AGDE / BÉZIERS - Une dizaine de personnes condamnées pour non respect du confinement

Malgré la multiplication des contrôles diligentés par la police nationale, la gendarmerie nationale et…

Malgré la multiplication des contrôles diligentés par la police nationale, la gendarmerie nationale et les polices municipales, quelques individus continuent à refuser de se plier aux règles imposées par le confinement.

Sur instructions du Procureur de la République de Béziers, les personnes récalcitrantes sont systématiquement placées en garde à vue toutes les personnes commettant le délit de « réitération à plus de trois reprises dans un délai de 30 jours de violation des interdictions ou obligation édictées en application de l'état d'urgence sanitaire », délit leur faisant encourir les peines maximales de six mois d'emprisonnement et 3 750 €.

Après une première série de condamnation la semaine dernière, le parquet de Béziers a diligenté cette semaine plusieurs nouvelles condamnations sur le fondement de ce seul délit, en tenant compte de la personnalité et des antécédents judiciaires des personnes mises en cause :

– Un homme de 36 ans a été condamné à une peine de 3 mois d'emprisonnement assortis d'un mandat de dépôt à l'audience pour avoir commis le délit de violation des règles du confinement (« réitération à plus de trois reprises dans un délai de 30 jours de violations des interdictions ou obligations édictées en application de l'état d'urgence sanitaire »). Il avait été verbalisé pour la huitième fois pour le non-respect des interdictions liées au confinement et placé en garde à vue le 8 avril 2020 au commissariat de Béziers. Il avait déjà été condamné à huit reprises pour diverses infractions (violences aggravées, vols aggravés, conduite sous l'empire d'un état alcoolique, …) commises depuis 2002.

– Un homme âgé de 30 ans a été condamné à une peine de 3 d'emprisonnement assortis d'un mandat de dépôt à l'audience pour avoir lui aussi commis le délit de violation des règles du confinement .Verbalisé pour la cinquième fois et placé en garde à vue dans les locaux du commissariat d'AGDE le 8 avril 2020,  celui-ci présentait également de nombreux antécédents judiciaires (vols aggravés, conduite sans permis, …) et était sorti de détention en octobre dernier.

– Un homme de 43 ans a été condamné à une peine de 3 mois d'emprisonnement avec maintien en détention, lui aussi ayant commis le délit de violation des règles du confinement pour avoir été verbalisé à cinq reprises depuis le 25 mars dernier. Lors de sa garde à vue conduite par le commissariat de BEZIERS et à l'audience, il a expliqué rendre visite à une copine et regretter ses agissements.  Son casier judiciaire comportait 17 mentions pour de multiples infractions commises depuis 1996.

Par ailleurs, ce même 9 avril 2020, a été condamné pour avoir commis ce même délit de violation des règles du confinement, un quatrième homme, âgé de 20 ans, contrôlé et verbalisé à 6 reprises entre le 25 mars et le 8 avril 2020 date à laquelle il a été placé en garde à vue au commissariat de BEZIERS. Déjà condamné pour de précédentes infractions, il a été présenté au parquet dans le cadre d’une procédure de comparution avec reconnaissance préalable de culpabilité (« plaider coupable ») et il a accepté la peine proposée de 90 jours-amende à 10 euros (c'est-à-dire 900 € d'amende à payer en 90 jours à défaut de quoi il devra purger autant de jours de prison que d'amendes impayées).  

 

Enfin, sont actuellement placées en garde à vue au commissariat de BEZIERS trois autre hommes pour avoir commis ce même délit de violation des règles de confinement :  

– un homme de 34 ans, contrôlé et verbalisé à 6 reprises entre le 25 mars et le 8 avril 2020 ;

– un homme de 46 ans, contrôlé et verbalisé à 7 reprises entre le 29 mars et le 8 avril 2020 ;

– un homme de 26 ans, contrôlé et verbalisé à 4 reprises entre le 29 mars et le 9 avril 2020.

 

Un seul mot d'ordre : pour sauver des vies, restez chez vous !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.