A Montpellier, le président Macron confirme l'implantation d'une académie de police pour la formation

A chaud, quelques minutes après le départ du chef de l'Etat, le maire de Montpellier a fait part des annonces du président de la République sur plusieurs dossiers concernant directement la ville de Montpellier.

Portrait d’Emmanuel Macron, © présidence de la République.

“Ce point presse fait suite à l’honneur fait par le président de la République par sa venue. Il est resté longtemps à Montpellier – de 10h30 à cette fin d’après-midi – et a passé du temps à l’écoute des Montpelliérains” a indiqué en préambule le maire de Montpellier, Michaël Delafosse, également président de la Métropole. Une visite significative, puisque, outre l’affectation de 50 policiers supplémentaires, qui s’ajoutent aux 16 déjà obtenus ; l’implantation d’une académie de police et l’extension du périmètre ANRU de La Mosson ont été confirmées par le chef de l’Etat.

Des renforts de police significatifs

“J’ai déjeuné avec le chef de l’Etat à midi, et j’ai pu lui présenter plusieurs dossiers” a précisé Michaël Delafosse. Parmi les bonnes nouvelles, le chef de l’Etat a assuré de l’affectation de nouveaux effectifs de police – voir notre article publié ce matin – , des renforts de police “demandés dès notre élection, par une démarche commune avec l’ensemble des parlementaires, de toutes tendances” a souligné le maire. “C’est un dossier qui avance”

delafosse conf presse premier conseil municipal
Michaël Delafosse, © Achives Hérault Juridique, D. Croci

Une académie de police pour la formation

Autre motif de satisfaction pour Michaël Delafosse et ses équipes, annoncée hier dans Le Figaro, une académie de police sera implantée à Montpellier. Elle sera réalisée “par l’Etat pour les fonctionnaires de l’Etat et va accompagner la formation continue des forces de police, et peut-être des gendarmes” a expliqué le premier magistrat. ” Nous allons voir très prochainement avec monsieur le préfet à quel endroit elle pourrait s’implanter. Nous allons proposer des sites, mais le préfet en a déjà en tête. C’est une bonne nouvelle. Cela place Montpellier comme centre de formation des services de l’Etat. C’est une nouvelle implantation de l’Etat à Montpellier ; cela concourt à un rayonnement du territoirea souligné le maire.

Le centre commercial Saint-Paul intègre le périmètre de l’ANRU

Autre annonce d’importance pour Michaël Delafosse… ” C’était une de mes demandes : le périmètre de l’ANRU sera étendu, m’a indiqué le chef de l’Etat. Il inclura le centre commercial privé Saint-Paul et son quartier. Nous souhaitons faire sur cet espace de grandes halles de la Méditerranée. Ainsi, cette partie sera éligible également aux aides et subventions ANRU. 

Et de rappeler les grands travaux prévus sur ce quartier : ” la destruction de la Tour d’Assas sera menée tambour battant ; c’est juin 2024 dernier délai, sinon des gens ici seront remerciés (rires). Nous prévoyons également la construction d’un commissariat mixte police municipale et nationale. Les écoles seront reconstruites à l’extérieur du quartier dans un esprit d’ouverture et de mixité partagée.” La réhabilitation et la réaffectation du stade de La Mosson, qui jouxte le quartier, font également partie intégrante de ces enjeux qui doivent changer durablement l’image et la vie de ce quartier.

Musée de la France et de l’Algérie, laïcité, mobilité et viticulture

“J’ai évoqué d’autres dossiers avec le chef de l’Etat, notamment le musée de la France et de l’Algérie” a indiqué Michaël Delafosse. ” ‘Nous allons nous revoir sur ce point important pour Montpellier’, m’a proposé le président de la République. Montpellier possède les collections, hélas déposées au MUCEM de Marseille “. Le prochain Sommet Afrique-France a également fait l’objet d’échanges. Comme Ia mise en place du plan de soutien scolaire laïc et gratuit, la question de la mobilité et les bus à haut niveau de service… ou encore la viticulture avec Jérôme Despey.

” Je veux redire que je suis maire républicain et que la présence du président de la République – qui a passé du temps dans notre ville à rencontrer nos habitants, notamment ceux des Hauts de Massane, durement éprouvés par de récents faits divers et dont les auteurs ont été jugés, et qui a pris du temps avec les acteurs associatifs – est importante “ a insisté Michaël Delafosse.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.