ACTUALITÉS : BEZIERS - La justice n'a pas plaisanté sur l'affaire de l'agression filmée d'une jeune fille

BEZIERS - La justice n'a pas plaisanté sur l'affaire de l'agression filmée d'une jeune fille

L'affaire fait grand bruit depuis la découverte sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant l'agression insoutenable d'une jeune fille par trois agresseuses.

Les agresseuses interpellées en deux temps 

Dès lundi, les enquêteurs du commissariat de Béziers avait pu interpeller deux des trois agresseuses issues de la communauté gitane.

La troisième jeune fille mise en cause a été interpellée et placée en garde à vue ce mercredi 3 février 2021 en fin de matinée. Elle est âgée de 13 ans et demi.

La victime ne connaissait pas ces jeunes filles jusqu'à présent et elle a indiqué que son agression avait été purement gratuite, sans aucune raison apparente.

Des violences et un traitement humiliant 

Progressivement, les enquêteurs du commissariat de Béziers ont découvert la multiplicité des traitements humiliants et dégradants imposés à la victime, y compris dans l'appartement où elle avait été conduite par la contrainte.

Au cours de leur garde à vue, chacune des trois jeunes filles a reconnu avoir participé aux faits tout en renvoyant la responsabilité principale sur les deux autres.

La plus âgée est en réalité âgée de 19 ans depuis quelques jours (et non pas de 18 ans comme indiqué dans le précédent communiqué).

Le parquet de Béziers a ordonné leur présentation au tribunal en début d'après-midi et requis l'ouverture d'une information judiciaire.

Un placement en détention pour les 3 agresseuses

Les trois jeunes filles ont été mises en examen des chefs d’extorsion, de menaces de mort, ainsi que d’ enlèvement et séquestration arbitraires accompagnés de tortures ou d'actes de barbarie.

La jeune fille de 15 ans a également été mise en examen du chef d'extorsion pour les faits commis la veille au préjudice d'une autre victime (extorsion du téléphone ayant servi ensuite à filmer les faits du 27 janvier).

Toutes les trois ont été placées en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention tard dans la soirée.

Les investigations se poursuivent désormais sous l'autorité de la juge d'instruction.

 

 

Sur le même sujet :

BEZIERS - Deux des trois agresseuses de la jeune fille ont été interpellées

BEZIERS - Les jeunes filles filment leur agression violente avec un téléphone volé

GS pour la rédaction d'hérault-tribune (03-02-21)     43106 vues

Retour    Imprimer

 

ATOL - OPTICIEN
Dermapure banniere
VIATERRA - PERMANENT
Cool Garden banniere
Bannière olivier et kevin
Bannière Saint Valentin Paradise Boutik
Bannieres HT annonces légales et judiciaires
MAISON GIL AGDE
Banniere herault tribune
Agglo Hérault mediterranee : opérations de rénovation des façades dans le cœur de ville d’Agde banniere
Grande roue banniere
Banniere PARADISE 6 mois
Jardinerie Grand Cap banniere
bannière Balneocap
HYPER U
AGDE - SANTONI
Richemer banniere 2020/2021
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
Banniere herault tribune connexions
Dermapure affiche
affiche herault tribune
Cool Garden affiche
ATOL - OPTICIEN
MAISON GIL AGDE
HYPER U
Affiche Office de Tourisme Soutien Commerçants
Affiche PARADISE 6 mois
Grande roue affiche
Agglo Hérault mediterranee : opérations de rénovation des façades dans le cœur de ville d’Agde affiche
Affiche Saint Valentin Paradise Boutik
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
affiche herault tribune connexions
VIATERRA - PERMANENT
affiche Balneocap
Richemer affiche 2020/2021
Jardinerie Grand Cap affiche
affiche OLIVIER ET KEVIN
Conseil des Jeunes de MONTBLANC
 

 

 

 Et vous, qu’en pensez vous ? C’est le moment de le dire ! 

Seuls les inscrits au TROMBINOSCOPE peuvent laisser des commentaires aux articles. S'inscrire au TROMBINOSCOPE
Hérault-Tribune offre ici un espace où chacun peut exprimer librement son point de vue.
La courtoisie est de mise dans ce forum.
Un point de vue différent du votre enrichit le débat, quelqu'un qui ne partage pas votre avis n'est pas un ennemi.
L’idée est d'échanger dans le respect des idées de chacun. Chaque participant est identifié.
Prendre connaissance de la charte de bonne conduite.

 

 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE