ACTUALITÉS : Chiffres de la population : vers une croissance contrôlée sur Thau

Chiffres de la population : vers une croissance contrôlée sur Thau

L’INSEE vient de communiquer les derniers chiffres de la population.

Si l’on constate que la croissance démographique se poursuit, la tendance sur les 5 dernières années est à la baisse sur les communes de Thau.

De quoi conforter les orientations prises par le SCOT.

Les chiffres à la loupe

Comme chaque année, l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) a publié les derniers chiffres officiels de la population en vigueur depuis le 1er janvier 2014 ; ils correspondent à la population 2011 puisqu’il y a toujours un délai de 3 ans entre les recensements et leur publication.

Sur le territoire du Syndicat mixte du Bassin de Thau – les 14 communes du territoire de Thau-  la population légale est désormais de 121 638 habitants soit une augmentation de 2104 habitants.

A l’intérieur du territoire, Thau agglo accueille 1149 habitants de plus et  955 pour la CCNBT.

Au palmarès des villes qui gagnent le plus grande nombre d’habitants, on trouve en toute logique à la première place Sète avec 634 habitants, suivie de Mèze (441), Poussan (293), Frontignan (193) et Villeveyrac (186).

 

Un taux de croissance en baisse

Certes, le territoire de Thau continue à accueillir de nouveaux habitants mais – et c’est là que cela devient intéressant- le taux de croissance de la population sur les 5 dernières années s’infléchit.

Alors  que le taux de croissance était très fort à la fin des années 90 et jusqu’en 2006 (plus de 2% par an sur l’ensemble du territoire), il ralentit à partir de 2006.

Sur la période 2006-2011, il est plus que de 1,02%. Soit un point d’écart ; suffisant pour dire que la croissance diminue.

Ramené sur les 10 dernières années (99-2011), le taux de croissance annuel sur le territoire de Thau est de l’ordre de 1,63%.

De quoi conforter les objectifs du SCOT piloté par le Syndicat mixte. Les élus délégués ont en effet fait le choix de rester en deçà des rythmes de croissance connus ces dernières années pour éviter une urbanisation excessive du territoire.

Dans le détail, le ralentissement est plus flagrant sur le territoire de Thau agglo (+0,66% par an de 2006 à 2011)  que sur la CCNBT (+ 2,41% sur la même période). C’est sur ce point que le SCOT doit faire son effet puisqu’il a pour objectif de limiter l’urbanisation des zones agricoles du nord et d’éviter un allongement des distances entre zones résidentielles et pôles d’activité (55% des emplois sont localisés sur la ville de Sète). Pour parvenir à un mode de développement harmonieux il visera donc à équilibrer le développement entre parties nord et sud du territoire pour les 20 prochaines années et privilégier la construction dans les zones déjà urbanisées.

Stéphanie BERTRAND pour le SMBT (10-01-14)     3050 vues

Retour    Imprimer

 

MERCURE
JF TERRASSEMENT
fourneaux agathois horizontal
CASINO - PERMANENT
SICTOM PEZENAS BIODECHETS
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
9 ECLUSES
BANNIERE RICHEMER
BALNEO CAP - FETE DES MERES
TAXI LIMOUSINE
Hippo banniere
HYPER U
AFFICHE ELLIPSE
BANDEAU ASG
cpro horizontale
AGDE - SANTONI
RTL 2
ATOL - OPTICIEN
SPA MARSEILLAN
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
nouribio horizontal
CAP RETRO 2018
  • Image 3
  • Image 6
  • Image 7
 Envoyer par E-mail 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE