ACTUALITÉS : LE CAP D'AGDE - L'homme d'affaire Cécil Malortigue abandonne son combat judiciaire face à la ville

LE CAP D'AGDE - L'homme d'affaire Cécil Malortigue abandonne son combat judiciaire face à la ville

 

Si l'affaire d'urbanisation avortée du petit bois du Cap d'Agde avait été l'un des sujets de la campagne des élections municipales de 2020 sur Agde, le sujet continuait d'alimenter l'actualité judiciaire puisque le requérant, Cécil Malortigue avait saisi le tribunal administratif de Montpellier afin de faire valoir ses droits et porté plainte contre le maire d'Agde pour afin de défendre ses intérêts.

Opposé à la ville, l'homme d'affaires qui s'était associé à un promoteur immobilier afin de réaliser plus de 300 logements sur le site du petit bois à l'entrée de l'île des loisirs s'était montré particulièrement actif et combatif depuis que la ville avait abandonné ce projet ne rencontrant pas "l'adhésion des administrés" .

En séance du conseil municipal du 24 septembre 2019, les élus de la ville avaient mis un terme définitif à ce projet. Depuis, le porteur de projet, se sentant lésé dans le renoncement de la municipalité, multipliait  les recours devant la justice afin de tenter d'obtenir réparation et/ou de pouvoir maintenir son projet d'urbanisation. 

Le tribunal administratif a débouté les demandes du requérant  

Par trois fois, en date du 12 novembre 2019, 9 janvier 2020 et  21 février 2020, le tribunal administratif de Montpellier décidait de rejeter les conclusions du requérant en considérant que la municipalité agathoise était dans son bon droit

Le conseil d'État venait confirmer cette décision le 16 mars 2020.  

Une plainte au pénal entre les deux tours des élections

L'ancien casinotier Cécil Malortigue ayant plusieurs tours dans sa manche décidait alors de porter son combat judiciaire cette fois-ci devant le tribunal judiciaire en déposant plainte contre le maire d'Agde pour favoritisme, prise illégale d'intérêts, corruption, trafic d'influence et extorsion.

En déposant son assignation en justice entre les deux tours de l'élection municipale, le dirigeant de société avait sûrement en tête de venir perturber la réélection de Gilles d'Ettore qui avait cumulé plus de 47 % des suffrages au soir du 1er tour.

La roue aura finalement tourné à l'avantage de ce dernier qui remportait la mise avec 55 % des suffrages. L'audience en Justice programmée le lendemain de l'élection avait été renvoyé au lundi 8 février 2021.

Une audience qui aura fait pschitt ! 

Si certains s'attendaient à un grand déballage, ils seront restés sur leur faim ! Le procès a effectivement fait pschitt faute de combattants ! Cécil Malortigue ne s'est pas présenté à l'audience et aurait même fait savoir au tribunal par l'intermédiaire de son nouvel avocat qu'il se désistait de l'ensemble de ses griefs contre le maire d'Agde. D'après nos informations, son nouveau conseil l'aurait dissuadé de poursuivre ce chemin conflictuel à l'issue très incertaine.

Avec ce classement sans suite pour le justice, la partie semble bel et bien terminée, tant pour l'homme d'affaire que pour un candidat à l'élection qui avait fait de cette convocation judiciaire un axe principal de sa campagne du second tour. Les observateurs de la vie publique se souviendront longtemps du photo montage grossier relayé sur les réseaux sociaux par ce candidat centriste, mettant en exergue un extrait de texte semblant être sorti d'un article de presse alors que le sujet de ce dernier était tout autre. "Un triste moment pour la démocratie locale" commentent encore à ce jour les nombreux témoins de cette supercherie. 

La montagne élaborée lors de la campagne électorale aura finalement accouché d'une souris "judiciaire".

Le petit bois va pouvoir rester à l'état naturel et le vaste projet immobilier qui planait au dessus de la cime des pins qui boisent ce petit paradis s'est définitivement envolé, tout comme la plainte contre Gilles d'Ettore.

 

Sur le même sujet :

LE CAP D'AGDE - Le tribunal saisi par Cécil Malortigue prend une 3ème décision dans l'affaire du petit bois

LE CAP D'AGDE - Dans l'affaire du petit bois, le casinotier Cécil Malortigue abat ses cartes

LE CAP D'AGDE - Le site du "petit bois" sanctuarisé par le conseil municipal

 

 

LE CAP D'AGDE - L'homme d'affaire Cécil Malortigue abandonne son combat judiciaire face à la ville
Entre les 2 tours, un candidat à l'élection municipale agathoise, avait utilisé un montage grossier à partir d'un article de midi libre qui traitait d'un tout autre sujet.

GS pour la rédaction d'hérault-tribune (10-02-21)     21971 vues

Retour    Imprimer

 

CAP D'AGDE - SANTONI
MAISON GIL AGDE
Banniere herault tribune
VIATERRA - PERMANENT
AGDE - SANTONI
Banniere herault tribune connexions
Grande roue banniere
bannière Balneocap
Bannière olivier et kevin
Bannière Saint Valentin Paradise Boutik
Banniere PARADISE 6 mois
ATOL - OPTICIEN
Bannieres HT annonces légales et judiciaires
Cool Garden banniere
Agglo Hérault mediterranee : opérations de rénovation des façades dans le cœur de ville d’Agde banniere
Jardinerie Grand Cap banniere
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
Dermapure banniere
Richemer banniere 2020/2021
HYPER U
CAP D'AGDE - SANTONI
affiche OLIVIER ET KEVIN
Cool Garden affiche
Affiche Saint Valentin Paradise Boutik
Richemer affiche 2020/2021
Conseil des Jeunes de MONTBLANC
HYPER U
Affiche Office de Tourisme Soutien Commerçants
affiche Balneocap
MAISON GIL AGDE
Dermapure affiche
Jardinerie Grand Cap affiche
affiche herault tribune connexions
Agglo Hérault mediterranee : opérations de rénovation des façades dans le cœur de ville d’Agde affiche
VIATERRA - PERMANENT
ATOL - OPTICIEN
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
Affiche PARADISE 6 mois
Grande roue affiche
affiche herault tribune
 

 

 

 Et vous, qu’en pensez vous ? C’est le moment de le dire ! 

Seuls les inscrits au TROMBINOSCOPE peuvent laisser des commentaires aux articles. S'inscrire au TROMBINOSCOPE
Hérault-Tribune offre ici un espace où chacun peut exprimer librement son point de vue.
La courtoisie est de mise dans ce forum.
Un point de vue différent du votre enrichit le débat, quelqu'un qui ne partage pas votre avis n'est pas un ennemi.
L’idée est d'échanger dans le respect des idées de chacun. Chaque participant est identifié.
Prendre connaissance de la charte de bonne conduite.

 

 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE