ACTUALITÉS : VIAS - La Gendarmerie sur les dents aprés l'agression du propriétaire du parc d'attraction Europark

VIAS - La Gendarmerie sur les dents aprés l'agression du propriétaire du parc d'attraction Europark

Les forces de Police et de Gendarmerie sont déployées depuis ce matin dans le biterrois, suite à l'agression du patron du parc d'attraction Europark situé à Vias plage.

Le braqueur, cagoulé et armé n'a pas hésité à employer la violence pour s'emparer de la recette mais il a du renoncer devant le courage et la résistance de Serge Ramoin. 

Blessé, ce dernier est hospitalisé mais ses jours ne sont pas en danger. D'après nos informations, le braqueur se serait enfuit à bord d'une Austin mini blanche au toit noir. L'hélicoptère de la Gendarmerie était déployé sur le secteur.

Europark est le 10 ème parc d'attraction de France en nombres de visiteurs. En 2015, il fêtait ses 30 ans sous l'oeil de notre caméra. Plus d'infos dans une prochaine édition.

 

 


Restez connectés et recevez les dernières infos locales

en téléchargeant dès maintenant

notre application gratuite herault-tribune sur vos smartphones et tablettes


 

VIAS - La Gendarmerie sur les dents aprés l'agression du propriétaire du parc d'attraction Europark

La rédaction d'hérault-tribune (08-08-18)     118181 vues

Retour    Imprimer

 

VIAS - SANTONI
AMAE menuiserie bannière
AGDE - SANTONI
Capao Beach bannière
BANNIERE RICHEMER
BALNEOCAP - PERMANENT
Brasil grill bannière
Cap rétro 2019 bannière
GISS BANNIERE
Salon Nautique d'Automne 2019 : banniere
L'escale Affiche
nouribio horizontal
SORTIES.gif : Office de tourisme
Camping Canoë Gorges du Tarn : bannière
objectif renov banniere adaptation logement
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
EDEN banniere
Agglo Herault med banniere pépinières d'entreprises
Archipel de l'eau bannière
Capao  fitness bannière jusqu'au 30 juin 2019
ATOL - OPTICIEN
Bannière Printemps du nautisme 2019
RTL 2 bannières 2019
SPA - CAMPING -  LES MEDITERRANEES
cpro horizontale
 Envoyer par E-mail 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE