Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - 80 ans après, l'appel du Général de Gaulle commémoré

Ce jeudi 18 juin, le Maire d'Agde Gilles d’Ettore, Sébastien Frey, Premier Adjoint au…

Ce jeudi 18 juin, le Maire d'Agde Gilles d’Ettore, Sébastien Frey, Premier Adjoint au Maire et Conseiller Départemental, des élus du Conseil Municipal, les représentants des associations patriotiques et leurs porte-drapeaux, se sont réunis dans le respect des distances sociales afin de commémorer l'anniversaire de l’Appel du Général De Gaulle. Après les traditionnels dépôts de gerbes au pied du monument portant la Croix de Lorraine, le fameux discours lancé sur les ondes de la BBC en 1940 a été diffusé à l'assemblée présente. Ensuite, le Maire d'Agde a pris la parole :

Tout le monde a été, est ou sera gaulliste. Cette formule, que l’on prête au Général lui-même et qui traduit bien le regard empreint d’ironie que l’homme du 18 juin portait sur ses contemporains, n’a jamais été aussi pertinente. Désormais, tous se réclament de lui, même ceux qui faisaient profession d’antigaullisme et l’ont combattu tout au long de sa vie, du discours de 1940 au référendum de 1969.
C’est dire à quel point le Général De Gaulle est devenu l’homme de la nation, celui qui incarne l’idéal d’un pays qu’il n’a jamais renoncé à défendre, au-delà de ses intérêts, les valeurs qui lui sont constitutives.
Le 18 juin 1940, il devint le visage de l’espérance au moment où le pays sombre dans un défaitisme coupable. Il est celui qui désigne la voie du redressement.
Rarement un homme aura dans l’histoire incarné à ce point les faveurs de la providence. Il est celui sans qui rien n’aurait été possible. II est surtout celui qui, doté d’un nom prédestiné, va devenir la France.
Jusqu’à sa mort, il sera l’homme vers qui la nation saura se tourner pour traverser les tempêtes.
Aujourd’hui plus que jamais, nous devons méditer son message. Lui qui s’est toujours fait une certaine idée de la France savait la singularité de notre peuple et la vocation universelle de notre patrie à œuvrer pour la liberté dans le monde.
La France est la France quand elle est fidèle à ses valeurs, quand elle ne renonce pas à être ce qu’elle est, quand elle ne cède rien à ses ennemies. Pour le Général, la grandeur de la France ne se discute pas, elle se proclame. L’État doit être le garant des fondamentaux qui ont forgé notre civilisation et les défendre en toutes circonstances, qu’ils soient attaqués de l’extérieur comme de l’intérieur.
Il respectait, plus que tout, les serviteurs de l’État, ceux qui consacrent leur vie à œuvrer pour la nation parfois jusqu’au sacrifice ultime.
Jean Moulin en fut la plus forte incarnation. Mais souvenons-nous de ces hommes dont les noms résonnent dans nos mémoires : Schumann, Messmer, Malraux, Chaban, Debré, Guéna… et j’en passe.
Tous avaient acquis dans la résistance leurs lettres de noblesse avant de s’engager auprès du Général pour redresser le pays.
Beaucoup d’entre eux l’avaient fait dès ce 18 juin 1940 souvent sans avoir entendu ce discours devenu fameux mais tout simplement car il s’agissait pour eux d’une évidence.
Le combat devait continuer, la France devait rassembler ses forces pour contribuer à la place qui est la sienne à la victoire finale.
Ce combat, il ne faut jamais cesser de le mener, il est celui de la vie contre les forces obscures.
Il est celui de la France pour la liberté
.”

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.