ARTS ET CULTURE : SERIGNAN - Rencontre avec Santiago Amigorena le vendredi 7 février 2020

SERIGNAN - Rencontre avec Santiago Amigorena le vendredi 7 février 2020

Santiago Amigorena, écrivain du silence

Vendredi 7 février, 18h30

Médiathèque Samuel Beckett. Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

 

Auteur le plus nominé de la dernière rentrée littéraire (Prix Goncourt, Prix Goncourt des lycéens, Renaudot et Médicis), S. Amigorena viendra parler de son dernier roman, « le ghetto intérieur » édité chez P.O.L en 2019 :   parti, comme bien des fils, avec le sentiment de se libérer de l’emprise familiale et de vivre sa propre vie, son personnage – Vicente - mène une existence joyeuse et prospère en Argentine. Il y fonde une famille. Arrivent les échos de la guerre qui va éclater en Europe. Sa mère et son frère, restés à Varsovie, vivent dans ce qui va devenir le ghetto. Les kilomètres séparant la Pologne et son pays d’adoption lui permettent de rester éloigné de cette réalité, mais celle-ci finit par le rattraper. Vicente, cet homme qui a réussi, qui aime raconter des histoires à ses enfants, qui aime sa belle Rosita, va peu à peu s’enfermer dans son « ghetto intérieur ». La culpabilité le ronge : coupable de n’avoir pas insisté pour faire venir sa mère, coupable d’échapper à son destin de juif polonais, coupable de manger à sa faim quand sa mère et son frère en meurent. Coupable de rester vivant, il devient imperméable au monde qui l’entoure et se mure dans le silence.

 

Le silence est une affaire familiale. Avec cette histoire accablante, Santiago H. Amigorena livre une pièce du vaste puzzle autobiographique qu’il a commencé à écrire en 1998 avec « Une enfance laconique ». Dix ans plus tard, il écrit sur son grand-père, juif polonais, émigré en Argentine avant la guerre. Plusieurs thèmes parcourent ses récits, les liens familiaux dont il est difficile de se départir, l’exil et le déracinement rôdant comme des spectres sur l’identité.  Enfin, l’enfermement intime comme une impossibilité d’énoncer son indicible et cette culpabilité qui en découle. Quant aux souvenirs, ils peuvent devenir les geôliers de toute existence.  En lisant « le ghetto intérieur » on comprend qu’il vaut mieux avoir le bonheur d’oublier plutôt que celui de se souvenir….

 

Santiago Amigorena sera interviewé par le journaliste littéraire Thierry Guichard, rédacteur en chef de la revue Le Matricule des Anges. La rencontre sera suivie d’une séance de dédicaces.

Médiathèque Samuel Beckett (31-01-20)     20538 vues

Retour    Imprimer

 

BANNIERE RICHEMER
La Maison du Terroir Français horizontal
Bannieres CORONA SICTOM
Bannieres HT annonces légales et judiciaires
ICI VOITURES et ICI CARTE GRISE horizontal
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
HYPER U
Bannière olivier et kevin
MAISON GIL AGDE
ATOL - OPTICIEN
BALNEOCAP - PERMANENT
Global Diagimmo banniere
RTL 2 bannières 2019
AGDE - SANTONI
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
Covid-19 ville de Pézenas
ICI VOITURES et ICI CARTE GRISE
Affiche CORONA SICTOM
HYPER U
Affiche RICHEMER
RTL 2
ATOL - OPTICIEN
Affiche RTL2 confinement
INTERMARCHE  DRIVE VERTICAL
MAISON GIL AGDE
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
affiche OLIVIER ET KEVIN
Global Diagimmo affiche
La Maison du Terroir Français affiche
 Envoyer par E-mail 

 

 

 Et vous, qu’en pensez vous ? C’est le moment de le dire ! 

Seuls les inscrits au TROMBINOSCOPE peuvent laisser des commentaires aux articles. S'inscrire au TROMBINOSCOPE
Hérault-Tribune offre ici un espace où chacun peut exprimer librement son point de vue.
La courtoisie est de mise dans ce forum.
Un point de vue différent du votre enrichit le débat, quelqu'un qui ne partage pas votre avis n'est pas un ennemi.
L’idée est d'échanger dans le respect des idées de chacun. Chaque participant est identifié.
Prendre connaissance de la charte de bonne conduite.

 

 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE