AGDE - AGATHE et les Nuisances de l'été 2012 par Jacques TREILLE

Malgré parait-il une affluence moins importante sur notre commune, nous sommes assaillis par un…

Malgré parait-il une affluence moins importante sur notre commune, nous sommes assaillis par un grand nombre d’habitants propriétaires de leurs villas ou appartements, ainsi que par des résidents temporaires. L’objet de leurs récriminations : le laisser-aller des pouvoirs publics face aux nombreuses nuisances qu’ils doivent subir. Ils nous font  tous part de leur  désarroi face au développement exponentiel de ces nuisances.
v(23)Le maire d’Agde, Gilles D’Ettore,  est en 1eren ligne pour lutter contre  toutes les nuisances sonores, mais aussi pour tout ce qui concerne la salubrité et la moralité publique.
Il dispose, de par la loi, de tous les moyens nécessaires pour agir et remédier à ces problèmes qui pourrissent la vie d’un nombre important d’habitants.

Notre maire n’a de cesse de dire  « Je veux tirer la station vers le haut ». On est loin du compte ! Surprenant,  Il favorise une urbanisation folle qui va  amplifier les nuisances . Que ce soit aux Cayrets, à l’ile des loisirs, à Rochelongue ou ailleurs. Au quartier naturiste, là, c’est carrément l’anarchie.  C’est pourtant un quartier de notre cité, même si son accès est limité par une barrière illégale,  qui vit hors-la-loi. N’oublions pas dans notre tableau les concessions de plage qui ne respectent surtout pas en toute impunité leur cahier des charges, ni les campings et plus…
N’oublions pas les pétitions sur ces sujets qui ont été transmises au Maire dont copies à AGATHE!
Nous en avons assez de nous entendre dire si vous n’êtes pas content allez au Larzac. A terme, le Larzac sera trop petit pour accueillir la masse grandissante des mécontents.
Contrairement à ce que l’on veut nous faire  croire, ce n’est qu’une petite minorité qui participe à ces outrances. Le gros des troupes veulent et ont le droit de vouloir passer des vacances agréables dans notre commune. Cela ne les empêche pas de participer à des manifestations conformes à la norme.

Rappelons maintenant les pouvoirs dont dispose notre Maire Gilles D’Ettore et  qu’il est sensé mettre  en œuvre.
(Ce ne sont que des extraits significatifs)
vv(6)Le Maire, élu par ses concitoyens, est traditionnellement investi de pouvoirs, et de compétences liées à l’exercice d’une double mission
d’une  part  en  qualité  d’agent  de  l’État  sur  le  territoire communal (autorité déconcentrée),
D’autre part, en qualité d’élu local (autorité décentralisée).

Comme agent de l’Etat, il fait respecter les lois et règlements.
En effet, la loi confère au Maire des pouvoirs de police administrative et judiciaire qu’il lui appartient de mettre en œuvre pour réprimer jusque sur la moindre parcelle de notre pays, et donc sur la totalité de son territoire, les violations faites à l’ordre public, les incitations à la débauche.

Pouvoir de police d’abord : il a en charge la police municipale que l’on nomme également police de l’ordre public
A ce titre, il doit préserver, dans le cadre des limites territoriales de sa commune, la tranquillité, la sécurité, la salubrité et la moralité publique.
En effet, l’article L.2212-2duCodegénéraldesCollectivités Territoriales précise : La police municipale a pour objet d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique.

Dans l’exercice de cette mission, les maires sont soumis au pouvoir hiérarchique des préfets.
De ce fait, en cas de carence du maire, le préfet, autorité de tutelle, est en droit d’intervenir en ses lieux et place, après une mise en demeure restée infructueuse. Nous vous rassurons sur le professionnalisme des services de l’état, le sous-préfet de Béziers n’a toujours pas répondu à notre courrier. Il doit se reposer lui aussi dans le Larzac. Quand les problèmes auront quasiment disparu, à la fin de l’été, il va certainement s’en occuper.
Concrètement, le maire, dans l’exercice de ses pouvoirs de police administrative, a autorité pour prendre des arrêtés de limitation ou d’interdiction afin d’assurer le respect de l’ordre public.

Ci-après Trois extraits de courriers de citoyens qui ont actuellement les nerfs à fleur de peau

rr(3)A – Quartier NATURISTE (M.Henry)
« Tout à fait d'accord avec ce citoyen en colère ! » (par rapport à l’article précédent de l‘association)!
 Cet adhérent nous informe que:  Foncia ,interpelle le sous-préfet, le commissaire de police,le Maire, le propriétaire responsable des nuisances très importantes de l'OZ'INN et l'attitude attentiste du maire d’ AGDE qui non seulement semble laisser faire, mais  ne fait rien de concret pour faire cesser le bruit qui dure jusqu'à deux heures du matin et plus( la police municipale se fait désirer pour ses interventions). f(4)Les Copropriétaires interpellent aussi le préfet et le ministre de l'Intérieur et le Député avant d'agir plus énergiquement contre cette boîte échangiste, interdite aux mineurs et appelée HÔTEL OZ'INN 4 étoiles et qui demande la construction de nouveaux étages alors qu'il est presque vide !… Des questions peuvent être posées  sur le devenir de ce quartier étant-donné que s’installe une nouvelle population qui pose réellement des problèmes de nuisances très importantes (bruit, moralité), celles-ci ont d’ailleurs été dénoncées lors d’un reportage sur M6 le 7 aout 2012  « Zita dans la peau d’un Naturiste, ou sur le nouvel observateur, France bleu le 2 Aout 2012 le titre de l’émission radio étant la baie des cochons » . Ce phénomène favorise la venue de personnes plus que particulières, cela ne peut que gangréner notre   ville d’Agde ! Il serait temps de réagir !
Consultez, articles sur Médiapart  lien ci-dessous
http://blogs.mediapart.fr/blog/alainandre3

AGATHE a participé à la dernière enquête publique concernant la soit distante requalification de l’entrée de ce quartier. Nous avons approuvé pleinement les réserves formulées par M. Malou du 16 Juillet 2012. Nous regrettons qu’au lien de diminuer la densité, ont l’augmente, ce qui aggrave toutes les nuisances, bruits, sécurité, mœurs, prostitution, etc…, nous avons émis un avis très défavorable.
.
g(5)B –  LE CAP (Mme Robert)
 « 1 – Notre syndic de copropriété La Solagi  a déjà effectué plusieurs démarches par écrit auprès d'Aqualand.
 Le président du conseil syndical, M……,  avec des membres du bureau se sont rendus sur le site à plusieurs reprises. Normalement un engagement avait été pris concernant ce bruit à savoir réaliser des travaux.
Moi-même ayant reçu un courrier suite à une remarque faite auprès du syndicat d'initiative ceci en 2009 ou 2010. Je ne manquerai pas de vous le faire parvenir.

2 – Des travaux couteux ont bien eu lieu sur Aqualand, mais la cascade et son bruit sont restés en l'état.
Apparemment la personne qui a lancé une procédure par rapport à ce bruit incessant est un nouveau copropriétaire, mais je ne le connais pas.
Je suis désolée d'insister, mais après autant de remarques de part et d'autre venant soit des résidences soit des propriétaires les dirigeants d'Aqualand ne respectent pas le bien-être des personnes.
Faut-il vendre et acheter ailleurs pour enfin laisser une fenêtre, ou un volet, ouvert la nuit.
Et oui au Cap nous sommes juste bons à payer nos impôts sans aucun retour que ce soit par rapport à la tranquillité, des places de parking à tarif préférentiel… »

ff(3)C –  l’ILE des LOISIRS ( Geneviève)
« En effet, à plusieurs reprises nous avons dénoncé l’installation de manèges de 70 m de hauteur, sur un site de loisirs, mais dans une zone boisée classée inconstructible. Il s’est étendu cette année avec la construction d’un nouveau manège «grand 8 » sans aucune autorisation. Nous nous sommes déjà élevés contre les nuisances subies par des milliers de riverains qui doivent supporter les feux de milliers de watts des projecteurs et surtout l’insupportable nuisance sonore des haut-parleurs qui déversent leur musique et les cris des amateurs de sensations fortes jusqu’à 3h/4h du matin d’avril à octobre. »
Entretiens, courriers, procès, rien n’y fait, la Mairie reste sourde à nos protestations

Ces énumérations ne sont qu’exemples de l’état des lieux et  loin d’être exhaustives.

Pour le Bureau
Le Président Jacques TREILLE










 

 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.