ECONOMIE EMPLOI : Publication d'un nouveau livre du Bessanais Michel SABATERY : Pour rire et pour pleurer

Publication d'un nouveau livre du Bessanais Michel SABATERY : "Pour rire et pour pleurer"

Régulièrement, la rédaction d'Hérault-tribune se propose de mettre en lumière des entreprises ou initiatives locales innovantes ou créatrices d'emplois afin de leur donner un coup de pouce.

Nous vous proposons cette semaine de découvrir Michel SABATERY, qui espère pouvoir publier son nouveau livre : POUR RIRE ET POUR PLEURER.

Au fil des pages, on peut y découvrir 40 histoires ou anecdotes comiques (histoires vécues ou dont il a été le témoin) ; 20 poésies (pour enfants ; pour adolescentes et adolescents amoureux ; pour nostalgiques du temps passé). 

Il lance donc une souscription qui se terminera le 1er mai 2018. ... Le tarif préférentiel, pour les souscripteurs, est de 10 euros. Pour toute commande de 3 livres, il offre une brochure sur l'histoire du jeu de balle au tambourin, sport traditionnel de l'Hérault. 

La date de fin de souscription passée, le livre sera vendu entre 15 et 20 euros, suivant le prix de revient.

Si vous souhaitez souscrire, vous devez compléter la partie ci-dessous et la remettre (ou l'envoyer) accompagnée du chèque de 10 euros, libellé et signé. ... Les espèces sont acceptées, si remises en main propre. 

NB : Pour envoie d'un livre par la poste, compter 5 euros supplémentaires. Pour l'envoie de plusieurs livres, pas de supplément autre que les 5 euros. 

Faute d'un nombre suffisant de souscripteurs, le livre ne sera pas imprimé.

 

l'adresse : Michel SABATERY, 3 boulevard de l'Egalité 34550 BESSAN

téléphone : 04 67 77 44 08 (pas de message)

 

" Vous trouverez, dans mon dernier livre : 45 anecdotes comiques, que j'ai vécues ou dont j'ai été le témoin, 20 poésies pour adolescents amoureux et nostalgiques du temps passé,15 dessins"

 

Voici quelques extraits du livre :   

 

Poésie : La cloche de l'école / Annonçait la sortie. / Bras croisés, tête droite, / Cartable sur le dos, / Etoiles dans les yeux / Et sourires aux lèvres, / Nous guettions impatients / Un geste du vieux maître. ........... Nous sortions de l'école / En grandes bandes folles, / Et certains soirs de mai, / Dans leurs tabliers tout noirs / Et leurs culottes courtes, / Les plus fous d'entre nous, / Ivres de liberté, / Tiraient pour s'amuser / Quelques tresses de filles. .........

 

Poésie : Quand Lison passa légère, / En dansant sur le vieux pont ; / Quand Lison passa légère, / Balançant les blancs jupons / De sa robe de coton / Et qui ne la couvrait guère, / Des garçons la regardèrent, / Des garçons la regardèrent. …..........

 

Anecdote : Entassés, à sept, dans une vieille Citroën, nous retournons au village, en chantant, à tue-tête, les portes du pénitencier de Johnny Halliday, un nouveau chanteur qui vient de se produire aux arènes de Béziers. La petite côte du Trou de Pomarède franchie, nous attaquons la descente, quand le chauffeur donne un grand coup de volant, tout en criant : « Un accident ! » Par la vitre arrière de la voiture qu’il a réussi à stopper, nous pouvons voir, en effet, à une cinquantaine de mètres, un vélomoteur couché sur le bord de la route. …........… 

 

Poésie : Un dimanche de mai, dès le lever du jour, nous quitterons la ville, nous tenant par la main. D’une course légère nous suivrons le chemin qui mène dans les près, et nous aurons vingt ans, et tu seras si belle. Nous boirons au ruisseau qui court dans le vallon. Sur la pointe des joncs joueront les libellules, tandis que l’araignée tissera des dentelles aux branches d’un vieux saule.  …....... 

 

Poésie : Qui se souvient de nous ? / Si ce n’est cet oiseau / Qui, dans la frondaison / De l’arbre séculaire / Où nous trouvions refuge, / Sifflait ses ritournelles / Si ce n’est cette vigne / Où j’ai cueilli pour toi / Le fruit gorgé de jus, / Qui donne au vigneron / Des vins si délicieux. / …..... Qui se souvient de nous ? / Si ce n’est cette vague / Cent fois renouvelée, / Qui caressait nos pieds / Quand nous marchions le soir / Sur la grève déserte. / Si ce n’est le mistral / Qui mêlait nos cheveux / Et emportait au loin / Nos tendres mots d’amour / Doucement murmurés. …..........

 

Anecdote : ….... Nous allons dans un immense camping qui se trouve à la périphérie. Il est entièrement désert, excepté une tente à deux places. Nous installons nos deux tentes à côté. … Mauvaise idée ! Impossible de dormir de la nuit. Le couple voisin a décidé, probablement pour se venger de ne pas avoir respecté son intimité, de s'en donner à cœur joie ; du coucher du soleil au lever du jour. Nous avons, pour le même prix, le son en stéréo et l'image en ombre chinoise. ….........

Publication d'un nouveau livre du Bessanais Michel SABATERY  :  Pour rire et pour pleurer

Elodie GREFFIN pour la rédaction d'Herault Tribune (14-12-17)     8730 vues

Retour    Imprimer

 

MERCURE
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
HYPER U
CASINO - PERMANENT
BANNIERE RICHEMER
fourneaux agathois horizontal
BANDEAU ASG
cpro horizontale
SPA MARSEILLAN
JF TERRASSEMENT
nouribio horizontal
SICTOM PEZENAS BIODECHETS
TAXI LIMOUSINE
RTL 2
Hippo banniere
AGDE - SANTONI
AFFICHE ELLIPSE
ATOL - OPTICIEN
BALNEO CAP - FETE DES MERES
CAP RETRO 2018
 Envoyer par E-mail 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE