’affirmation de notre caractère nautique et l’extension du Golf. Demain, nous poursuivrons cette action de valorisation et de montée en gamme de notre destination par la requalification de la Flânerie, du Môle, du Village Naturiste  et de l’île des Loisirs, qui doit se tourner vers des loisirs diurnes et plus familiaux. Nous continuerons à rendre notre destination plus qualitative et de manière plus durable pour développer notre activité toute l’année et ainsi pérenniser de nombreux emplois touristiques. Sur le Grau d’Agde, les différents travaux routiers et de requalification du Front de Mer se poursuivront, ainsi que la modernisation de notre Criée aux Poissons qui, demain, pourra accueillir le grand public, et enfin la mise en lumière du site de Notre-Dame avec comme point d’orgue la réfection de son église. Ces travaux seront destinés à valoriser le charme, le cadre de vie de tous ces habitants et de tous ces visiteurs qui aiment ce petit coin de paradis.

C’est bien entendu en Cœur de Ville que le chantier reste le plus important tant les problèmes sociaux et communautaire s’y concentrent. Pour autant, nous avons mis en place les bases d’une transformation profonde avec une politique patrimoniale et de reconquête de l’habitat et des espaces publics volontariste : les quais de la Marine, l’ouverture d’une Ecole de Musique, un nouvel Office de Tourisme, la rénovation du Moulin des Evêques  et du château Laurens, le Site des Métiers d’Art, renforcé demain par un circuit dédié aux antiquaires, la scène flottante estivale, la transformation du port fluvial et de sa zone de la Méditerranéenne sont autant de projets essentiels à la revitalisation du centre-ville. Ce centre-ville doit mobiliser toutes les énergies. Là encore, ceux qui passent leur temps à dénigrer ce quartier et se plaisent à afficher ses faiblesses, alors qu’ils ont soutenu un gouvernement qui a renforcé les précarités, feraient mieux de se faire leur propre examen de conscience. C’est pourquoi nous continuerons à mettre le paquet pour lutter contre la délinquance et les incivilités qui minent au quotidien la vie en Cœur de Ville. Là aussi, nos grands oracles locaux de gauche feraient mieux de s’en prendre à Mme Taubira, Ministre de la Justice, dont les décisions permissives représentent un véritable poison pour notre société alors que les policiers font dans cette ville un travail admirable, parfois au péril de leur vie. L’impunité doit cesser à Agde comme ailleurs ! Mr Denaja et son ancien directeur de campagne devraient cesser de nous lancer des écrans de fumée. La bataille contre l’insécurité se gagne d’abord avec des policiers ; or notre ville compte désormais plus de policiers municipaux que de policiers nationaux car Mr Valls n’a toujours pas remplacé 10 départs à la retraite de notre commissariat. Pourtant, la délinquance en 2013 a baissé sur notre ville, alors qu’elle explose pratiquement dans tout le reste de la France, c’est dire l’engagement des forces de l’ordre et le souci de la sécurité au quotidien qui est le nôtre. Il est inscrit dans nos valeurs car nous savons bien que la sécurité est la première condition du mieux vivre ensemble et d’une prospérité économique assurée.

 

Moi qui suis né dans cette ville, moi qui porte cette cité dans mon cœur, moi qui l’ai vue grandir avec un père qui lui avait tout donné, je suis toujours animé par la même passion pour développer en respectant son identité notre cité et la protéger des projets qui veulent nous être imposés idéologiquement d’en haut par la voie de leurs relais locaux, qui essaient, le moment venu, de dissimuler leurs vraies convictions. Pour mieux vous tromper, ils recrutent quelques personnages «Canada Dry» et autres opportunistes, comme cette inspectrice des impôts prête à se donner au plus offrant. Moi, c'est aux côtés d'hommes et de femmes aux compétences incontestables que je m’engage à poursuivre la modernisation de notre cité et la préservation de notre territoire et de son environnement.

Cette politique, je continuerai à la mener dans la concertation et le respect du contribuable. Là encore, les comptes de notre collectivité sont au beau fixe, nous avons eu en 2013 le meilleur compte administratif depuis 20 ans et aucun emprunt ne sera nécessaire cette année pour accomplir nos investissements, avec une dette qui va continuer à diminuer.

Je suis prêt, aux côtés d’une équipe renouvelée, tout en saluant le travail colossal que vient d’accomplir l’actuelle majorité municipale, à poursuivre mon engagement pour AGDE. Avec vous, réunis autour d’un projet qui respecte notre histoire et qui préservera notre qualité de vie, je vous demande de vous mobiliser chacune et chacun d’entre vous pour que l’enthousiasme qui régnait mardi soir à l’espace Carayon porte l’Union Agathoise à gagner les élections municipales les 23 et 30 mars prochains !

 

Gilles D’ETTORE

Maire d’Agde

Candidat de L’UNION AGATHOISE

Gilles D’ETTORE Maire d’Agde Candidat de L’UNION AGATHOISE (05-02-14)

 

Retour