Action Cœur de Ville Béziers : Pierre Pouëssel « C’est un projet d’ensemble ambitieux, un projet global »

Le préfet de l’Hérault évoque une mise en cohérence inédite aux moyens ambitieux qui devrait permettre aux villes concernées par l’Action Cœur de Ville (ACV) de franchir un nouveau cap dans leur attractivité et leur dynamique en tant que villes-centres. Verbatim biterrois…

Pierre Pouëssel, préfet de l’Hérault :

« Si la loi MAPTAM a consacré les métropoles, l’Action Cœur de Ville marque la volonté du gouvernement de déployer des efforts consé­quents pour permettre la redynamisation de 222 villes moyennes au niveau national, dont vingt­cinq en Occitanie, quatre dans le départe­ment de l’Hérault. L’intérêt de ce programme Cœur de Ville est qu’il crée une démarche globale. Avec l’ACV, nous mettons en cohérence les différents dispositifs dont deux sont d’ores et déjà à l’œuvre. Je pense en particulier au PNRQAD (Programme National de Requalification Quatiers Anciens Dégradés), dont Béziers bénéficie, e à l’action de l’Anru dont le volet 2 va concerner à la fois le centre­ville et le quartier de La Devèze. Tout cela sur un périmètre élargi correspondant à l’ensemble du centre­ville de Béziers et aux liaisons vers le site de Fonséranes. »…/…

Suite de l’article dans votre espace abonné

A lire aussi

• Dossier HJE Action Cœur de Ville à Béziers.

• Action Cœur de Ville : un coup de boost pour Béziers, Lunel, Sète et Agde

• Action Cœur de Ville à Béziers : les avis de Béziers Méditerranée, la Ville de Béziers, le préfet de l’Hérault

• Action Cœur de Ville : 29 actions « matures » pour la Ville de Béziers

Verbatim préfet (suite)

Une démarche partenariale et décentralisée. « C’est un projet d’ensemble ambitieux ; c’est un projet global et en même temps une démarche profondément partenariale avec les services de la DDTM, ceux de la sous-­préfecture, les services de la Ville de Béziers et de la Communauté d’agglomération Béziers Méditerranée… Et au moment où certains parlent de recentralisation – ce qui est totalement absurde – nous avons là l’illustration d’une démarche profondément marquée d’une part par la décentralisation et d’autre part par la déconcentration. Déconcentration qui a permis aux services de l’État et qui me permet de signer aujourd’hui dans un délai très réduit. En trois mois, un projet a été élaboré parce que c’est une démarche décentralisée. C’est vous qui êtes à la manœuvre, monsieur le maire et monsieur le président de la communauté d’agglomération, et nous sommes à vos côtés en capacité de signer rapidement parce que la déconcentration fonctionne. »

5 milliards d’euros sur cinq ans. « Les moyens financiers mobilisé par l’État pour cette Action Cœur de Ville – et je fais masse des moyens de la Caisse des dépôts et consignations dite Banque du territoire, de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat, d’Action Logement qui est un partenaire essentiel dans cette opération… – représentent 5 milliards d’euros sur les cinq ans qui viennent. Cette enveloppe financière annoncée au niveau national sera déclinée au niveau local. »

Anru 2 La Devèze signé avant Noël. « Il y a des moyens. Des moyens conséquents. Il y a également des moyens très conséquents au titre de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru). En même temps que je signe ce contrat Cœur de Ville au nom de l’État, au nom de l’Anru et de l’Anah [NDLR : le préfet est le délégué territorial de ces deux structures pour l’Hérault], nous nous apprêtons avant la fin de l’année à parapher une convention de rénovation urbaine qui va porter sur le quartier de La Devèze. L’accord a été donné en comité national d’enga­gement et le directeur général de l’Anru viendra à Béziers le concrétiser avant Noël. Par ailleurs, toujours sur un programme Anru, la même démarche au niveau du centre­-ville sera signée dans le premier trimestre de l’année prochaine ou au début du deuxième trimestre. Elle permettra d’accélérer les rénovations du centre-­ville. »

C’est véritablement une grande entreprise. « Toutes ces forces et tous ces efforts vont se conjuguer pour effectivement transformer la ville de Béziers. Et au­-delà. Cela va redonner à la ville de Béziers son rôle moteur pour l’ensemble du territoire et des territoires avoisinants. C’est véritablement une grande entreprise. »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.