POLITIQUE : HERAULT - Tribune parlementaire de Philippe Huppé sur la relocalisation de la production de médicaments 

HERAULT - Tribune parlementaire de Philippe Huppé sur la relocalisation de la production de médicaments 

 

 Tribune parlementaire 

Nous députés de la majorité, plaidons pour la relocalisation de la production de médicaments 

 

La pandémie du Covid-19 a révélé la chute de la place de la France dans la production de médicaments. Face à la pénurie de certains médicaments, aux tensions et ruptures d’approvisionnement, aux sous-approvisionnements et plus généralement à la dépendance à l’égard de l’étranger de nos soins, il émerge une nécessité : la souveraineté en matière de santé. 

Nous, députés de la majorité, souhaitons oeuvrer pour une relocalisation indispensable de la production de médicaments et notamment de la production des principes actifs qui, actuellement, sont massivement fabriqués en Inde et en Chine. 

En 2005, la France était le premier pays producteur de médicaments en Europe. 15 ans à peine plus tard, nous ne sommes plus que quatrième. Cela est incontestablement dû à trois facteurs cumulatifs : une politique de désindustrialisation, une recherche permanente de la baisse du coût de production de la part des entreprises associée à une volonté de la part des pouvoirs publics de réduire le prix des médicaments, limitant ainsi la charge des remboursements. 

Dès l’automne 2019, l’Assemblée nationale, suite à un plan gouvernemental, avait adopté, lors du vote du budget de la sécurité sociale, une obligation pour les industriels de constituer des stocks de sécurité de 2 à 4 mois d’approvisionnement. Dans ce même plan, le Gouvernement s’engageait à mener des actions pour améliorer l’attractivité financière de la France pour l’industrie pharmaceutiques par des mesures incitatives fiscales et financières. Sans oublier la nécessite en la matière d’une meilleure coopération européenne. 

Comme nous le signalons, le rapatriement de la production de médicaments implique la relocalisation de la fabrication des principes actifs qui sont nécessaires. Pour mémoire, il est estimé qu’aujourd’hui 60 à 80% de ces principes actifs sont fabriqués dans des pays tiers de l’Union européenne. La proportion était seulement de de 20% il y a 30 ans ! Et, le marché des principes actifs est en croissance de 5 à 7% par an ! 

Actuellement, la France garde des atouts importants en matière pharmaceutique qui l’aideront dans sa politique de relocalisation. Notre pays occupe encore le 5e rang au niveau mondial avec 3,7% de ce même marché. Certains laboratoires de renom comme Sanofi, Pierre Fabre, UPSA, Servier ou encore BioMérieux maintiennent une activité à la pointe. Sur le territoire national, plus de 270 sites de productions sont encore implantés. Ce secteur produit un chiffre d’affaires annuel de près de 54 milliards d’euros dont 47% à l’exportation. L’industrie pharmaceutique emploie 98 000 salariés et ainsi irrigue de très nombreux territoires français. Son fort potentiel de création d’emplois, notamment pour les jeunes, et bien sûr sa capacité d’innovation au service de la santé des Français ouvrent de belles perspectives de développement de proximité pour cette industrie pharmaceutique. Tribune parlementaire 

 

Ainsi, la France possède de nombreux atouts pour redevenir leader tant au niveau européen que mondial. Notre pays compte de grands groupes de l’industrie pharmaceutique, tous doivent s’engager dans cette voie et le Gouvernement devra les y inciter. Nous, députés de la majorité, serons pleinement mobilisés sur ce sujet. 

Soutenir la relocalisation de la production de médicaments est un devoir pour nous tous. 

