Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

AGDE - Au Moulin des Evêques, Sébastien FREY et Marie-Christine FABRE DE ROUSSAC… toujours aussi populaires !

ELECTIONS DEPARTEMENTALES Au Moulin des Evêques, Sébastien FREY et Marie-Christine FABRE DE ROUSSAC…  toujours aussi populaires ! L'importance de ce scrutin n'a pas échappé aux citoyens qui sont venus encore plus nombreux pour écouter les candidats aux “Départementales”. On aperçoit des poids lourds en première ligne avec les Sénateurs-Maires de Castelnau-le-Lez et de Sète, ainsi […]

ELECTIONS DEPARTEMENTALES

Au Moulin des Evêques,

Sébastien FREY et Marie-Christine FABRE DE ROUSSAC…  toujours aussi populaires !

L'importance de ce scrutin n'a pas échappé aux citoyens qui sont venus encore plus nombreux pour écouter les candidats aux “Départementales”. On aperçoit des poids lourds en première ligne avec les Sénateurs-Maires de Castelnau-le-Lez et de Sète, ainsi que le bloc uni des Maires du canton renforcé par les maires de Corneilhan, Saint-Thibéry, Caux, Pérols.

Devant un tel parterre et cette nombreuse  assemblée, Gilles d'Ettore fait un constat : « Votre présence est un cinglant démenti à ceux qui veulent bouder la démocratie ». Il  loue l'action de Sébastien Frey et de Marie-Christine Fabre de Roussac en déclarant qu'ils furent « une voix dissonante dans l'océan socialiste départemental. Les socialistes ont exercé dans l’Hérault un pouvoir sans partage depuis plus de 50 ans. Ce pouvoir a usé et abusé d'une compétence principale, l'aide sociale. C'est une politique de guichet. Le budget est englué sans aucune marge pour investir dans l'économie créatrice d'emplois ».

Gilles d'Ettore en remet une couche : « L'assistanat c'est l'asphyxie de l'économie. Il est nocif pour la société, d'autant plus qu'il est alloué sans aucun contrôle. Ce clientélisme assomme les entreprises et il ne faut pas s'étonner que nos jeunes quittent aujourd’hui notre pays ». Il veut une politique de solidarité ciblée sur les vraies valeurs que sont la fraternité, l'aide aux  personnes frappées par la maladie (Alzheimer, autisme…). Il appelle donc à faire cesser cette politique débridée que la gauche a installée dans le département. Le Maire d'Agde s'attaque à  l'imposteur qui  avait sorti son slogan « Le changement, c'est maintenant ! ». Le bilan est accablant : 650000 chômeurs de plus et 135 milliards d'Euros d'augmentation d'impôts. Pour revenir au Département, il cite un exemple du règne socialiste : le bâtiment de Pierres Vives consacré aux archives a coûté… 157 millions d'euros, soit le prix de la route à deux fois deux voies de Pézenas jusqu’aux stations du littoral. “Cette assemblée a tourné le dos au littoral qui représente 15% du PIB. « L'idéologie socialiste est une ruine pour le pays », poursuit-il avec fougue. Et de citer les 2.900 logements sociaux que la Loi Dufflot veut imposer à la Ville d’Agde ! Devant une telle politique qui met à bat les valeurs essentielles que sont le travail, le mérite, Gilles d'Ettore demande de  voter massivement pour que Sébastien Frey et Marie-Christine Fabre de Roussac franchissent avec les candidats de Génération Hérault le pont d'Alco de Montpellier ! Le public applaudit longuement.

Marie-Christine  Fabre de Roussac  est une élue de terrain et l'Assemblée ressent que c'est une femme à convictions qui va se battre  – c'est déjà fait – sur plusieurs fronts parmi lesquels le développement économique, véritable fil conducteur du programme qu’elle défend pour l'emploi et le devenir de nos enfants. Elle veut se battre pour les forces vives et les créateurs d'emplois de notre territoire en améliorant leur sécurité. Elle sera aussi vigilante à la sauvegarde du Canal du Midi classé au patrimoine mondial de l'Unesco. L'aéroport de Béziers-Cap d'Agde constituera pour elle une autre priorité car elle a compris que le tourisme à fort pouvoir d'achat peut être source de développement économique. Marie-Christine Fabre de Roussac sera à l'écoute de tous et sans nul doute elle a conquis le public par sa simplicité et son “parler vrai”. Avant de céder la parole à Sébastien Frey, elle tient à remercier chaleureusement tous ceux qui s'engagent dans cette campagne. Elle n'oublie pas Catherine Corbier « la perle de Vias », Jordan Dartier ” le sémillant Maire de Vias », Stéphane Pepin-Bonet ” le jeune et dynamique Maire de Bessan”. Elle aussi, reçoit les ovations d'un public sensible à sa délicatesse.

Sébastien Frey monte alors sur scène sous les vivats. Ses propositions traduisent sa volonté d’être pragmatique, clair et efficace. Ses réponses sont claires et courageuses fondées sur les valeurs qu'il porte avec Marie-Christine Fabre de Roussac. Pour lui, il convient tout d'abord de mettre un frein aux dépenses départementales inutiles dans le but de stabiliser la pression fiscale, d'autant que la fiscalité est 10% de plus que la moyenne nationale. Il rappelle les chiffres alarmants qui attestent la fuite en avant du pouvoir socialiste irresponsable et minant la valeur fondamentale du travail et le sens des responsabilités. Il veut s'atteler à la question de la sécurité qui est « la condition absolument nécessaire du vivre ensemble » et affirme « sa volonté de soutenir les entreprises du canton. Ce sont elles qui génèrent les emplois ». Il stigmatise la politique départementale qui méprise le développement économique en ne lui affectant que 2% du budget global et qui favorise, comme l'a martelé Gilles d'Ettore,  l'assistanat qui grève  notre économie. Sébastien Frey défend l’idée partagée par une majorité des Français selon laquelle « c'est simplement au nom du bon sens qu’il faut demander aux bénéficiaires du RSA – selon leurs capacités –  de consacrer quelques heures de leur temps à des missions de service public en direction des enfants, des personnes âgées ou des handicapés ». Sébastien Frey achève son propos en dénonçant « le sabordage des contrats de projets par André Vézinhet. Ces contrats intéressaient 65% du territoire. Il nous faudra réinventer l’outil contractuel afin de conjuguer toutes les forces au service de tous les Héraultais. Le temps n’est plus aux divisions… mais au rassemblement et à l’efficacité. Je suis heureux que tous les maires de notre canton soient réunis afin de dire d’une seule voix que nous avons la volonté d’agir ensemble ». Il invite tous les élus à monter sur scène après quoi, il s'exclame  “Nous sommes à votre service”.

Et Gilles d'Ettore entonne la Marseillaise reprise par une assemblée debout.

Henri GEOFFROY.


80 clichés sont disponibles sur notre page FACEBOOK HERAULT TRIBUNE 
 


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.