Agde - 26,03 % de Taux de Chômage : Une priorité Municipale !

  Sur une population recensée par l’INSEE de 21 104 habitants, Agde compte 12 313…

 

Sur une population recensée par l’INSEE de 21 104 habitants, Agde compte 12 313 actifs !

Pôle emploi a publié également des statistiques préoccupantes en matière de chômage en date du 1er Janvier 2010.

Deux chiffres majeurs ressortent de cette analyse :

En regroupant les chômeurs de catégorie A B et C, désignant les demandeurs d’emploi disponibles et les demandeurs d’emploi ayant une activité réduite, le nombre de demandeurs d’emploi au 1er janvier était de 3206 soit 26.03 % de la population active.

Notre Commune traverse la crise encore plus cruellement que la moyenne Nationale, dont le taux de chômage s’élève à 9.7 % de la population active. Pour notre département, il s’élève à 13,5 %.

Avec un taux de chômage supérieur de deux fois et demi à celui de la moyenne Nationale et le double de la moyenne Départementale, l’effort que nous devons consacrer au soutien aux chômeurs et au développement de l’emploi doit être en Agde plus qu’ailleurs une priorité solidaire et économique majeure.

Cette priorité avant même d’être municipale est devenue priorité Nationale. Le Président de la République l’a indiqué le 16 novembre dernier, François FILLON l’a rappelé comme une « priorité absolu » le 18 Novembre tout comme Xavier BERTRAND le nouveau ministre du travail, qui indiquait qu’il fallait à chaque niveau je cite «  une obligation de résultat »

Je ne ferai pas, Monsieur le Maire, de cette question un enjeu polémique politicien. Ma question veut être un aiguillon afin que nous soyons solidairement imprégné de notre responsabilité devant les agathois et que nous initions des propositions nouvelles en explorant des pistes parallèles et complémentaires aux offres existantes.

J’entends bien, Monsieur le maire, que notre municipalité n’est pas responsable directement ni de la crise, ni du chômage. Pour autant si nous ne sommes pas coupables, nous devons être responsables.

Responsables devant les difficultés de notre population.

Responsables pour mettre en œuvre de nouvelles initiatives locales qui viendront conforter et épauler les actions déjà menées par les services locaux de Pôle emploi.

Vous avez choisi au sein de la communauté d’agglomération de cesser de participer à la Maison de l’emploi du Grand Biterrois, indiquant que ce financement faisait si j’ose dire « double emploi » avec les services nationaux de Pôle emploi.

Je considère, Monsieur le Maire, que compte tenu de la situation préoccupante de notre commune en matière d’emploi, ce n’était pas une économie budgétaire prioritaire. L’inefficacité supposée de notre participation pécuniaire à cette Maison de l’emploi n’est à mon sens pas démontrée, mais au lieu de condamner, je préfère Monsieur le maire vous voir nous indiquer par quelles actions nous comptons diminuer l’écart entre notre taux de chômage communal et le taux départemental voir national.

Quelles vont être les actions de la commune en vue d’initier une meilleure coopération entre les acteurs du marché de l’emploi et les demandeurs ?

Oui, Monsieur le Maire, les parcs d’activités économiques comme le PUECH à PORTIRAGNES ou demain LA CAPUCIERE à BESSAN sont des pistes nécessaires de développement.

Oui Monsieur le Maire les PLIE (Plan local pour l’Insertion et l’Emploi) initiés par la plupart des agglos, sont des outils intéressants. Il nous faut désormais aller encore plus loin en insérant dans TOUS nos marchés publics au niveau de l’agglomération et de la ville « la clause d’insertion » qui oblige les entreprises soumissionnaires à réserver une part des heures de travail générée par le marché à une action d’insertion.
Ses actions largement financées par l’ETAT, le fond social européen et le conseil général sont générateurs de retour à l’emploi. Il nous faut conditionner TOUS les Marchés publics à cette clause d’insertion.

Dans une ville comme la nôtre, frappée de plein fouet par ce fléau, Une Maison de l’Emploi communale, offrant des services complémentaires à ceux de l’action sociale, pourrait renforcer et épauler les services de Pôle Emploi, qui aussi compétents qu’ils puissent être sont trop souvent débordés par la demande.
Une maison locale qui personnaliserait l’accompagnement, qui réunirait en une fois par mois, les différents acteurs en mettant en relation des chômeurs agathois et des acteurs économiques agathois bénévoles qui tenteraient d’être les référents ou les tuteurs de ce retour à l’emploi, me paraît être une idée novatrice.

Une maison locale où l’écoute et le conseil seraient les maîtres mots pour proposer de manière humaine un reclassement et des mutations professionnelles nécessaires en fonction des propositions d’emploi existantes .
Une maison locale qui serait le pivot de la coordination des demandes et des offres entre les différents acteurs économiques locaux, ne me paraît pas superflue.

Nous devons être des acteurs de l’écoute, des acteurs de la motivation, des acteurs du conseil en matière de création d’entreprise afin de ne pas rester passifs devant l’aggravation de la situation locale.

Qu’envisagez vous, Monsieur le maire, pour être en phase avec cette relance de l’emploi ?

Nous sommes responsables d’une population de 21 000 habitants mais nous sommes également responsables de plus de 3000 chômeurs.

Que pouvons nous proposer ?
Pouvons nous garantir à la population que l’abandon budgétaire de notre retrait de la Maison de l’emploi du Grand Biterrois sera compensée par une action locale d’envergure ?
Quelles mesures compte prendre notre municipalité et dans quel délai ces mesures entreront-elles en vigueur ?

Florence DENESTEBE
 Conseillère Municipale non inscrite à un groupe – Agde

N’hésitez pas à demander à vos conseillers municipaux des précisions sur les détails des délibérations à l’ordre du Jour de ce conseil municipal, notamment la note de synthèse.A titre personnel, je me tiens à la disposition de chaque administré, sans aucune considération d’appartenance politique, pour présenter les dossiers proposés à notre analyse avant le conseil municipal dans la plus grande transparence afin que vous puissiez me faire part de vos questions ou de vos inquiétudes, soit par mail soit par téléphone au 06 16 10 73 03 

Contact : florence.denestebe@laposte.net

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.