ACTUALITÉS : BEZIERS - INAUGURATION DU MONUMENT CASIMIR PÉRET

BEZIERS - INAUGURATION DU MONUMENT CASIMIR PÉRET

BEZIERS - INAUGURATION DU MONUMENT CASIMIR PÉRET

La Ville de Béziers a inauguré le Monument Casimir Péret ce vendredi 1er juillet à 11h30 place de la Révolution.

La restauration du monument en marbre comprenant la colonne avec le buste de Marianne(2), le socle en granit poli avec le médaillon représentant Casimir Péret est prise en charge par la municipalité à hauteur de 14 100€.

Pour la restitution de la statue en bronze disparue pendant la Seconde Guerre mondiale, la municipalité a lancé une souscription publique en octobre 2015 en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, délégation Languedoc Roussillon(3) qui permet par les soutiens financiers de particuliers et d'entreprises de compléter son financement.

Les dons traités, à ce jour, par la Fondation du Patrimoine permettent de compléter le financement à hauteur de 49 % du montant HT des travaux, estimés à 36 900€.

La Fondation abonde cette collecte par l'octroi d'une subvention de 4000€.

37 particuliers et 6 entreprises ont souscrit à ce projet, Robert Ménard, maire de Béziers, rencontrera les donateurs à 11h15 au musée des Beaux-arts, Hôtel Fabrégat en présence de Monsieur Alain Bres, délégué régional de la Fondation du Patrimoine.

La souscription publique, une histoire qui recommence !

En 1901, Antoine-Emile Moulin (père de Jean Moulin) découvre le sort réservé aux républicains biterrois et aux trois mille deux cents victimes de la proscription impériale dans le département de l'Hérault.
En 1904, il décide de lancer une souscription publique pour ériger un monument en mémoire des insurgés de 1851 ; son ami, le sculpteur Jean-Antoine Injalbert accepte de le réaliser.

En 1907, le monument place de la Révolution est inauguré.
En 1978, le monument a été déplacé et partiellement réimplanté contre le mur du palais de justice, afin de laisser place à la fontaine de pierre provenant du cloître de la cathédrale Saint-Nazaire. La statue, les bornes, la mosaïque ont disparu, le monument a été réduit à sa seule colonne.

Jean-Antoine Injalbert mis à l'honneur dans sa ville natale !

Olivier Delobel, sculpteur installé à Montredon-des-Corbières, retenu pour recréer cette allégorie féminine de la Résistance, à partir du plâtre d'origine et de quelques archives iconographiques, a façonné l'armature, utilisé environ 250kg d'argile pour le modelage, préparé un moule en silicone....sept mois et prés de 400h de travail ont été nécessaires avant d'arriver à la statue bronze définitive.

Ce monument de Jean-Antoine Injalbert va retrouver son éclat d'origine avec la restitution de la statue en bronze de 2m10 et de 500kg .

Cela permettra de revaloriser ce monument commémoratif et d’honorer le sculpteur biterrois, Prix de Rome en 1874 et membre de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France en 1905.

Des sculptures d'Injalbert sont à voir au Musée des Beaux-Arts Hôtel Fayet, à la villa Antonine (son atelier) et à découvrir sur l'espace public de Béziers : le tympan de la Chapelle du Bon Pasteur, « la Fontaine du Titan », « le monument aux Morts » , « l'enfant au poisson » au Plateau des Poètes, « le satyre » avenue du 22 août, «la bacchante au biniou » place des bons amis...et à Pézenas, Sète, Montpellier, mais également à Paris, Tours, Bordeaux, Reims Toulon, Valence...

Le patrimoine est un lien intemporel... participons à sa sauvegarde !

La souscription publique va être clôturée dans quelques jours, il est encore possible d'apporter votre soutien à la Fondation du Patrimoine pour la sauvegarde de ce patrimoine

1 don = 1 reçu fiscal = 1 économie d'impôt

Comment faire votre don ?
- par internet, site sécurisé et recommandé : www.fondation-patrimoine.org/32977
- par courrier à l'aide du bulletin de souscription disponible en téléchargement sur le www.ville-beziers.fr, à l'accueil de la mairie et à la Boutique du centre Ville (allées Paul Riquet) et à renvoyer à la : Fondation du Patrimoine, 2 bis rue Jules Ferry -34000 Montpellier, accompagné de votre chèque libellé à « Fondation du patrimoine - Casimir Peret ».

Le discours de Robert MENARD Maire de BEZIERS


Bonjour à tous.

Vous le savez, notre époque est remplie de faux héros. Elle est pleine à craquer de ces personnages gonflés à l'hélium du « people », du « Bien », autant dire, de l'insignifiant.

Aussi, aujourd'hui à Béziers, nous sommes fiers de redonner toute sa place à un véritable héros, un enfant du pays pris dans la tourmente de l'Histoire. Qui fut et qui demeure un personnage de roman, de notre roman national.

Il s'appelle Casimir Péret, maire de Béziers en 1848, mort en déportation en 1855, mort pour s'être opposé à la prise du pouvoir de Napoléon III.

Casimir Péret a passé les dernières années de sa vie dans l'enfer tropical de la Guyane, et a trouvé la mort en tentant de s'évader du bagne de Cayenne. Loin de son Béziers bien-aimé, loin des siens. Seul. Seul mais avec ses idées, intactes, inchangées.

Oui, Casimir Péret était un résistant, un vrai résistant, prêt à tout sacrifier pour son idéal, pour ses convictions. Revenu parmi nous, il ferait honte à ces pseudo-résistants de 2016 qui s'imaginent défendre la République contre je ne sais quel ennemi imaginaire. Il ferait honte à tous ces marchands de républicanisme qui pullulent dans l'espace médiatique à coup de

« valeurs » et de « vivre ensemble » !

Pour tout cela - et qui plus est dans la ville natale de ce farouche républicain - il nous a semblé essentiel de rendre au monument Casimir Péret son éclat originel.

Parce que sa vie a un sens, un sens qui nous éclaire sur les vanités du présent. Parce que, depuis trop d'années, ce monument était à l'abandon, amputé de sa statue de bronze, volée par l’occupant nazi.

Il fallait le faire, nous l’avons donc fait. Mais pas seul. Sur les 36.900 euros nécessaires à cette remise en état, 14.000 ont été financés par la ville, 4.000 par la Fondation du patrimoine et le reste par des dons : 37 particuliers et 6 entreprises se sont associés à cette initiative.

Nous avons renoué ainsi avec la belle tradition des souscriptions publiques. Vous savez ces souscriptions qui ont permis, par exemple, d’ériger, au 19e siècle, la statue de Paul Riquet sur les Allées. Ou, en 1904, sous l’impulsion d’Antoine-Emile Moulin, le père de Jean Moulin, ce monument en hommage aux insurgés biterrois de 1851. Un monument réalisé par l’ami du père de la résistance, le sculpteur Injalbert.

Qu’il me soit permis, à ce propos, de féliciter Olivier Delobel, le sculpteur qui a restitué le travail d'Injalbert, à partir du plâtre d'origine et de quelques documents d’archive.

Grâce à ce travail, grâce à ces dons, grâce à la générosité des Biterrois, grâce au savoir-faire des services de notre ville, Béziers va pouvoir enfin honorer, comme il se doit, une des grandes figures de son passé, de son histoire, de son identité.

Casimir Péret le méritait, notre ville l’exigeait. Merci à tous ceux qui ont permis cette... résurrection !

Alors, avec Casimir Péret, pour Casimir Péret : Vive la république, vive la république française !

VILLE DE BEZIERS (01-07-16)     2391 vues

Retour    Imprimer

 

europark banniere
Plumeria
SICTOM PEZENAS BIODECHETS
L'escale Affiche
ATOL - OPTICIEN
RTL 2
MAISON GIL AGDE
BANDEAU ASG
SORTIES. office de tourisme cap d'agde
Ballesta bannière
AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
VIATERRA - PERMANENT
Galeries Lafayette ouverture décembre 2018 bannière
GISS BANNIERE
Oenotour bannière
objectif renov banniere adaptation logement
AGDE - SANTONI
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
nouribio horizontal
Mon Hérault bannière
cpro horizontale
EDEN banniere
Hyper u jouets banniere
BALNEOCAP DECEMBRE 2018 bannière
La part des anges horizontal
Fairway by MERCURE bannière
Bannière olivier et kevin
 Envoyer par E-mail 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE