A Vias : les vœux du conseil municipal, sur un air enthousiaste …

Le propre d’une tradition est de se perpétuer. En l’occurrence, pour le Nouvel an,…

Le propre d’une tradition est de se perpétuer. En l’occurrence, pour le Nouvel an, elle s’exprime année après année. En principe, dès le début de janvier. Et l’année 2010 n’y échappe pas ! Pourquoi d’ailleurs y échapperait-elle ? Qui présidait la cérémonie des vœux et comment ? Rappelons qu’à l’origine, le ‘’praesidens’’, était celui qui avait le privilège, assis, de diriger les débats. Richard Monedero, lui, est intervenu debout, entouré du groupe majoritaire du conseil municipal, et du conseil des jeunes. Ce qui, en soi, fut une nouveauté. Tout comme l’ambiance musicale aux sons d’un orchestre bénévole, celui de Lilian, notre saxophoniste Viassoise. Quant au groupe minoritaire, il était présent, effectivement ! Mais au sein des invités, c’est-à-dire en bas, et non sur l’estrade. Cette traditionnelle cérémonie de vœux adressés aux personnalités et aux citoyens Viassois, permet au Président de ladite assemblée de mettre en exergue certains évènements qui ont marqué l’action publique de l’exercice écoulé, et de se projeter dans l’avenir…
Un parterre conséquent était à l’écoute des hôtes du jour. Dont le conseiller général, Sébastien Frey, monsieur le curé, plusieurs présidents d’associations, de l’Office de Tourisme, certains membres de conseils d’administration, de commissions municipales, et du personnel communal. Simultanément au discours, un diaporama permettait à l’auditoire de visualiser sur le coté droit de la scène les travaux réalisés, depuis son intronisation, par l’équipe municipale.

Finances locales : près de trois millions d’euros de reprise

Le Nouvel an passé, avait été marqué par un évènement exceptionnel : l’installation, en Mairie, d’une délégation spéciale chargée d’organiser les élections municipales. Chacun se souvient de l’annulation de celles de 2008 … Le Maire l’a rappelée, surtout pour rendre hommage à son équipe et au personnel communal pour leur implication durant cette difficile et singulière période. « Nous aurons l’occasion de reprendre les actions que nous avons entreprises, lors de  réunions publiques que nous organiserons dans quelques jours », précisait le Maire. Cependant, ajoutait-il « je voudrais insister sur quelques points relatifs aux finances ». Et d’énumérer certaines opérations financières qui sont significatives d’un passif antérieur qui va grever, pour longtemps, le Budget. La reprise d’un crédit de 325 000 €, souscrit par la SEBLI pour l’aménagement de la ZAC de Vias-Plage. Le remboursement d’un autre crédit, d’un million d’euros, souscrit pas la même SEBLI et pour lequel la commune s’était portée caution. Le remboursement d’un montant de 650 000 €, représentant le reliquat d’une ligne de trésorerie souscrite par l’ancienne municipalité. Le remboursement de près d’un million d’euros de capital sur les autres dettes courantes de la commune. Au total : près de trois millions d’euros. Ce qui représente, en tout, le montant de plus d’une année d’impôts locaux (deux millions et demi d’euros). Dont acte.

Des travaux réalisés

Malgré lesdites difficultés financières induites par le lourd endettement de la commune, héritage du passé, certains investissements ont pu se concrétiser. Il s’agit, notamment, de la réfection du chemin de l’Estagnol, et de la création du plateau scolaire à proximité du gymnase. Le tout réalisé, grâce à l’octroi de subventions conséquentes du Département, de la Région et de la CAHM. Ainsi, le Budget n’a été impacté que de 30% du montant total de ces deux dépenses (environ 300 000 €). Est-ce le résultat satisfaisant de ces réalisations qui traduit la sérénité et même l’optimisme de notre premier magistrat ? Néanmoins conscient, ainsi que toute l’équipe, de l’alourdissement latent de la dette communale !

Plus de reconnaissance et de moyens pour le personnel communal

Rénovation de locaux, du parc informatique, acquisitions de véhicules, achat d’outillage, avantages sociaux conséquents, … La liste se rallonge mois après mois. « C’est ce que nous souhaitions mettre en œuvre, et nous sommes en train de le réaliser, pour donner au personnel municipal les conditions d’effectuer un bon travail au service de la collectivité ». Dixit Richard Monedero qui ajoutait : « parallèlement, nous avons poursuivi nos projets de rénovation de la voirie et d’équipement, avec pour priorité le village ». 

Croissance démographique

Passé officiellement à 5481 habitants au 1er janvier 2010, la population suit une progression de 1,48% par an. C’est plus que la moyenne régionale. Est-ce notre situation en bord littoral, ou bien le soleil, ou encore la qualité de notre station touristique, qui attire autant de nouveaux Viassois ? Peut-être l’ensemble ? De toute façon, chacun sait qu’à Vias, « quelle que soit la saison, il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges » (cf. dépliant de l’OT).

Servir au mieux l’intérêt collectif des Viassois

Les membres du tissu associatif, comme ceux du personnel municipal ont eu droit aux remerciements de l’équipe : « Les uns et les autres ayant travaillé pour servir au mieux l’intérêt collectif des Viassois », dixit. Voilà une reconnaissance qui fera plaisir à tous les bénévoles de la commune.

Les souhaits adressés à la population

« Ainsi je vous souhaite au nom de tout le conseil municipal, pour vous et ceux qui vous sont proches, vos enfants, vos petits-enfants : bonne santé et que 2010 voie l’aboutissement de tous vos projets et de tous vos désirs. Avec une pensée pour ceux qui souffrent et ceux retenus chez eux pour raison de santé ». Ces vœux une fois formés, le Président de cérémonie, en l’occurrence Richard Monedero, invitait tout un chacun à rejoindre le copieux buffet, dressé au fond du gymnase. Ce fut un rassemblement conforme à l’esprit de la cérémonie. C’est-à-dire, celui d’un moment partagé privilégiant la convivialité et le plaisir de la rencontre.

Dernier point

Le discours ne fut pas très audible à cause d’une sono loin d’être au top ! Espérons que ce modeste compte rendu permette aux absents d’accéder à l’essentiel du propos exprimé. Pour ma part, je souhaite que l’équipe en charge de l’exécutif local puisse bénéficier rapidement des moyens qui lui sont indispensables pour continuer à restaurer et développer ce qui peut l’être. Il se dégage, un esprit d’entreprendre et d’améliorer la qualité de vie dans notre cité. Une volonté aussi de tisser des liens pour développer plus de solidarité. Il est vrai que c’est par la qualité relationnelle, la concertation et le partenariat que l’on construit des politiques durables qui imprègnent positivement un territoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.