ACTUALITÉS : AGGLO BEZIERS MÉDITERRANÉE - Pas touche à l’iris d’Espagne de la Grande Maïre !

AGGLO BEZIERS MÉDITERRANÉE - Pas touche à l’iris d’Espagne de la Grande Maïre !

Comme chaque année à cette même période, l'iris d'Espagne est en fleur. Mais attention, l’espèce végétale est protégée !

L'iris d'Espagne, ou iris xiphium pour les connaisseurs, Les autres stations se trouvent en Espagne et en Afrique du Nord. Cette faible abondance associée à une distribution très restreinte rend l’espèce végétale extrêmement vulnérable à une extinction locale, et donc à une extinction en France. Actuellement en pleine floraison, il est formellement interdit de cueillir ce trésor naturel !

Comment la reconnaître ?

Elle possède des fleurs violettes ou bleutées marquées d'une bande jaune. Ses feuilles fines se distinguent difficilement de celles des graminées. Il ne faut pas la confondre avec l’iris spuria, qui fleurit plus tôt et présente des feuilles larges et des fleurs sans bande jaune, plus commune le long du littoral méditerranéen.

Afin de la protéger, une équipe de scientifiques a mis en place un programme visant la création et le maintien de population sur le long terme :

• caractérisation de l’habitat de l’espèce (conditions environnementales, cortège floristique) : des prés salés à faible salinité ;

• transplantation de 1 500 bulbes issus des graines multipliées en laboratoire pour créer des nouvel les populations et en renforcer d'autres ;

• suivi annuel de l'espèce et gestion du milieu naturel adaptée à ses exigences écologiques et aux objectifs du site Natura 2000.

Scientifiques et gestionnaires travaillent en synergie

Pour mener à bien le programme, les scientifiques du Centre d'écologie fonctionnelle et évolutive (Cefe) de Montpellier travaillent en synergie avec plusieurs acteurs incontournables : le Conservatoire d'espaces naturels du Languedoc-Roussillon (experts en gestion des milieux naturels), le Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles (connaissance de la plante), le Conservatoire du littoral (propriétaire des parcelles du site Natura 2000), la Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée (animateur et gestionnaire du site Natura 2000).

La réussite de ce programme dépend aussi de chacun de nous : ne cueillez pas ces fleurs !

l'Agglo Béziers Méditerranée (08-06-20)     19641 vues

Retour    Imprimer

 

Vacances banniere hérault 1
Grande roue banniere
banniere espace jet
Banniere e-cap
HYPER U
BANNIERE RICHEMER
AGDE - SANTONI
banniere mer et soleil
RTL 2 bannières 2019
Banniere Archipel été 2020
BANDEAU ASG
Aqualand 2019 horizontal
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
Bannière olivier et kevin
Banniere cap rétro 2020
Banniere herault tribune
bannière UGP John masques
Pégase banniere
Altéa sécurité banniere
Bannieres HT annonces légales et judiciaires
bannière Balneocap
No limit Patrac banniere
ESCAPADES-INFINI-HT.gif
MAISON GIL AGDE
VIATERRA - PERMANENT
Banniere herault tribune connexions
Altéa sécurité affiche
Pégase affiche
affiche herault tribune
MAISON GIL AGDE
Affiche mer et soleil
Vacances hérault 2
Affiche RICHEMER
affiche OLIVIER ET KEVIN
VIATERRA - PERMANENT
Affiche Cap rétro 2020
Cave-vinocap.gif
Affiche e-cap 2020
affiche herault tribune connexions
INTERMARCHE  DRIVE VERTICAL
RTL 2
Affiche Archipel été 2020
Aqualand 2019 affiche
Affiche UGP John masques
affiche espace jet
Vacances hérault 4
affiche Balneocap
No limit Patrac affiche
Grande roue affiche
HYPER U
Vacances hérault 1
 

 

 

 Et vous, qu’en pensez vous ? C’est le moment de le dire ! 

Seuls les inscrits au TROMBINOSCOPE peuvent laisser des commentaires aux articles. S'inscrire au TROMBINOSCOPE
Hérault-Tribune offre ici un espace où chacun peut exprimer librement son point de vue.
La courtoisie est de mise dans ce forum.
Un point de vue différent du votre enrichit le débat, quelqu'un qui ne partage pas votre avis n'est pas un ennemi.
L’idée est d'échanger dans le respect des idées de chacun. Chaque participant est identifié.
Prendre connaissance de la charte de bonne conduite.

 

 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE