ACTUALITÉS : FRONTIGNAN - Affaire Battisti : Pierre Bouldoire doit présenter ses excuses

FRONTIGNAN - Affaire Battisti : Pierre Bouldoire doit présenter ses excuses

Affaire Battisti : Pierre Bouldoire doit présenter ses excuses.

Communiqué de Gérard Prato, conseiller municipal d’opposition (RN) à Frontignan.

Le terroriste italien d’extrême-gauche Cesare Battisti vient de reconnaître son implication dans quatre meurtres sordides perpétrés il y a près de quarante ans dans son pays. Figurent sur la liste de ses victimes un gardien de prison, un policier et deux commerçants. En outre, cet activiste reconnaît plusieurs autres délits comme des agressions ultra-violentes et des braquages de banques.

« Que ceux qui ont soutenu Cesare Battisti présentent leurs excuses ! »

C’est en ces termes que s’est exprimé le magistrat italien Armando Spataro, qui a enquêté sur les crimes commis par Cesare Battisti, membre du groupe des Prolétaires armés pour le communisme (PAC). Certains beaux esprits en France ont voulu faire de Cesare Battisti un mythe révolutionnaire. Cela repose essentiellement sur de purs mensonges et sur un mépris absolu des victimes et de leurs proches. Depuis des décennies des intellectuels de gauche (comme BHL) ont œuvré pour faire de Cesare Battisti une victime, François Hollande allant même, en février 2004, lui rendre visite à la prison de la santé à Paris.

Pierre Bouldoire a associé le nom d’un criminel à la commune de Frontignan.

Suivant l’exemple de ses mentors François Mitterrand et François Hollande, Pierre Bouldoire, aveuglé par son gauchisme, a fait Cesare Battisti citoyen d’honneur de notre ville. Ce terroriste communiste écrivait par ailleurs des romans noirs, en grande partie inspirés par sa carrière de criminel. Il avait même eu le droit, dans le cadre du Festival international du roman noir (FIRN), à une visio-conférence entre la ville de Frontignan et la Bolivie où il se planquait.

Dimanche 31 mars, Pierre Bouldoire, après 15 ans d’aveuglement, décide enfin de retirer sa citoyenneté d’honneur en espérant que les Frontignanais ne lui demandent pas de comptes sur son erreur scandaleuse : quel culot !

Les élus municipaux d’opposition demandent donc à Pierre Bouldoire d’assumer pleinement sa responsabilité en présentant officiellement ses excuses aux habitants de Frontignan et aux proches des victimes. Nous formulerons une demande dans ce sens au prochain conseil municipal. 

Gérard Prato, conseiller municipal d’opposition (RN) à Frontignan. (31-03-19)     136827 vues

Retour    Imprimer

 

Vitrerie Miroiterie Agathoise banniere
banniere college département hérault
BANNIERE RICHEMER
Bannière olivier et kevin
ATOL - OPTICIEN
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
banniere reprise CD département hérault
Allo vitrier banniere
AGDE - SANTONI
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
bannière UGP
Bannieres HT annonces légales et judiciaires
La Maison du Terroir Français horizontal
ICI VOITURES et ICI CARTE GRISE horizontal
RTL 2 bannières 2019
HYPER U
BALNEOCAP - PERMANENT
MAISON GIL AGDE
Districlub covid banniere
ICI VOITURES et ICI CARTE GRISE
affiche collège département hérault
INTERMARCHE  DRIVE VERTICAL
affiche OLIVIER ET KEVIN
ATOL - OPTICIEN
MAISON GIL AGDE
Affiche UGP
La Maison du Terroir Français affiche
HYPER U
Pub réouverture Spa archipel
Affiche RICHEMER
Allo vitrier affiche
RTL 2
Districlub covid affiche
affiche reprise CD département hérault
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
Vitrerie Miroiterie Agathoise affiche
 

 

 

 Et vous, qu’en pensez vous ? C’est le moment de le dire ! 

Seuls les inscrits au TROMBINOSCOPE peuvent laisser des commentaires aux articles. S'inscrire au TROMBINOSCOPE
Hérault-Tribune offre ici un espace où chacun peut exprimer librement son point de vue.
La courtoisie est de mise dans ce forum.
Un point de vue différent du votre enrichit le débat, quelqu'un qui ne partage pas votre avis n'est pas un ennemi.
L’idée est d'échanger dans le respect des idées de chacun. Chaque participant est identifié.
Prendre connaissance de la charte de bonne conduite.

 

 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE