L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

ABEILHAN - Le maire s'exprime sur les circonstances du drame qui a couté la vie à un jeune homme

Dans la nuit de samedi à dimanche vers 2 heures 45, pompiers et gendarmes sont intervenus sur la commune d'ABEILHAN, au niveau de la mairie, en raison d'une rixe opposant une quinzaine d'individus divisés en deux groupes, dont certains auraient été gravement blessés par la percussion d'un véhicule. Quatre personnes ont été évacuées vers le CHU de […]

Dans la nuit de samedi à dimanche vers 2 heures 45, pompiers et gendarmes sont intervenus sur la commune d'ABEILHAN, au niveau de la mairie, en raison d'une rixe opposant une quinzaine d'individus divisés en deux groupes, dont certains auraient été gravement blessés par la percussion d'un véhicule.

Quatre personnes ont été évacuées vers le CHU de MONTPELLIER et l'une d'entre elles, un homme né en 1997 et résidant à Béziers, décédait à l'hôpital.

Le parquet de Béziers a confié les investigations à la brigade des recherches de la compagnie de gendarmerie de PÉZENAS, en co-saisine avec la brigade de SERVIAN.

 

Le maire de la commune s'exprime

« Après le choc et mon effondrement suite à ce drame qui s’est déroulé dans notre village,  et maintenant que le Procureur a publié les premiers résultats de l’enquête, je peux à présent  vous apporter les informations que j’ai en ma possession  concernant cette soirée qui a connu un horrible dénouement. 
Dès trois heures du matin, j’étais aux côtés de la gendarmerie et des pompiers venus très rapidement en très grand nombre au secours des blessés et pour sécuriser les lieux. J’ai ouvert les salles de l’ancien médecin et du kiné pour mettre à l’abri les jeunes gens et jeunes filles rescapés de ce drame. 
Pour commencer je veux faire savoir aux familles des victimes, toute ma tristesse et mon soutien dans ces moments tragiques.
Vous le savez maintenant, NON,  les victimes ne sont pas Abeilhanaises. Mais c’est une bien piètre consolation car au-delà de cela c’est un jeune biterrois qui a perdu la vie et deux autres jeunes grièvement blessés dans cette affaire. Le troisième blessé, quant à lui, étant  l’auteur de ce « carnage », l’enquête a finalement établi qu’il s’était fait cassé la figure par la bande adverse et non pas renversé.
Contrairement à l’amalgame que veulent faire certains adeptes des réseaux sociaux, toujours les même d’ailleurs, qui ne savent que critiquer un Maire mais qui  ne « balayent pas devant leurs portes », NON,  cela n’a rien avoir avec les excès de vitesses que l’on rencontre dans le village et dont il est difficile d’y remédier. Il ne s’agit pas non plus d’un acte terroriste.
Ce que nous avons vécu dimanche matin est dû à une rixe entre deux bandes rivales, dont pratiquement tous n’étaient pas du village, le tout sur fond d’une profonde alcoolisation pour beaucoup d’entre eux.
Pour ma part, je reste plus déçu par l’indifférence des jeunes face aux personnes grièvement blessées, à croire que sous l’emprise de l’alcool la vie humaine n’a plus trop d’importance. Je suis  profondément choqué par celui qui a filmé la scène et l’a mis sur internet, et encore plus choqué que personne, je dis bien personne, ne soit en colère comme je le suis par tous ces « marchands de nuits » qui abreuvent nos adolescents d’alcool jusqu’à plus soif sans se soucier de leur retour au domicile et que nous retrouvons dans nos villages en fin de nuit complètement ivres provocant ainsi les problèmes que nous connaissons et ce malheur de dimanche.

Les Maires comme les Gendarmes sont impuissants contre cela. Oui, je dis « Les Maires » car il s’est passé la même chose à Cournonterral. 
Aujourd’hui je veux remercier les différentes sections de gendarmerie et les pompiers venus rapidement en nombre et qui ont fait un travail remarquable, mais aussi Mme Wendling qui s’est trouvée sur les lieux, a prévenu les secours, est restée au chevet du blessé le plus grave.
Encore une fois, j’adresse mon plus grand soutien aux victimes hospitalisées ainsi qu’à leurs familles mais surtout à la famille du jeune Bastien qui a perdu la vie dans notre village en espérant que nos jeunes prennent conscience de la gravité des faits, et que l’alcool ne les rend pas plus fort mais au contraire les rend plus bête… dans les deux sens du terme
. » indique le premier magistrat de la commune.

Du coté de l'enquête

Ce mardi, le parquet de Béziers a ordonné la présentation du conducteur devant un juge instruction du tribunal judiciaire de Béziers dans le cadre d'une information judiciaire ouverte des chefs de conduite en état alcoolique, meurtre et tentative de meurtres. L'homme de 24 ans, sans antécédent judiciaire et employé dans une grande surface de Béziers, a été mis en examen de ces chefs puis placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention.

Des qualifications de meurtre et tentative de meurtres

Les qualifications de meurtre et tentative de meurtres retenues en l'état s'expliquent par le contenu de plusieurs témoignages permettant de penser que le conducteur a percuté volontairement les trois victimes. De fait, tant en garde à vue que devant le magistrat instructeur, le mis en examen a reconnu qu'il avait volontairement donné un coup de volant mais dans le seul but de faire peur au groupe situé en bordure de la voie de circulation et qu'il pensait être composé d'individus avec lesquels il venait de se battre. Il a affirmé au juge d'instruction qu’il ne voulait tuer personne et qu'il était désespéré de découvrir qu'il avait tué son meilleur ami et gravement blessé les deux autres victimes.

Les investigations se poursuivent désormais sous l'autorité du magistrat instructeur et devraient prendre plusieurs mois.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.