POLITIQUE : AGDE - Oui, l'éducation nationale est bien la priorité du gouvernement par Anissa BENYAHI

AGDE - Oui, l'éducation nationale est bien la priorité du gouvernement par Anissa BENYAHI

Oui, l'éducation nationale est bien la priorité du gouvernement.

Après des polémiques non fondées voire même mensongères, il serait bon de rétablir la vérité.

Certains ont fait circuler une pétition adressée à la ministre de l'éducation concernant l'état de vétusté et d'insalubrité de certaines écoles primaires de Marseille alors que la responsabilité en incombe au Maire LR de cette ville. D'autres ont cru bon de faire circuler des informations mensongères concernant l'apprentissage de l'arabe qui serait devenu obligatoire à l'école primaire. En fait oui, l'apprentissage d'une langue étrangère est désormais obligatoire ; cela peut être l'anglais, l'allemand le russe ou le chinois ou bien même l'arabe, l'italien ou le portugais.

Après la soi-disant suppression du latin, on repart dans des délires...

En fait il faut bien avoir en tête que le premier budget de l'Etat est redevenu celui de l'éducation nationale.
Sous la précédente présidence par exemple, la formation initiale des enseignants avait été supprimée. Ceux-ci apprenaient le métier sur le tas...Elle est désormais rétablie.

60 000 postes d'enseignants seront créés sur cinq ans, dont 35 200 le sont déjà, alors que ceux ci avaient été supprimés sous Sarkozy. Priorité à été donnée au primaire avec 9000 postes créés.
Un effort particulier à été donné à l'éducation prioritaire / c'est à dire dans les zones en difficulté/avec l'allocation de moyens considérables. Par ailleurs un travail important à été mis en place avec les collectivités territoriales pour favoriser la mixité sociale. La création de secteurs multi collèges en est la preuve.
Une lutte importante contre le décrochage scolaire a été mise en place. Alors qu'il y a cinq ans on comptait près de 136 000 jeunes décrocheurs, ils sont 110 000 aujourd'hui.
Désormais 10 %des meilleurs élèves de chaque lycée ont un droit d'accès aux classes préparatoires et autres filières d'excellence.
Désormais les filières technologiques et professionnelles ont accès au programme Erasmus car le budget en a été augmenté de 40%.

Ce qui nous guide et qui est le fondement de nos aspirations c'est la réussite pour tous.

C'est clair, pour nous il n'est pas question de revenir à une école inégalitaire et au rabais.

 

Anissa BENYAHI pour la Section Socialiste d'Agde (15-06-16)     1835 vues

Retour    Imprimer

 

banniere masques CD département hérault
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
RTL 2 bannières 2019
La Maison du Terroir Français horizontal
ATOL - OPTICIEN
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
Vitrerie Miroiterie Agathoise banniere
Allo vitrier banniere
ICI VOITURES et ICI CARTE GRISE horizontal
MAISON GIL AGDE
Relance économique banniere Agglo hérault
HYPER U
bannière UGP
Altéa sécurité banniere
BANNIERE RICHEMER
Bannieres HT annonces légales et judiciaires
Bannière olivier et kevin
AGDE - SANTONI
BALNEOCAP - PERMANENT
AGDE - SANTONI
ICI VOITURES et ICI CARTE GRISE
affiche OLIVIER ET KEVIN
ATOL - OPTICIEN
La Maison du Terroir Français affiche
Relance économique affiche Agglo hérault
HYPER U
Pub réouverture Spa archipel
MAISON GIL AGDE
Affiche RICHEMER
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
affiche masques CD département hérault
Allo vitrier affiche
INTERMARCHE  DRIVE VERTICAL
Affiche UGP
RTL 2
Altéa sécurité affiche
Vitrerie Miroiterie Agathoise affiche
 

 

 

 Et vous, qu’en pensez vous ? C’est le moment de le dire ! 

Seuls les inscrits au TROMBINOSCOPE peuvent laisser des commentaires aux articles. S'inscrire au TROMBINOSCOPE
Hérault-Tribune offre ici un espace où chacun peut exprimer librement son point de vue.
La courtoisie est de mise dans ce forum.
Un point de vue différent du votre enrichit le débat, quelqu'un qui ne partage pas votre avis n'est pas un ennemi.
L’idée est d'échanger dans le respect des idées de chacun. Chaque participant est identifié.
Prendre connaissance de la charte de bonne conduite.

 

 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE