AGDE - AGATHE : Rencontre avec Monsieur le sous Prefet de BEZIERS Nicolas LERNER

C'est à la demande de notre association que Nicolas LERNER, sous préfet de Béziers,…

C'est à la demande de notre association que Nicolas LERNER, sous préfet de Béziers, nous a reçus le 23 mars. Il était assisté par Audrey VERDU, du bureau des politiques publiques. En l'absence de Jacques TREILLE, souffrant, Jean Claude COUBAU, Marciano DOMINGUEZ et Jean Pierre POUGET représentaient AGATHE.

Un certain nombre de points, importants pour nous, ont été abordés

Le Conseil Citoyen :

Comme Bédarieux et Béziers, Agde aura son conseil citoyen. Nous sommes dans l'attente de l'arrêté préfectoral qui fixe la composition de ce conseil. D'un commun accord, mairie d'Agde et préfecture ont décidé d'augmenter le nombre de siège dédiés aux associations afin de ne pas rendre nécessaire un tirage au sort. Excellente initiative qui permettra, nous l'espérons, d'avoir davantage d'avis sur les thèmes abordés.

Concessions de plages :

Nicolas LERNER nous rappelle la position des services de l'état sur ce dossier : ces concessions sont un atout pour répondre aux besoins des touristes, mais elles doivent respecter le cahier des charges qui régit cette activité. La volonté du préfet et les visites nombreuses de la DTM commencent à porter leurs fruits, démontage (y compris des pieux) et montage s'effectuent selon le calendrier prévu. Pour notre part, nous avons constaté que les concessions installées sur les plages Richelieu et Rochelongue s'étaient rapprochées du cordon dunaire et, de ce fait, devraient respecter la zone des 20 mètres. Nous espérons que l'été 2015 sera un été tranquille.

Le cas du Lézard Beach (concession n°6) est aussi en cours de traitement. Le transfert des terrains situés dans le domaine portuaire vers le domaine public maritime est actuellement à l’étude. En tout état de cause, la concession ne pourra ouvrir qu'à la condition qu’il respecte son PC( 1.500 m² maxi dont 200 m² maxi pour la partie couverte).

Terrains de camping :

Nous avons eu confirmation que le camping « Sud Loisirs » était en conformité avec la réglementation. Pour  ceux de la route de la Tamarissière qui doivent être fermés depuis belle lurette, on est à la recherche la solution juridique la plus efficace pour obtenir leur fermeture effective. Affaire à suivre.

Travaux au quartier naturiste :

Suite à notre intervention, les travaux de réalisation d'une route en bordure du camping naturiste, le long du cordon dunaire, ont été interrompus. Le propriétaire cherche une solution pour régulariser  ce qu'il prétend être un passage pour accéder au poste de secours ( nous ignorions qu'il était philanthrope, les ouvriers d'Eiffage nous ont parlé d'une voie pour faciliter l'accès des camping-cars vers leur aire de stationnement. Cherchez l'erreur).

Quant aux travaux réalisés au Tantra, la DTM, qui s'est rendue sur place, n'a pas constaté de débordement sur le domaine public.

Décharge sauvage de la Guinguette :

Nous avons rappelé notre position sur cette décharge sauvage. Nous nous sommes étonnés de l'immobilisme de la mairie d'Agde qui ne veut pas appliquer la procédure de consignation (faire réaliser les travaux de remise en état et se retourner vers le propriétaire). Monsieur Nicolas LERNER n’ayant pas d’éléments sur ce dossier va se rapprocher de la mairie d’Agde.

Tranchée du bois de la Tamarissière :

Le point est également fait sur ce dossier très récent. Nous déplorons la demande très tardive de la SODEAL, suite à notre courrier à l'architecte des bâtiments de France, mais nous ne remettons pas en cause l'expertise de Mr Joêl ROUX.

Nous regrettons qu'une fois de plus il n'y ait pas de « sanction » face aux oublis, comme cela s'est fait pour la charte d'aménagement du front de mer au Grau.

Cabanisation :

Situation très délicate puisqu'il y a prescription au bout de 3 ans. Les services de l'état suivent de très près l'évolution de la situation, moins préoccupante qu'à Vias par exemple. La ville d'Agde doit être très vigilante sur des modifications qui peuvent intervenir sur les parcelles concernées, le phénomène s'estompera au fil du temps en raison des permis de construire qui seront délivrés.

Construction illicites :

Nous rappelons que, pour 3 dossiers quasiment identiques, la réponse de la ville est à géométrie variable. Le délai de remise en état était de 5 jours pour le commerce du Saint Christ, de 1 mois pour le camping des Fleurs et pas de délai pour le port à sec où un chemin municipal a été privatisé de fait au profit d'intérêts particuliers.

Le Sous Préfet nous explique que le procureur estime le degré d'urgence de la situation et agit en conséquence.

Pour notre part, nous continuerons notre action auprès des autorités dès lors que nous constaterons une évolution « négative » de la situation.

Logements sociaux :

Nous avons confirmation que la carence a été levée. Au cours du dernier triennal, les réalisations sont conformes aux quotas prévus par la loi et un peu plus pour combler le retard. Il n'y a plus de possibilité de préemption de la part de la préfecture.

Parcelle IR 63 :

Il s'agit de la réalisation d'un parking en bordure de la zone naturiste et surtout en bordure de la réserve naturelle du Bagnas. La ville dispose de terrains juste un peu plus loin qui pourraient servir pour cette réalisation. Le projet, déjà ancien,  ne devrait pas voir le jour cet été.  Pourtant, lors du comité de pilotage du Bagnas de l'été 2013, Mme Véronique SALGAS, représentant la ville d'Agde, affirmait, la main sur le cœur, qu'il n'y avait rien de prévu sur la parcelle IR 63.

Malfato  et P.L.U:

L'aménagement de ce quartier devrait être prévu par le futur PLU en cours de  discussion avec la préfecture. Nous espérons être informés de l'avancée du projet plutôt que devoir intervenir lors de l'enquête publique.

Lors de cette discussion, nous apprenons que la ville d'Agde contestait en justice le PPRI.

Lutte contre le bruit :

Le travail du commissaire de police a permis de réduire, selon les endroits, la pollution sonore. Les résultats devraient encore s'améliorer au cours de l'été. Notre association regrette la mutation de François DUCRETTET qui a su redresser une situation quelque peu délétère. Nous espérons que sa remplaçante, qui sera présente début juillet (il est rare dans la fonction publique que remplacé et remplaçant œuvrent deux mois ensemble) continuera dans la même voie.

Sujets divers :

Nous avons également abordé d'autres problématiques : le bois classé de l'Ile des Loisirs, l'aménagement de l'Ile des Loisirs et de l'entrée du Cap.

Pour le bureau, le Président, Jacques TREILLE

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.