AGDE - Agathé : à propos des aménagements du centre ville

LIBRE EXPRESSIONLa rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnellepermettant la publication de textes…

LIBRE EXPRESSION

La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle

permettant la publication de textes externes à la rédaction.

Il n'engage que son auteur et en aucun cas la rédaction.

Vous pouvez lui écrire directement en cliquant sur sa signature ou commenter l'article.


AGATHÉ

A PROPOS DES AMÉNAGEMENTS DU CENTRE VILLE

 

            Nos élus ont examiné, lors de la séance du 14 février, le projet de convention du renouvellement urbain du centre ville, document de 88 pages. Et certains éléments nous laissent pantois.

            La réhabilitation de 5 îlots (page 18) dans le centre historique : après moultes lectures, nous n'en retrouvons que 4, les îlots Brescou, Terrisse, Notre-Dame-République et Rue de l'Amour. Le cinquième, l'îlot Perben (le square Picheire et son magnifique trompe l’œil) a disparu des écrans. Mystère !

            Le pôle culturel du cœur de ville : l'ex Maison des Savoirs est annoncé avec un financement de 3,5 m€. Sauf que, lors de la séance du conseil municipal du 18 décembre 2019, les conseillers ont voté une autorisation de programme supplémentaire de 2,44 m€, ce qui porte le coût total à 5,54 m€, pour l'instant, à rapprocher des 3,5 m€.

            L'îlot Brescou : on ne connaît pas son périmètre exact, mais on sait maintenant que le Palais des Fêtes sera détruit. Par contre, aucune information au sujet de son remplacement : Moulin des Évêques ou ….Pour notre part, nous trouvons dommage que l'on rase le seul endroit, avec la Maison des Savoirs, qui rassemble, pour des raisons diverses et variées (loto, repas des anciens, don du sang, …) l'ensemble des agathois, du centre ville et d'ailleurs. A la place, une offre de logements diversifiés pour les seniors, les jeunes accédants et les familles. On doit également y trouver un mini-centre commercial avec supérette (supérette Spar qui doit être déplacée), pharmacie (celle de la rue J.Roger?), magasin d'optique, coiffeur, boucherie, etc. Et on y trouvera aussi des places de stationnement à destinations des nouveaux logements et des commerces. Gageons qu'il y en aura assez.

            L'îlot Notre Dame – République – les Halles : on sait que les halles seront rasées et les places Gambetta et de la Prud’homie réaménagées. On nous dit que les 5 commerces des Halles seront déplacés aux « abords de la nouvelle place » ou indemnisés. Dans la cour de l'école Notre Dame, on démolit une partie de l'immeuble et dans l'autre, on crée 26 logements sociaux et 26 places de garage et stationnement. Rue de la République, deux niveaux de parkings (102 places)  et 46 logements résidentiels sur 2 étages (et donc 92 places de stationnement sur les 102).

            On détruit au passage environ 140 places de stationnement qui sont utiles aux habitants du secteur pour en créer 128 (dont 118 pour les nouveaux logements). Le compte n'y est pas. Qu'à cela ne tienne, de nouvelles places sont programmées, nous dit-on, en souterrain sous la Promenade.

            La Promenade : aménagement en 2 temps en commençant par la partie haute. Il faudra donc construire une descente vers le rond point Capelier pour les véhicules qui ne pourront plus accéder à cette partie haute, interdite aux voitures. L'aménagement prévu suppose la destruction d'une ligne de platanes coté rue J.J.Rousseau. Dans la partie basse, mais plus tard, on trouvera un parking souterrain de, nous dit-on par ailleurs, 130 places qui seront certainement payantes. Il y a actuellement sur la Promenade 107 places de stationnement gratuites.

            Nous ajoutons à tous ces éléments la suppression du passage à niveau de la route de Bessan. Les travaux vont, nous dit on dans les médias, commencer incessamment sous peu. Curieux car nous avons un courrier de la SNCF qui nous dit que « les sondages géotechniques et les études de projet ont mis en exergue des contraintes techniques plus complexes que prévues lors de la phase d'émergence qui ont amenées à revoir le planning de réalisation du projet avec un lancement des consultations des entreprises en 2020 pour un démarrage des travaux en 2021 ».

            Effectivement, les travaux de démolition vont commencer. Mais on  expose la photocopie de la demande permis de démolir n°PD 34003 19 K0006, déposé par la CAHM le 09/08/2019 et affiché devant les 5 maisons. Sauf que la demande concerne la démolition d'anciens hangars sur un terrain sis rue de la Méditerranée. La route de Bessan, c'est  l'avenue Raymond Pitet. Attendons donc la pose du panneau d'affichage réglementaire, et non une vague photocopie. La CAHM ne va quand même pas s'amuser à démolir sans permis.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.