Agde : éco-pâturage aux Verdisses

L'objectif est de rendre à la zone naturelle des Versisses sa vocation agricole initiale.

(Crédit photo : Agglomération Hérault Méditerranée)

La ville et l’Agglo ont fait appel à des agriculteurs, viticulteurs et autres éleveurs afin qu’ils s’installent sur des parcelles mises à disposition par l’Agglo, le Conservatoire du littoral et des propriétaires privés.

35 vaches Angus

Après une expérience pleine de succès l’été dernier, Julien Noury et ses vaches Angus sont de retour au cœur des Verdisses à Agde pour une ‘saison 2’. Cette année, son troupeau, composé de 35 vaches et de 10 veaux, a pour mission de pâturer sur une trentaine d’hectares. « Chez nous, à Sérignac, nous sommes sur un territoire de garrigues, plus sec qu’ici. Aux Verdisses, c’est marécageux, avec de l’herbe verte abondante toute l’année. Comme on dit chez nous, c’est un pays d’été ici », explique l’éleveur trentenaire. Elles seront présentes jusqu’à l’automne prochain.

Une zone humide pleine de richesses

C’est pour permettre à ses vaches de manger de l’herbe plutôt que du foin, « moins riche en apport nutritifs pour les bêtes » que ce partenariat a vu le jour, « de plus, cela permet de réaliser quelques économies. Pendant qu’elle mange de l’herbe, je garde une partie de mon foin pour l’hiver prochain », explique l’éleveur. Il ne cesse de vanter les mérites des parcelles des Verdisses qu’il souhaite voir se développer davantage dans les mois à venir : « Cette zone humide est assez exceptionnelle, c’est la Camargue ici ! J’ai toujours voulu avoir un pays d’été en Camargue, et il faut que je sois ici aux Verdisses à Agde pour le trouver ».

Ressource en eau

Des roubines, ou petits canaux apportent quotidiennement de l’eau et favorisent le bien-être des vaches. De plus, la parcelle qui accueille l’élevage de Julien Noury dispose d’un puits artésien qui est un procédé de captation d’eau consistant à prélever l’eau contenue dans les couches dures et profondes du sous-sol. L’eau y est de meilleure qualité. Cette eau est sous pression, car contenue entre deux couches dures de roche ou de sol imperméable. Elle remonte naturellement à la surface, permettant aux animaux de se s’abreuver sans limite.

‘Fans’ des vaches

De nombreux visiteurs, riverains, ou touristes curieux n’hésitent pas à s’approcher des enclos afin d’immortaliser l’instant en photo. « Je suis toujours émerveillée par les couleurs des vaches, il y en a même des marrons, celles-ci sont vraiment belles », raconte le sourire jusqu’aux oreilles une agathoise qui est descendue de son vélo le temps d’admirer l’élevage de Julien Noury.

Pourquoi toutes les vaches n’ont pas de cloche ?

« Les vaches qui portent la cloche sont celles qui mènent au mieux le troupeau, elles sont plus proches de l’homme, plus gentilles donc plus faciles à approcher. Quand on transhume, nous pouvons compter sur elles. En gros, les vaches qui ont la cloche sont celles que nous garderons à la maison jusqu’à la fin de leurs vies, elles seront toujours bichonnées », détaille Julien Noury qui précise que les vaches « peuvent vivre jusqu’à 20 ans environ. Chaque année, une vache peut avoir une portée avec un veau. Il peut y avoir des jumeaux, mais cela ne m’est jamais arrivé ».

Poursuivre les projets de valorisation des Verdisses

L’Agglo et la Ville d’Agde vont poursuivre leurs actions pour valoriser les Verdisses à Agde et à Vias. Le Conservatoire du Littoral est propriétaire de 40 hectares sur la partie sud dont l’Agglo assume la gestion et définit le projet agricole. Le projet de protection et de mise en valeur des espaces agricoles et naturels des Verdisses vise à réaliser un programme d’actions en faveur d’une agriculture respectueuse de l’environnement. Le plan de gestion a permis l’identification d’un îlot prioritaire de 57 Ha pour lequel, un programme d’actions a été défini, notamment pour remettre en état les parcelles agricoles avant leur remise en culture, maintenir un réseau de chemins agricoles et restaurer les fonctionnalités hydrauliques du réseau secondaire.

Un second projet est à l’étude sur la partie nord des Verdisses. Porté en partenariat par l’Agglo, la ville d’Agde et les Caves Richemer, ce projet vise à aménager un îlot viticole d’une quinzaine d’hectares en y intégrant des techniques et pratiques agricoles respectueuses de l’environnement mais aussi et surtout adaptée et tenant compte des évolutions climatiques des prochaines décennies.

(Source : Agglomération Hérault Méditerranée)

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.