AGDE - Compte-rendu de la réunion avec Monsieur Reilhan, Inspecteur de la circonscription de Pézenas à l’école Jules Ferry d’Agde

Compte-rendu de la réunion avec Monsieur Reilhan, Inspecteur de la circonscription de Pézenas à…

Compte-rendu de la réunion avec Monsieur Reilhan, Inspecteur de la circonscription de Pézenas à l’école Jules Ferry d’Agde


Nous tenons à remercier Monsieur l’Inspecteur d’être venu rencontrer les parents d’élèves.

Nous lui avons exposé la nécessité de maintenir les postes sur l’école Jules Ferry. Cette école a prouvé que, avec moins d’enfants dans les classes et un dispositif adapté tel que le décloisonnement et l’intervention du RASED, les résultats des enfants sont meilleurs. Attaquer cette organisation-là, c’est mettre en péril l’avenir scolaire et social de nos enfants. De toute évidence, notre argumentaire n’a pas convaincu l’inspecteur qui nous a répondu par des statistiques alors que nous lui parlions d’humains.

Il semblerait que les décisions de suppressions soient prises avant que siègent les commissions. Mais où est passée la Démocratie ? Nous avons le sentiment que l’enfant n’est plus au cœur des préoccupations de ceux qui nous gouvernent.

Nous lui avons également posé la question de la non-mixité sociale des écoles d’Agde et des disparités des effectifs. Il nous a été répondu que cela ne relevait pas de sa compétence et que donc il ne pouvait rien y faire. A qui faut-il donc s’adresser pour espérer que les secteurs scolaires recréent de la mixité ? Il faut rappeler que l’an dernier, 3 postes ont déjà été supprimés (Anatole France et Marie Curie) et 3 à nouveau cette année sont menacés… C’est une véritable hémorragie en cœur de ville pendant que d’autres écoles de la ville, avec moins de mixité sociale, se retrouvent à 30 par classe ! N’est-ce pas la preuve de la mauvaise répartition des secteurs sur la ville ?

Les parents d’élèves regrettent que les enseignants, que nous continuerons à soutenir, n’aient pas eu le droit de s’exprimer par obligation de réserve, alors qu’ils sont les premiers à pouvoir témoigner des difficultés qu’engendrerait la suppression de ces postes. Où est la liberté d’expression ?

Pour conclure, nous lui avons remis la pétition signée d’ores et déjà par 343 familles demandant le maintien de ces postes. Nous espérons que Monsieur l’Inspecteur fera remonter nos remarques, attentes et interrogations aux autorités compétentes afin que l’élève reste au cœur des apprentissages comme le préconisent les instructions officielles et que l’école de la République continue de former de futurs citoyens.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.