AGDE - Dévoilement de la PLAQUE ST MICHEL

Le vendredi 03 mars a eu lieu à Agde l’inauguration de la stèle dédiée…

Le vendredi 03 mars a eu lieu à Agde l’inauguration de la stèle dédiée aux parachutistes. Sous l’impulsion d’Alain DARDARE – responsable du secteur d’Agde. La municipalité avait décidé d’ériger une stèle en l’honneur de la famille parachutiste. Avec l’accord de l’UNC locale et de nos amis Légionnaire, le brevet parachutiste va briller de toute son aura accompagné de la devise du Père CASTA.

C’est devant une belle assistance, de nombreux drapeaux et d’un carré imposant de béret rouge qu’a été dévoilée la stèle. Alain DARDARE a invité le Président de l’Union Nationale des Parachutistes – section de l’Hérault, à prendre la parole. L’intervention de notre Président avait pour objet : l’histoire de l’UNP, Pourquoi Saint MICHEL comme patron et Hommage à François CONISA qui fut la seule victime parachutiste d’Agde en Algérie. Le maire, Gilles D’ETTORE, lui a succédé et a honorés cette glorieuse et prestigieuse arme. Suivirent les dépôts de gerbe, la minute de silence, l’Hymne National. Avant le traditionnel salut aux porte-drapeaux, la Prière du Para chantée a retentie.

La mairie offrit le vin d’honneur à l’assemblée, le Président de l’UNP Hérault a remis un souvenir UNP à la mairie, à leur ancien André PORQUET et aux trois sœurs CONISA.


Monsieur le Député Elie ABOUD, Monsieur le Député Sébastien DENAJA, Monsieur le Maire Gilles D’ETTORE, Madame la conseillère régionale d’Occitanie Géraldine D’ETTORE, Monsieur le 1er Adjoint – conseiller départemental Sébastien FREY, Madame la conseillère départementale Marie-Christine FABREDEROUSSAC, Monsieur l’adjoint au maire chargé des sports et des associations patriotique Robert CRABA, Mesdames et Messieurs les élus, Messieurs les généraux Henri COSTE et Marc DESCHAMPS, Mesdames et Messieurs les représentants des autorités civiles et militaires, Mesdames et Messieurs les Présidents d’associations patriotiques et Mesdames et Messieurs les Porte-Drapeaux.

Mesdames et Messieurs, Chers Amis Parachutistes

Le 29 septembre, dans notre Calendrier des Saints c’est  la Saint Michel. Ce jour par tradition depuis l’après-guerre, est le jour pendant lequel tous les Parachutistes fêtent leur Saint Patron.

Nous sommes, aujourd’hui, rassemblés pour inaugurer une stèle érigée en l’honneur de tous les Parachutistes. Je tiens à remercier Alain DARDARE, responsable UNP du secteur d’Agde, pour son implication à cette inauguration auprès de la municipalité d’Agde.

A ce jour 5 générations de Parachutistes ont écrit notre histoire :

  • Les SAS Parachutistes, soldats de 39/45,
  • Les combattants d’Indochine, volontaires et peut être un peu aventuriers,
  • Les combattants d’Algérie, avec une majorité d’appelés du contingent,
  • Les combattants de la guerre froide, une grande majorité « d’appelés du contingent » des années 60 aux années 90, souvent en métropole car Danger à l’EST,
  • Et maintenant les OPEX, privés à ce jour de leur vraie mission à cause de Vigipirate. La 11e DP est cantonnée en métropole.

Un peu d’histoire :

Le 1er juin 1946, le «Brevet Militaire de Parachutiste» français, sa réglementation et son insigne sont créés. Ce brevet existe donc depuis 71 ans.

Nous, Parachutistes, nous nous souvenons plus de notre N° de brevet que de notre N° de sécu.

Les ailes nous portent

Le parachute nous dépose

L'étoile nous guide

Les feuilles de chênes sont notre force

Le laurier est notre gloire

Le noir entre les suspentes, la mort nous guette

L’Union Nationale des Parachutistes est là pour rassembler. Elle fut créée en avril 1961, déclarée à la préfecture de paris en 1963 et reconnue d’utilité Public en 1978. En 1964, l’UNP acquiert son drapeau qui est présent dans chaque section.

A ce jour l’UNP rassemble plus de 9 500 adhérents 

Elle regroupe et entretient le véritable esprit de solidarité et de camaraderie qui règne au sein des corps parachutistes. Indépendante de toute attache politique, nous avons pour but d’unir tous les paras militaires français, sans oublier les prémilitaire (PM Para).

D’où ces missions :

  • Maintenir les souvenirs avec notre présence aux commémorations etc. …
  • Défendre les intérêts moraux et sociaux des Parachutistes et de leurs familles
  • Développer l’amitié et la solidarité dans notre famille
  • Participer au dialogue Armée-Nation

Pourquoi Saint-Michel est devenu le Patron des Parachutistes ?

En 1942, le Père Jego  « célèbre » aumônier para sous le pseudo du capitaine Jean-Marie Bayard, distribue des médailles à l’effigie de Saint-Michel pour servir de reconnaissance à certains agents français infiltrés. 

En février 1945 un aumônier proposa que St Michel devienne le Patron des parachutistes, l’idée fut reprise en 1948 par le Père JEGO, alors aumônier  des Troupes Aéroportées. Le sujet avait déjà été abordé au sein des unités et plusieurs saints patrons avaient été évoqués. Saint Pépin Saint Colomban, Saint Pabu, Saint Tugduald,…

Pour les aumôniers alors rassemblés, aucun doute, c’est Saint-Michel qu’il faut aux Parachutistes. Ce sera la mission du Père François Casta, le plus jeune des trois, alors aumônier auxiliaire du 1er Bataillon de Choc.

Le 29 septembre 1949, la première Saint-michel fut célébrée en la Cathédrale d’Hanoï devant les hommes  du 3e Bataillon Colonial de Commandos Parachutistes, du 1ier Régiment de Chasseurs Parachutistes et du 1ier Bataillon Etranger de Parachutistes.

Depuis ce jour, tous les Parachutistes ont adopté Saint-Michel pour Patron.

Agde & l’UNP :

Le secteur d’Agde est très représentatif au sein de notre section UNP34 – 10%, sous la responsabilité d’Alain Dardare. Son fanion est présent à toutes les nombreuses commémorations locales – merci Alain.

Lors de cette inauguration je ne peux pas ignorer le sacrifice du chasseur parachutiste agathois CONESA François appartenant au 14e RCP commandé par le Col Emile Autrand – 2e Cie du Cne Robert Debent  – 2e Section de l'aspirant Pierre Lanson.

Breveté le 26 mai 1956 – N°114344. Il quitte la caserne Niel, à Toulouse, afin d'embarquer à Villefranche-de-Lauragais et rallier Marseille par voie de chemin de fer le 21 juin 1956 avec un premier détachement du 14e RCP aux ordres du capitaine Gout. Les chasseurs montent à bord du paquebot “Ville d'Oran” avec lequel la traversée de la “grande bleue” s'effectue sans histoire. Mis au service du Corps d'Armée d'Alger en tant qu'unité d'intervention, le 14e RCP va aussitôt participer, quelques jours à peine après son arrivée, à des opérations. Ce sera son lot jusqu'à la fin.

 « Dès le début 1957, la zone ouest algéroise lance l'opération de pacification “Pilote”. La mission sera de pacifier cette contrée. La première phase débute le 28 mars par l'opération “OK 11” au nord de Carnot, avec le 504e Bataillon Du Train. Le 10 avril, le régiment part en opération de nomadisation. La mission est de contrôler la population, d'arrêter les rebelles et de les ficher. Le 23 avril les bérets-bleus prennent la direction de Marbot. Après plusieurs heures de marche, la 2e Cie bivouaque à proximité du djebel Bou Amrouss. Au petit jour, un voltigeur de la 2e section, en train de faire chauffer son café, a eu la surprise de voir venir sur lui un groupe ennemi. Il donne aussitôt l'alerte, mais les fellaghas s'enfuient dans l'oued en contrebas. L'aspirant Pierre Lanson se lance à leur poursuite avec ses paras, se fait tirer dessus à bout portant et est blessé par un ennemi invisible. Très vite, trois de ses hommes, le caporal-chef Mohamed Zeggaï ainsi que les chasseurs Jean-Claude Cordiez et François Conesa sont tués. La 2e compagnie est sans conteste tombée sur le gros de la bande. Les pertes s'avèrent très sévères : six tués et sept blessés dans ses rangs.

Le 27 avril 1957, le maire d’Agde reçoit un communiqué de la sous-préfecture :

« Prévenir M. Conesa à Agde du décès du chasseur 2ième cl d’Infanterie CONESA François, 14°RCP. Décédé à la suite de ses blessures reçues en opération le 24 avril à Miliana, commune  de Marbot – département d’Alger. »

TS à l’ordre de la Brigade le 09 novembre 1956 :

« EXCELLENT Chasseur volontaire pour toutes les missions »

« A participé aux opérations de l’unité depuis son arrivée en AFN. Par son action personnelle le 5 août 1956, a permis la récupération d’armes ».

Titulaire de la Médaille Militaire et de la Croix de la Valeur Militaire.


138 clichés sont disponibles sur notre page

FACEBOOK HERAULT TRIBUNE 


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.