Trombinoscope des habitants de l'Ouest Héraultais

VIATERRA - PERMANENT
AGGLO BEZIERS - FERIA DES VINS
SICTOM
SODEAL - CENTRE NAUTIQUE
HYPER U
CASINO - PERMANENT
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
MARSEILLAN - ACTU
RTL 2
CAP D'AGDE - SALON NAUTIQUE 2017
ATOL - OPTICIEN
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
OT - VIN PRIMEUR
VILLE DE PORTIRAGNES
MERCURE
ORPI
BALNEOCAP - PERMANENT
TAXI LIMOUSINE
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

DESNOS Michel

Profession :
Brocanteur retraité

Date de naissance :
04-02-1950 - CHARTRES ( 28000 )

Ecrivez-lui

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Michel arrive en 1971 à la création de  la station du Cap d'Agde. Il  travaille tout d'abord à la Brasserie SAINT CLAIR ( Le NAUTILUS en 2013 ) puis dans divers établissements de restauration dont  LA MADRAGUE célèbre restaurant de Marcel Di Pizzo dsur la Place Du Barbecue . 

Puis en 1981 il créa son entreprise de rénovation d'appartements.

En  parallèle il était brocanteur ambulant d abord sur les quais puis sur diverses brocantes de la région.

Depuis mars 2007 il a pris sa retraite et passe son temps entre Agde et Camplong un petit village des Cevennes ou il restaure une ancienne maison pour passer sa vraie retraite.

Accessoirement ce  dynamique et sympathique retraité participe également à la mise en lumière des événements de notre commune par l apport de photographies à notre site Hérault Tribune .

 

 

Portrait d’un bonhomme aux frisettes légendaires, qui aime à arpenter la ville, en long, en large, et en travers. Il ne lâche jamais son appareil photo, est sur tous les bons coups, se faufile, déclenche à tout va (et partage ses clichés sur le site internet Hérault Tribune)... Bref, Michel Desnos, 65 ans, ne rate pas une manifestation locale, ni une occasion de se frayer un chemin dans des lieux secrets. Chacun s’est habitué à sa présence. Chacun le connaît. Et plus personne ne s’étonne d’une telle assiduité. Mais alors qui est-il? Un retraité très actif certes. Mais aussi un homme qui a du flair, pressent-on. Et qui a su traverser les plus belles années de la cité, comme ça, sans côtoyer les sommets, simplement au gré des opportunités.

« C’était de la folie, le Cap était un grand village (...). Il y avait du fric ! » Michel Desnos

«Je suis arrivé en 1971. Je connaissais une fille de Vias qui m’avait parlé du coin... », raconte-t-il. Originaire de Chartres, le jeune Michel descend en stop. Fondeur d’or à 17 ans, un service militaire sur le porte-avions Clémenceau, une expérience professionnelle de dessinateur de pièces mécaniques à Paris, et il pose donc ses valises à Agde sans savoir, sans doute, qu’il n’en repartira plus. À cette époque-là, décrocher un job n’est pas un problème. « J’ai commencé à travailler au bar PMU de la Promenade, en centre-ville, chez Benedetti, le Corse. En deux jours,j’avais du travail. » Il est ensuite embauché à la Galiote (actuel Melrose Café) avant la brasserie Saint-Clair, au Cap-d’Agde, puis la Madragde, une institution, jusqu’en 1978. Un soir, « devant une bouteille de whisky, dans une boîte de nuit », un client lui fait une proposition. Il parle un peu anglais, il accepte. Et part un an en Arabie Saoudite et en Algérie pour réceptionner dans les aéroports des colis de l’entreprise Caillette et Dony. À son retour, il réintègre l’équipe de la Madragde, rencontre des vedettes et jouit à nouveau, comme tout le monde, de la vie nocturne cap-agathoise. « C’était de la folie. Le Cap était un grand village, tout le monde se retrouvait, il n’y avait pas de barrière. Et il y avait du fric! »

Avec ses pourboires, il part à Ibiza au mois d’octobre et y reste « tant qu’il y a des sous. »

Au début des années 80, Michel Desnos, avec l’appui des promoteurs immobiliers clients de la Madragde, lance
son entreprise de rénovation d’appartements. « Peinture, faïence, carrelage, j’ai appris sur le tas. Ça a duré
25 ans.» En parallèle, il se porte volontaire pour vider des maisons anciennes et devient brocanteur, le week-end à Marseillan et Villeneuve-lès-Béziers. Tableaux, cartes postales, jouets anciens... Il récupère. « À force, tu sais ce qui a de la valeur, tu le vois. » Il conserve d’ailleurs chez lui, encore aujourd’hui, de nombreux objets, bronzes,
tableaux, collections.

Quant à la photo, il en a toujours fait. La moto aussi l’a accompagné. Tout comme le blues et le rock. « Et ma petite femme, Isabelle. Et mes trois chats, Réglisse, Coca, Cola. » Tout est dit?

Rien de moins sûr ! Joyeux Noël !


L’ANECDOTE

LeroyBeaulieu enfermé

Lorsqu’on demande à Michel Desnos de citer une anecdote marquante sur son parcours, voilà le résultat: « Le jour où, à 2h, Pierre Leroy-Beaulieu (alors maire d’Agde NDLR) s’est fait enfermer dans la chambre froide de la Madragde par Banane, le propriétaire du bar l’Espadon. Le Sétois était un ancien importateur de bananes. Il lui a dit: “Pierre, t’as eu une parole malheureuse!” On était seulement quatre ou cinq à assister à la scène. »

LE COUP DE GUEULE

On peut respecter la nature et...

« Je ne suis pas écolo mais je respecte la nature », explique Michel Desnos. « Pourquoi faut-il être de gauche pour être écolo? », demande-t-il.
Regrettant visiblement que ce thème ne soit associé qu’à des bulletins de vote de gauche. Ce sont les partis
politiques qui s’emparent des thèmes qui leur apparaissent comme prioritaires. Cela dit, il y a une voie à explorer!

LE COUP DE CŒUR

Les miss

Au fil de ses pérégrinations, Michel Desnos ne rate jamais une occasion de prendre en photo les miss mais aussi de se faire prendre en photo à leurs côtés!

 

Retour

VIATERRA - PERMANENT
AGGLO BEZIERS - FERIA DES VINS
SICTOM
SODEAL - CENTRE NAUTIQUE
HYPER U
CASINO - PERMANENT
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
MARSEILLAN - ACTU
RTL 2
CAP D'AGDE - SALON NAUTIQUE 2017
ATOL - OPTICIEN
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
OT - VIN PRIMEUR
VILLE DE PORTIRAGNES
MERCURE
ORPI
BALNEOCAP - PERMANENT
TAXI LIMOUSINE