Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Echéances vitales en 2007

Même si les échéances politiques nationales occupent la scène médiatique, il me semble opportun…

Même si les échéances politiques nationales occupent la scène médiatique, il me semble opportun de souligner que d’autres échéances de proximité (municipales, cantonales) se profilent.
Elles bouleverseront durablement la vie des gens.
Plus que jamais, nous devrons, nous les élus de la République, apporter la transparence permettant d’élever le débat et d’offrir à nos concitoyens les meilleures conditions de choix.
A Agde, la majorité municipale ne semble pas avoir pris de bonnes résolutions dans ce domaine. Les questions posées par l’opposition reste le plus souvent sans réponse.

Le 18 mars 2003, les élus d’opposition, à la requête de Mmes Bousquet, Chevestrier et Ms Denestebe, Jover et Mur, ont déposé, auprès du tribunal administratif, et sur leur propres deniers, un recours concernant “la gestion ” des arênes du Cap d’Agde où des spectacles ont été payés avec l’argent public et les recettes ” abandonnées ” au gestionnaire.
Aucun jugement n’a été rapporté à ce jour.

Le 22 décembre 2005, conseil municipal.
Le maire ne parvient pas à rassembler le quorum car certains élus de la majorité ne prennent même plus la peine d’assister aux conseils municipaux.
Les élus d’opposition, scandalisés par ce mépris pour leurs administrés, quittent la salle, le maire en profite par rassembler ses troupes par téléphone portable et ouvrir la séance quand même, avec… une demi-heure de retard ce qui est formellement interdit par la loi.
Là encore, les élus de l’opposition ont déposé un recours auprès du tribunal administratif.
Toujours aucune décision à ce jour.
Cela n’entame pas la détermination des élus de l’opposition municipale qui continuent à défendre les intérêts des Agathois. De manière constructive.

Ainsi, j’ai approuvé la révision de la zone de protection du patrimoine architectural et paysager (Z.P.P.A.U.P.) concernant le secteur du Radar, lieu-dit le Rocher, dans le but de permettre la construction d’une école.
Mais ce vote favorable n’implique nullement mon acceptation d’autres constructions sur le même site, en particulier, celle d’un centre aquatique, pharaonique et inadapté.

Sur ce point, je serai intraitable dans la mesure où la hauteur maximale autorisée pour les bâtiments publics, dans cette zone, est de 7,20 m alors que le projet concerne une « piscine » d’une hauteur de 18 mètres !
L’Etat laissera-t-il faire ? Pas sûr.

On imagine les dégâts pour l’environnement alors que le service rendu à la population agathoise ne serait pas au rendez-vous, la structure extérieure du centre aquatique étant immense sans pour autant garantir une offre sportive et ludique de qualité. Nous sommes bien sûr favorables à l’installation d’un centre aquatique qui respecte l’environnement et corresponde aux besoins locaux.

Le maire a beau avoir assuré les élus d’opposition qu’il ne saurait être question de promotion immobilière sur ce site, qu’il n’y aurait aucune implantation nouvelle de bâtiments. Ce n’était qu’une affirmation verbale et les promesses n’engagent, nous le savons bien, que ceux qui les croient.[Fo/rmeGras]

A ce propos, M. Nogrette, chargé de mission à l’Agence régionale d’hospitalisation a confirmé l’ouverture du centre hospitalier d’Agde, le 1er octobre.
Malgré une forte mobilisation des Agathois et des habitants des communes environnantes (3000 signatures sur la pétition réclamant de vraies urgences), l’hôpital ouvrira sans le service de consultations non programmées, autrement dit, la nouvelle structure n’apportera pas grand-chose de nouveau aux Agathois.
Ils continueront de ne pas bénéficier d’une offre de soins d’urgence et d’une continuité des soins la nuit et le week-end.

C’est d’autant plus navrant que l’évolution démographique exige de prendre des mesures aujourd’hui pour que, demain, les Agathois et singulièrement, les plus âgés ne se trouvent pas sans l’offre de soins indispensable. Rappelons, pour mémoire, que la survie en cas de malaise cardiaque dépend de la rapidité de l’intervention médicale. Un service d’urgence à Agde permettrait de conditionner les malades avant de les transférer vers des centres hospitaliers spécialisés.

Le maire ne semble pas avoir pris la mesure de l’enjeu. Pourvu qu’il inaugure la structure agathoise avant les élections, c’est tout ce qui semble le motiver.
Je donne rendez-vous à nos concitoyens aux prochaines échéances électorales, je leur rappelle que la présidentielle, malgré sa charge émotionnelle, ne constitue pas une fin en soi.

Michel Mur, conseiller municipal
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap :
https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=162

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.