Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Agathois on brade votre santé ! .. par Adrien Terribile

Le nouveau centre de soins polyvalent d'Agde sera très prochainement inauguré. L'ouvrage que les…

Le nouveau centre de soins polyvalent d’Agde sera très prochainement inauguré. L’ouvrage que les Agathois auront bientôt le loisir de visiter est plutôt réussi du point de vue architectural.
Monsieur d’Ettore, qui tente de s’approprier la paternité de ce projet alors qu’il n’y est absolument pour rien, communique à grand frais de conférences de presse en tout genre afin que cette inauguration soit un succès.
Mais voilà que ce projet qui a coûté la bagatelle de 15 millions d’Euros s’avère déjà être un fiasco.

Revenons un peu en arrière. En 2000 Régis Passerieux, maire d’Agde, soutenu par le conseil général ainsi que le député du canton, F Liberti, obtient l’engagement des tutelles pour la construction d’un nouvel hôpital. Cet hôpital doit remplacer l’actuelle structure devenue trop vétuste et surtout trop petite. Le projet prévoit alors des lits d’hospitalisation supplémentaires, ainsi que la création d’un bloc opératoire, d’un service de radiologie et d’un service d’urgence qui doivent permettre de répondre aux besoins des Agathois.

Excellent projet, totalement justifié pour une ville en plein développement urbain. D’autant plus justifié lorsque l’on sait que la population atteint 200 000 habitants l’été et que les moyens sensés assurer alors la sécurité sanitaires sont largement déficitaires.

C’est seulement 6 ans plus tard que le projet sort de terre. Les nouveaux murs sont là, on n’a pas oublié de planter les arbustes et de semer le gazon afin que le cadre soit agréable. Mais que découvre t’on derrière les apparences ?
L’hôpital (que l’on se garde bien de nommer hôpital mais qui s’appelle centre de soins polyvalent…cherchez l’erreur !) va ouvrir ses portes, certes, mais sans service d’urgence ni bloc opératoire. 200 mètres carré de locaux opérationnels, mais qui vont restés vides faute de crédits pour le personnel soignant.

Le projet est donc totalement dénaturé. Ce dont nous avions besoin, nous, Agathois, c’est d’un service qui accueille les malades et les blessés afin d’y recevoir les premiers soins, ce qui fait aujourd’hui cruellement défaut.
Cet espoir s’est envolé.
Spontanément des citoyens agathois ont constitué un Collectif de Défense de l’Hôpital afin d’informer la population et tenter d’obtenir les moyens nécessaires.
Plus de 3500 personnes ont signé une pétition dans ce sens.

Qu’a fait Monsieur d’Ettore pendant tout ce temps ? Rien ! Il n’a même pas eu le bon sens de se rallier au collectif comme l’ont fait d’autres maires des communes avoisinantes. Pire. Il tente par tous les moyens de dénigrer l’action de citoyens qui se battent pour défendre un droit fondamental de notre République : le droit à la santé.

Les instances décisionnelles, à travers la bouche de monsieur d’Ettore, nous disent que la situation sera réévaluée dans 6 mois. Comment peut-on évaluer la demande si les portes restent fermées ? Quelle hypocrisie de la part de ceux qui nous gouvernent…
Aujourd’hui les Agathois n’ont pas d’autre choix que d’aller à Sète ou à Béziers pour se faire soigner. Est ce vraiment si difficile de savoir combien de personnes se présentent dans les hôpitaux et cliniques des ces 2 villes ?

Nous avons attendu des années avant que ce projet voit le jour. Aujourd’hui nous découvrons qu’il a été saboté, bradé au détriment de notre santé. Et on nous demande d’attendre encore sans protester ?

Pour la maison de retraite, il en va de même. On nous raconte des mensonges. Aujourd’hui la maison de retraite d’Agde est entrain de fermer ses portes au profit de la nouvelle maison de retraite de Vias. Aucune alternative n’a été prévue pour les agathois qui vont donc devoir s’exiler à Vias. Quel progrès !
Le maire promet la construction d’une nouvelle maison de retraite sur le site de Victor Lachaud. Des promesses, encore des promesses. Aucun dossier n’a été déposé à ce jour. Alors peut être en 2050, nous aurons une chance de voir nos parents accueillis sur Agde.

Monsieur d’Ettore, maire d’Agde et président du Conseil d’Administration, vous portez aujourd’hui la lourde responsabilité de l’échec partiel de ce projet.
Les Agathois jugeront.

Adrien Terribile – Pour la section d’Agde
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap :
https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=199

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.