Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

100 ans pour Joseph ILLAMOLA .... Les Amis du Quai Méric au GRAU D'AGDE

C'est le 22 Mai 1907, dans la province de GERONE, en Catalogne, que Monsieur…

C'est le 22 Mai 1907, dans la province de GERONE, en Catalogne, que Monsieur Joseph ILLAMOLA est né : Le jumeau de HERGE, en somme.

Venu rejoindre sa mère à AGDE à l'age de 11 ans, il travaille très tôt dans le commerce alimentaire : épicerie chez : Mme Chades, Mme Coudéne, ou chez le volailler M. Bordes…et ce sont les premiers « marchés de plein vent » à bord d'une camionnette.

Voir le reportage photos : https://www.herault-tribune.com/?p=p17&Re_Id=240
1929 il convole en justes noces avec Henriette Di Meilla , et le jeune couple ouvre une épicerie sur le quai. Il sera le premier à se diversifier et à vendre les premiers « Articles de Paris » et surtout les premiers maillots de bain deux pièces achetés en cachette par les belles du Grau (1936).
En 1938 il sera comblé par la naissance de sa fille unique Monique.

En 1940, désormais Français, il s'engage volontaire dans le corps des artilleurs à Castres puis à Tarbes ; viennent alors les aléas et les douleurs de la guerre….

A l'évacuation c'est l'exode vers Clermont-Ferrand (accueilli par la famille Chades) puis dans la Creuse.

Au retour la situation des quelques familles du Grau est catastrophique, alors avec sa camionnette il vend le poisson pêché localement dans les villages de la rive gauche de l'Hérault.

En 1952 il achète un parc à Marseillan et vend sa production.

En 1959 Monique se marie avec Robert Gibello militaire en poste à Paris. Il se rapproche de sa fille et monte une poissonnerie à Sarcelle, son gendre lui sera d'une aide précieuse.

Depuis 1965, il est revenu au GRAU et a la chance de vivre entouré de sa fille et de son gendre , de ses deux petites filles et de ses quatre arrières petits enfants. Son beau-frère Loulou et Louisette sa belle-sœur habitent la rue d'à côté ; mais bien sûr rien ne peut combler le vide laissé par Henriette depuis 2001.

Le parcours de vie de sa famille l'a momentanément éloigné du Grau; il a retrouvé ses pénates et ses amis dont nombre sont aujourd'hui disparus…Mais ils avaient fait souche et ce sont leurs descendants et quelques estivants de longue date, regroupés entre le bateau rose de Francis D'Isernia et l'Hôtel l' Ephèbe qui ont souhaité fêter l'évènement ! Pas de conflit de générations ! Environ 60 personnes étaient heureuses de lui présenter leurs vœux (de 8 à 89 ans) … C'est dire combien tous apprécient sa présence et sont fiers de côtoyer un doyen aussi sympathique.

Que de ruses pour préparer la fête dans la plus grande discrétion , avec toutefois, quelques complicités familiales. Depuis le début de l'année nous le taquinions, sans trop de finesse, sur cette échéance ; aussi il s'étonnait discrètement auprès de son entourage de ne point voir de préparatifs. Qu'il était heureux lorsque sa famille l'a accompagné sur le quai à une heure inhabituelle ! Il ne s'attendait pas à rencontrer autant de monde : des amis venus spécialement pour cette occasion, les anciens du Grau, la Bande du Quai et des touristes qui s'arrêtaient ravis.

La soirée très animée a été riche en émotions.
M. le Maire G. D'Ettore est venu, en famille, lui présenter ses voeux ainsi que M. Frey 1er adjoint, Mme Keller, M. Tobéna, adjoints au Maire, et M. Merlo Président de l'association des commerçants du Grau.
Philémon le plus jeune des arrières petits-enfants est sorti d'un tonneau richement décoré en brandissant la banderole « joyeux anniversaire » , puis a interprété trois morceaux au violoncelle.
Anne- Marie Garrigues a retracé la vie de Joseph et a conclu :

…« Je n'ai « que » 63 ans, mais ayant épousé un Garrigues du GRAU (comme ils disent), j'ai toujours entendu parler du « Noy » (petit garçon en catalan), et pour moi vous êtes ce Monsieur très droit ,toujours tiré à quatre épingles, ayant fière allure, au parler roucoulant des Catalans que vous n'avez jamais perdu, excellent joueur de cartes, qui va à la chasse et à la pêche, adore faire la cuisine et surtout bien manger (poissons, macaronade…) à condition que tout ces plats soient bien épicés.
Je sais aussi que vous êtes un homme rigoureux, respectueux des lois, poli, discret, amateur d'opérette, danseur infatigable, éclatant de bonheur lorsque vous tournoyez avec MONIQUE dans vos bras.
Je n'ai jamais entendu parler de vos sautes d'humeur, ce qui ne veut pas dire que vous n'en ayez pas.
Alors, nous sommes heureux que toutes les générations se soient jointes à nous pour vous embrasser très fort et vous dire que nous vous aimons beaucoup.
Continuez à venir vous reposer sur le banc d'en face et commenter les évènements, l'été, place des Mûriers, auprès du banc de coquillages de Léon avec Jean et bien d'autres.
Encore une fois HEUREUX ANNIVERSAIRE »

Nous avons tenté une Sardane, Joseph marquait le tempo avec sa canne, et ses pieds frémissaient de nous rejoindre.
Jean Hirailles, (88 ans) a poussé la chansonnette
Germaine Combas, (87 ans) a interprété quelques chansons de son crû

Une cinquantaine d'enfants d'une classe de mer, et leurs accompagnants, qui passaient sur le quai, informés du motif de la fête ont spontanément entonné un « joyeux anniversaire » en Français, Anglais et Mosellan puis participé à une chenille endiablée.
Achille.G. en D.J. improvisé, mais remarquable, sur un matériel prêté par Pierre Vedrine du Zénith, avait concocté un panel de chansons marquantes du siècle, de Sardanes et d'opérettes…et place à la danse
La soirée s'est terminée fort tard sur une vibrante DAGTENCO.

Joseph et sa famille ont été très sensibles au déroulement de cette fête, animée plus particulièrement par Riet et François de l'hôtel l'Ephébe, Francis et Patricia du bateau rose, Claude et Antoine de Caux, Lily Troisy, M. et Mme Pascal Troisy des Ondines, M. et Mme Alain Merlo de l'Astoria, Melle Pascale Alric de l'Adagio, M. et Mme Michel Romero de Curios, Anne-Marie (Annie) et Achille du Grau ,et bien entendu tous les Amis du Quai.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.