AGATHE: LA PENICHE (Suite)

Notre dernier article au sujet de la péniche « New Capricorne » a suscité des réactions.…

Notre dernier article au sujet de la péniche « New Capricorne » a suscité des réactions. Notre association est en possession de 2 mails signés de Cathy Raigade, propriétaire ou gérante, nous ne savons pas, de la péniche. Ces deux documents permettent un nouvel éclairage de la situation, mais de nombreux points restent encore dans l’ombre.

Sur l’installation, Mme Raigade écrit (mail du 11 février 2011 ) « les explications sur l’arrivée de la péniche n’ont jamais été vaseuses, bien au contraire…..il n’est pas très honnête de faire porter le chapeau à Monsieur le Maire ou son adjoint et encore moins à la Sodéal ! »

Dans son mail du 05 août 2010, elle écrivait : « … c’est la municipalité qui est venue me chercher…. J’ai rencontré Mr COUSSENS et Mr CAVAILLES… ce partenariat était très simple : je mettais à disposition ma péniche pour accueillir les têtes d’affiche, je n’exploitais pas et en fin de saison, je retrouvais mon activité de café-concert…..Le 2 juin, Mr Frey me demande (au titre d’adjoint ou au titre de président de la Sodéal ?) de faire venir ma péniche. Le 4 juin, je m’amarre au quai des jouteurs et le 11 juin, sous la pression, Mr COUSSENS me téléphone pour me dire bien gentiment qu’il faut que je parte….J’aurais très bien pu laisser ma péniche en place et faire annuler tous les concerts. »

C’est donc grâce à vous que tous les spectacles sur la scène flottante ont pu avoir lieu. Grand merci à vous, vous avez droit à la médaille de reconnaissance de notre cité.

Sur l’activité, on passe du café concert (mail du 5 août 2010) à « il n’y a pas d’activité bar ou café-concert, mais uniquement de la location de salle pour tout évènement (mail du 11 février 2011 )». Tout commentaire serait superflu. Dans les deux cas, la péniche accueille du public avec, nous l’espérons, les habilitations qui vont avec.

Sur toutes nos autres interrogations, nous n’avons pas de réponse ou des réponses farfelues, jugez-en !

Destruction de l’écosystème environnant, roseaux, canotes, nids, nous avons tout faux. D’après Mme Raigade, « il s’agissait d’une décharge publique ! » Elle a du rêver. Elle veut nous faire croire qu’ON lui aurait demandé de s’amarrer sur la rive d’une décharge publique, rien que ça.

Alimentation en eau : « nous avons deux cuves à eau potable », mais nous ne savons pas comment ces cuves sont remplies.

Evacuation des eaux usées : « nous avons une fosse septique ». Le propre d’une fosse septique, c’est de disposer d’une évacuation. Directement dans l’Hérault ?

Pour ces deux derniers points, pas de réponse sur la conformité des installations établi par le délégataire.

Création d’un parking par apport de terre et de remblais, silence radio là aussi. Peu importe ce que deviendront terre et remblais quand ils seront emportés par la première crue de l’Hérault.

Création d’une clôture : « il n’y a pas non plus de construction extérieure ! ». Pourtant, il y a bien une tranchée qui délimite ce qui devrait être un parking avec deux trous destinés, semble-t-il, à recevoir des piliers pour la mise en place d’un portail. A moins que ce fossé soit destiné à évacuer les eaux de pluie qui pourraient envahir le pseudo parking. Bien évidemment, pas de réponse sur l’autorisation de travaux nécessaire à la construction de cette clôture. Ou alors, le fait d’être située sur une zone virtuelle (alluvions du fleuve) non cadastrée dispense de la procédure.

Nous rappelons que nous sommes en zone rouge, ce qui signifie ZERO CONSTRUCTION, même une clôture. La seule dérogation à la règle a consisté à autoriser l’installation de piquets et fils de fer pour la culture de la vigne. Lors du dernier conseil municipal (17 février), pour la présentation du PADD, Sébastien FREY souhaite formaliser un niveau d’exigence élevé pour les berges de l’Hérault. Nous partageons bien entendu ce point de vue et les Agathois comprendraient mal que l’on laisse faire le contraire de ce qui est annoncé solennellement par le premier adjoint en charge de l’agenda 21.

Toutes les interrogations environnementales restent sans réponse, ce qui ne peut nous satisfaire. Nous transmettons le dossier aux autorités de tutelle qui donneront, nous l’espérons, les réponses adéquates.

Enfin, dans son mail du 11 février, Cathy Raigade proposait de nous rencontrer pour « comprendre très vite la situation ». Nos demandes de rendez-vous sont restées à ce jour sans réponse. 

Pour le Bureau

Le Président Jacques TREILLE

 

Association agréée pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle défend aussi le Patrimoine communal et la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation Stationnement) 

L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.

Adresse postale : B.P.30010 – 34 301 AGDE Cedex

Notre Site Internet www.agde-agathe1901.com Adresse Courriel : assosagathe@orange.fr

Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social 2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville la cité à AGDE VILLE


ggg


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.