AGDE - CORSAIRES DU ROA - Le compte est bon

350  Festaïres et 450 Badaïres. Pour cette première édition  de 2016 tous les qualificatifs…

350  Festaïres et 450 Badaïres. Pour cette première édition  de 2016 tous les qualificatifs et superlatifs résument à eux seuls cette soirée des CORSAIRES basée  sur le «  festif populaire ».  Le Forum Pierre Racine a vibré toute la soirée sur  ce chant des Corsaires qui trouve comme d’autres chansons populaires sa place sur les réseaux sociaux, comme Youtube.

Pour les organisateurs,  le rendez-vous était fixé  à 14 h à Millet  pour prendre la décision : «on fait, ou on fait pas ».  Après consultation  sur Météo France et les avis des autochtones,  la décision fut unanime : En avant Guingamp !

La flotte du Corsaires Rugby Club Agathois se lançait dans cette première édition 2016 qui allait, selon les puristes,  connaître une de ses meilleures saisons.

Les cuistots attaquaient les deux poêles  géantes vers 16 h 30 pour un service au timing des plus rigoureux puisqu’à  19 h 50 pétantes  les premières portions de Paëlla étaient servies copieusement avec un fromage et une boisson au choix pour la modique somme de 12 €. A la sono, notre David Guetta  envoyait  la sauce des  décibels et notre Freddy Mercury,  au top de sa forme, se déhanchait comme une adolescente de 15 ans. Le trésorier annonçait à notre Président : on a tout vendu, on a fait le plein.

David passait le volume de 5 à 10 sur l’échelle de Guetta et le spectacle pouvait commencer. Papi Jacky, ses filles et petits enfants passaient en vedette Américaine pour chauffer la salle. Plusieurs mois de préparation pour ce premier tableau ont été nécessaires et  on imagine facilement les séances d’entraînement dans l’appartement de la famille Garchet. Ce premier panorama symbolisait  l’état d’esprit de  cette fête, ouverte à tous des U7 au + de 77 ans.

Sur ce podium de 12 m2, prenait place ensuite la chorale des Corsaires pour entamer leur chant, vêtus de marinières « slim » et de lunettes blanches  logotées Corsaires. Les 30 énergumènes ont donné de la voix. Les daurades de Brescou en ont eu les ouïes crevées.

Puis ce fut au tour de Dalida, ressuscitée, accompagnée du « muet », pour un duo qui déchaîna les premières ovations.

Polnareff, qui chantait aux arènes de Nîmes  le lendemain, avait décidé de venir gracieusement la veille  et d’offrir sa voix et ses fesses à un public qui ne s’attendait certainement pas à ce final.

Venues du bout du monde, 8 danseuses se déhanchaient au son de l’ukulélé. Généralement pulpeuses, et pour certaines, au-delà des normes  grassouillettes, les filles des îles  n’ont pas failli à leurs réputations.  Patrick et Brigitte ont mangé tout l’hiver des noix de coco qui serviront de soutifs à ces généreuses et  plantureuses danseuses Hawaîennes.

Mireille Mathieu absente, s’est sa sœur Renée qui prendra le relais pour une représentation très personnelle sur le titre de « une femme amoureuse »

L’imagination des Corsaires est  inversement proportionnelle  à leurs moyens financiers. Brigitte Bardot, liftée, saupoudrée, maquillée se trémoussait lascivement  sur un Solex faute d’avoir une Harley. Qu’à cela ne tienne, aujourd’hui,  plus proche des 100 ans,  BB nous a gratifiés de ses  charmes  légendaires qui ont fait de la chanson de Gainsbourg un tube planétaire.

Le dernier tableau s’ouvrait  sur la chanson des Beatles et montrait tout le travail de nos costumières qui durant plus de 8 mois et pour un spectacle de deux minutes  ont planché sur les costumes d’araignées menaçantes,  de  chenilles rouges  qui reluisaient sous les sunlights,  d’une fourmi noire sympathique , de  deux  coccinelles au cœurs tendres, une grenouille nucléaire  et un papillon de nuit qui piétinait  ses ailes sous ses  92kgs.

La  chorale des Corsaires reprenait son  tube, les Festaïres et les Badaïres  les  accompagnaient dans cette ultime représentation de cette première soirée de l’été 2016 pour se donner rendez-vous pour la prochaine édition qui aura lieu le 5 août, même endroit, même heure.

 Nous avons constaté  la présence des forces de la Police Municipale et celle tout aussi  discrète  de la Nationale,  pour notre confort, notre bien être, nous rappelant  ainsi  les évènements qui secouent  actuellement notre pays. 


8 clichés sont disponibles sur notre page

FACEBOOK HERAULT TRIBUNE 


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.