Philippe Huppé, député de l’Hérault, Christophe Blanchet, député du Calvados, Jean-Bernard Sempastous, député des Hautes-Pyrénées, Olivier Damaisin, député du Lot-et-Garonne, Jacques Krabal, député de l’Aisne, Rodrigue Kokouendo, député de Seine-et-Marne, Maud Petit, députée du Val-de-Marne, Adrien Morenas, député du Vaucluse, M’Jid El Guerrab, député des Français établis hors de France, Annie Chapelier, députée du Gard, Philippe Berta, député du Gard, Betrand Sorre, député de la Manche, Paul Christophe, député du Nord, Sonia Krimi, députée de la Manche, Pascal Lavergne, député de Gironde, Sira Sylla, députée de Seine-Maritime, François Cormier-Bouligeon, député du Cher, Nicole Dubré-Chirat, députée de Maine-et-Loire, Yves Daniel, député de Loire-Atlantique, Claire O’Petit, députée de l’Eure, Mireille Robert, députée de l’Aude, Sereine Mauborgne, députée du Var, Michel Lauzzana, député du Lot-et-Garonne, Lauriane Rossi, députée des Hauts-de-Seine, Fabien Matras, député du Var, Christophe Naegelen, député des Vosges, Olga Givernet, députée de l’Ain, Pascale Boyer, députée des Hautes-Alpes, Aude Bono-Vandorme, députée de l’Aisne, Jean-Michel Mis, député de Loire, Patricia Mirallès, députée de l’Hérault, Pascal Bois, député de l’Oise, Jean-Luc Lagleize, député de Haute-Garonne, Audrey Dufeu Schubert, députée de Loire-Atlantique, Jean-Louis Touraine, député du Rhône, Monica Michel, députée des Bouches-du-Rhône, Thomas Gassilloud, député du Rhône, Laurence Gayte, députée des Pyrénées-Orientales, Stéphane Baudu, député du Loir-et-Cher, Anne-France Brunet, Députée de Loire-Atlantique, Stéphane Testé, député de la Seine-Saint-Denis, Laurence Vanceunebrock, députée de l'Allier, Agnès Firmin Le Bodo, députée de Seine-Maritime, Stéphane Trompille, député de l’Ain, Hélène Zannier, députée de Moselle, Yannick Haury, député de Loire-Atlantique, Patricia Lemoine, députée de Seine-et-Marne, Sophie Auconie, députée d’Indre-et-Loire, Bertrand Bouyx, député du Calvados, Philippe Vigier, député d'Eure-et-Loir, Carole Bureau-Bonnard, députée de l'Oise, Martine Wonner, députée du Bas-Rhin, Romain Grau, député des Pyrénées-Orientales, Sarah El Hairy, députée de Loire-Atlantique, Damien Adam, député de Seine-Maritime, Loïc Dombreval, député des Alpes-Maritimes, Elisabeth Toutut-Picard, député de Haute-Garonne, Marjolaine Meynier-Millefert, députée de l'Isère, Anthony Cellier, député du Gard 

Philippe Huppé - Député de l’Hérault (08-05-20)     58244 vues

Retour    Imprimer

 

Bannieres HT annonces légales et judiciaires
Bannière olivier et kevin
MAISON GIL AGDE
Département CD34-VACC-HTR / Conseil départemental banniere
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
Département CD34-AIDEDOM-HTR / Conseil départemental banniere
AGDE - SANTONI
Banniere PARADISE 6 mois
RTL 2 bannières 2019
Dermapure banniere
Grande roue banniere
Banniere herault tribune
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
bannière Balneocap
VIATERRA - PERMANENT
BANDEAU ASG
Banniere herault tribune connexions
BANNIERE RICHEMER
ATOL - OPTICIEN
HYPER U
Paradise bannniere confinement
affiche OLIVIER ET KEVIN
Département CD34-AIDEDOM-HTR / Conseil départemental affiche
HYPER U
affiche Balneocap
Dermapure affiche
Grande roue affiche
Affiche ouverture uniquement DERMAPURE
Affiche PARADISE 6 mois
INTERMARCHE  DRIVE VERTICAL
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
Affiche atelier sophrologie l'archipel
Paradise affiche confinement
RTL 2
Département CD34-VACC-HTR / Conseil départemental affiche
VIATERRA - PERMANENT
Affiche RICHEMER
affiche herault tribune
ATOL - OPTICIEN
affiche herault tribune connexions
MAISON GIL AGDE
 

 

 

 Et vous, qu’en pensez vous ? C’est le moment de le dire ! 

Seuls les inscrits au TROMBINOSCOPE peuvent laisser des commentaires aux articles. S'inscrire au TROMBINOSCOPE
Hérault-Tribune offre ici un espace où chacun peut exprimer librement son point de vue.
La courtoisie est de mise dans ce forum.
Un point de vue différent du votre enrichit le débat, quelqu'un qui ne partage pas votre avis n'est pas un ennemi.
L’idée est d'échanger dans le respect des idées de chacun. Chaque participant est identifié.
Prendre connaissance de la charte de bonne conduite.

 

 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE