Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

AGDE - Et Maintenant ? Par Louis-Paul DELPECH

Ce qui devait arriver …est arrivé ! Aux européennes et aux municipales, déjà, les gens de gauche avaient à remercier, la bave aux lèvres, le Président de la République et son gouvernement pour les retombées électorales des bienfaits de leur politique. Pour ce premier tour des départementales, l’itération de leur dépit est consternante et semble ne […]

Ce qui devait arriver …est arrivé ! Aux européennes et aux municipales, déjà, les gens de gauche avaient à remercier, la bave aux lèvres, le Président de la République et son gouvernement pour les retombées électorales des bienfaits de leur politique. Pour ce premier tour des départementales, l’itération de leur dépit est consternante et semble ne pas avoir de limites. Les prochaines échéances sont à craindre comme les visions furtives de spectres dans ce vaisseau fantôme français qui part à la dérive.

Manifestement les français en ont ras la casquette de ces propos vindicatifs répétés alors qu’ils attendent des actes constructeurs seuls capables de les rassurer d’abord, de les encourager ensuite et enfin de leur affirmer que l’avenir va s’éclaircir pour tous. Au-delà des autosatisfactions sans signification, le parti dominant l’Assemblée Nationale vient de prendre une gifle dont il aura du mal à adoucir la trace des cinq doigts. Cette situation est quasi générale et notre territoire n’échappe pas à la dérouillée.

Sur le canton d’Agde, le PS absent de ce tour de chauffe avait probablement senti la « dégelée » arriver ! Bravo à ces fins analystes locaux pour leur perspicacité ! La seule candidature de gauche présentée par EELV et le PC en tire une petite épingle du jeu mais disparait du combat à cause de l’augmentation du seuil des 12,5 % d’inscrits. Cette disposition intelligente a été concoctée par la majorité en place pour faire barrage au Front National ! C’est réussi !

Alors nous voilà donc devant un dilemme horrible : faut-il faire un front républicain contre le FN ou pratiquer le « Ni-Ni » prôné par le revenant Nicolas à l’encontre de la majorité actuelle. Et oui, c’est la question qui revient dans toutes les consciences. Le Front National est-il un parti politique républicain ? Si la réponse est NON, pourquoi reçoit-il des subsides publiques comme tous les autres partis au prorata des résultats du premier tour des présidentielles ? Pourquoi 25% des électeurs lui accordent-ils confiance ? Je sais bien que l’Histoire de notre pays est truffée de ces convulsions qui ont conduit de la Royauté aux Empires, au retour des Royautés et pour le moment à la victoire de la République. Mais faut-il craindre objectivement un sursaut de la bête qui a traumatisé nos voisins rhénans et italiens ? Certes notre pays est menacé par les tueurs de la civilisation au nom d’un prophète moyenâgeux qui n’avait probablement pas pesé les dérives à naître de ses prescriptions pointilleuses et sans nuances. Ce danger-là est autrement plus traumatisant que l’expression de colère de citoyens lassés de la politique menée depuis tant d’années par les différentes majorités.  Quand allons-nous décortiquer clairement les obstacles à la croissance nationale et à la réactivation de la production de toutes natures ? Les français sont-ils si sots pour ne pas comprendre qu’il faut continuer à agir dans leur dos comme en 2005 pour la Constitution Européenne ou comme maintenant que se négocie un traité commercial américano-européen qui va plomber définitivement tous nos critères de production au seul profit de la rentabilité financière ?

Ce qui se passera au second tour des départementales me parait bien futile par rapport aux graves dangers qui nous menacent. Que chacun fasse ce que sa conscience lui dicte, mais qu’il le fasse, car la démocratie n’a de sens qu’une fois concrètement exprimée l’opinion de chacun. Les absents ont toujours et de plus en plus tort ! Il est aussi urgent que le Président de la République revienne sur sa récente décision d’occulter sa promesse de candidat à savoir d’introduire une part significative de proportionnelle aux élections législatives. Qu’un seuil raisonnable soit institué pour éliminer les farfelus soit, mais qu’enfin chaque voix portée par un citoyen français soit représentée.

Louis-Paul DELPECH

Représentant cantonal du MRC

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.