Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Communiqué du PS AGDE sur lécole et la réforme du collège ... par Anissa BENYAHI

L'école un fondement de la République, le plus bel espoir d'une nation. De nombreux pays…

L'école un fondement de la République, le plus bel espoir d'une nation.

De nombreux pays nous envient notre système d'éducation;  scolarisation dès deux ou trois ans, système laïc et égalitaire, gratuité des enseignements, scolarité obligatoire jusqu'à 16 ans, pourtant nous n'obtenons pas les meilleurs résultats au niveau européen.

Les réformes successives ont fait avancer la réflexion mais il reste des trous noirs que le gouvernement s'efforce de combler ; la maîtrise de la langue n'est pas toujours acquise à l'entrée en sixième, la maîtrise de l'anglais et d'une autre langue n'est pas toujours au rendez vous, les filles hésitent à s'orienter vers des carrières scientifiques, les élèves issus des quartiers défavorisés ne développent pas leur ambition…

Le gouvernement de gauche s'est efforcé, par deux réformes d'envergure de mettre l'élève au centre du système éducatif.

Mise en place des rythmes scolaires pour les élèves du primaire et de maternelle.

Depuis de longues années les pédagogues et pédiatres, ainsi que les parents d'élèves réclamaient une autre organisation du temps scolaire. Le gouvernement de gauche l'a fait.

Cinq matinées d'études, car c'est le meilleur moment de réceptivité pour les apprentissages. Au départ, et c'est le cas dans beaucoup d'écoles, les trois heures d'étude du mercredi matin étaient compensées par des activités péri éducatives de trois quarts d'heure chaque soir. Puis les règles se sont assouplies, certaines communes préfèrant  libérer les élèves le vendredi après midi afin d'organiser les activités péri éducatives a la charge des communes.

Cette mise en place a suscité de nombreuses polémiques d'ordre politicien, sans tenir compte de l'intérêt des enfants. En effet certaines communes ont avancé l'argument du coût de ces activités. Il est à noter que pour compenser ce coût, le gouvernement alloue une subvention de 50 euros par enfant. La Caf de son côté subventionne les dites activités, ainsi que les fédérations sportives. L'objectif recherché étant de libérer les communes du coût de ces activités mais surtout de permettre à tous les enfants un épanouissement culturel ou sportif de qualité. Il faut constater en effet que les enfants de familles modestes n'accèdent pas aux activités culturelles et sportives de qualité car les adhésions aux structures ont un coût très onéreux.

Dorénavant tous les enfants quelques soient leurs conditions pourront y accéder, à condition que la commune le mette en œuvre.

Il est regrettable de constater qu'à Agde les familles sont obligées de financer ces activités appelées NAP, nouvelles activités péri éducatives. Cette mesure exclut de fait certains enfants, ce qui va a l'encontre de l'objectif recherché.

Cette réforme a mis deux ans à s'installer, mais maintenant elle fait partie de notre ancrage républicain.

La réforme du collège.

Cette réforme n'est pas sortie du chapeau de la Ministre, elle a fait l'objet d'une vaste concertation de tous les acteurs de l'éducation ; parents, enseignants, responsables du système scolaire, experts et personnels médico psychologiques.

Cette réforme permettra aux élèves d'entrer dans les fondamentaux de l'époque que nous vivons et de devenir des citoyens performants.  

Cette réforme tient compte de la diversité des compétences des élèves pour tous les placer en situation de réussite.

Étant donné que l'étude de l'Anglais commence des le CP, une deuxième langue vivante sera étudiée dès la classe de 5 eme. Pour les enseignements fondamentaux ( français, maths, histoire) ils seront répartis en classe entière et en petits groupes afin de favoriser la prise en compte des besoins spécifiques de chaque élève.. Pour les élèves ponctuellement en difficulté il est prévu dans l'emploi du temps des professeurs un accompagnement individualisé.

L'étude des nouvelles technologies sera renforcé. Des enseignements pratiques et associant plusieurs disciplines seront mis en place. Ceux ci seront en rapport avec le réel sous forme de thématiques réflexives.

L'étude de la laïcité fait son apparition au même titre que l'étude des faits religieux.

Contrairement à ce qui a été dit les langues anciennes (latin et grec) sont maintenues sous forme d'option.

C'est la première fois qu'une réforme de l'éducation traite en même temps des structures et des programmes.

A la fin du cycle des études obligatoires, tous les élèves doivent être en possession des compétences du socle commun de connaissances.

Il est à noter enfin, que pour relever ce défi le gouvernement ouvre 60 000 postes d'enseignants d'ici 2017 (ceux ci avaient été supprimés pendant la précédente présidence).

Loin des polémiques politiciennes engagées par ceux qui n'ont même pas lu le premier mot de cette réforme, le gouvernement prépare nos enfants à devenir des citoyens engagés et bien formés pour affronter les défis du vingt et unième siècle.

Anissa Benyahi

Parti socialiste d'Agde

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.