Agde - Coup de Gueule contre ces arbres qu'on abat. Trop c'est trop

Une nouvelle fois, sans crier gare, on vient d'abattre des arbres qui ont mis…

Une nouvelle fois, sans crier gare, on vient d’abattre des arbres qui ont mis tant d’années à parvenir à leur plein épanouissement. Nous ne reviendrons pas aujourd’hui sur la manière dont ont été traité les bois classés à Agde, « le problème de la pinède de la Tamarissière, le bois du Mont St loup , celui de l’ile des loisirs et autres restent dans les mémoires » Ce n’était pas suffisant, aussi, on s’acharne.
Après avoir liquidé
– 2 platanes à la place du jeu de Ballon ( nous voulions bien croire que sur les deux un était effectivement bien malade)
– 2 Platanes à l’avenue Raymond Pitet
– 1 Arbre, plus que centenaire à la place du Square Picheire
Les actions criminelles continuent
– Un matin de la semaine dernière, très tôt, à la fraîche, on a démoli la terrasse couverte du café se trouvant place du jeu de Ballon.
On en a profité pour supprimer en catimini 2 énormes platanes plus que centenaires, Pour ne pas laisser de traces, ont s’est dépêché de faire disparaître les souches.
Au Cap, place du barbecue, c’est la même chose. Pourquoi tant de précipitation à détruire? On ne met pas la même hâte à replanter au même endroit. Saccagerait-on le patrimoine arboré de tous au profit de quelques uns ? Qui est le responsable ?

On a tellement honte qu’on s’abrite derrière des arguments qui ne tiennent pas debout.
Qu’on arrête de nous resservir à chaque fois, qu’il s’agit de problèmes de sécurité ! C’est peut-être vrai pour un cas ou deux mais ce n’est pas valable dans tous les cas. Ou alors, il faudrait couper tous les arbres de la commune ?.
Ils ont tenu jusqu’à aujourd’hui. Leur destruction aurait bien pu être différée de quelques années en attendant la mise en place d’un plan d’aménagement végétal cohérent. Que nos responsables se protègent d’accidents éventuels c’est normal. Mais alors n’ouvrez qu’ un parapluie et pas un solide parasol, ou un gros chapiteau !
Arracher les arbres sans aucune ligne directrice, ça suffit. Le bilan des atteintes à l’intérêt général sera lourd.
Pourtant, il serait tellement plus facile, simple et honnête d’en discuter pour arriver à un consensus qui permettrait d’éviter des destructions inutiles

D’autre part, arrêtons d’utiliser les arbres comme : poteaux indicateurs, panneaux d’affichage, tuteurs pour pylônes électriques, soutien de banderoles, de chemins de câbles ou de haut-parleurs etc
Voir la photo : https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=229

C’est à croire que cette Municipalité et ses Elus n’aiment pas le vrai. L’environnement authentique dérange. Si elle préfère le minéral au végétal, qu’elle plante des arbres en plastique partout !
Voir la photo : https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=228 Comme sur le quai Cdt Mages !
Il est vrai que ces arbres en plastique ne déparent qu’à moitié puisqu’ils sont au voisinage d’un débarcadère en tube galvanisé au pied d’une cathédrale du XII ème siècle ! Quel site magnifique !
Un arbre, comme une vieille pierre, ça se respecte ! Encore faut-il savoir jeter un œil attentif et bienveillant sur la nature. Comment appelle-t-on ceux qui n’ont pas la moindre sensibilité ? Il ne faut pas oublier que la richesse environnementale d’une ville s’est amassée lentement au fil des ans. Elle se perpétue en mariant harmonieusement le présent au passé. Il faut donc savoir conserver l’existant, C’est ce qui permet de forger l’âme d’une cité. Le mûrier de sicard en est un bien bel exemple.
Pour éviter ce gâchis, nous renouvelons notre proposition de créer un code de l’arbre. Code qui existe dans plusieurs grandes villes. Cet outil de référence réglementerait d’une façon officielle les interventions sur les arbres et permettrait une meilleure gestion d’un patrimoine inestimable, mais qui aujourd’hui est disparate et fragilisé
Pour le Bureau, Le Président J. RAVAILLE
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap : https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=411

Association agréée pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle défend aussi le Patrimoine communal et la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation Stationnement) les problèmes des Impôts locaux
L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.
Adresse postale : B.P.909 – Le Grau – 34 304 AGDE Cedex -Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social 2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville

AGATHE rappelle que la réunion publique sur le thème du P.P.R.I. et des Inondations a été reportée au vendredi 14 octobre à 18 heures à la Maison des Savoirs. Venez entendre ses propositions pour continuer la défende de vos intérêts.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.