Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

AGDE GAGNANT - Compte rendu de la réunion du 11 décembre 2014

C’est jeudi dernier que notre cercle de réflexion « Agde gagnant », piloté par Henri Couquet, s’est réuni afin d’aborder certains sujets d’actualité. Et tout d’abord ces très étranges élections départementales, a priori prévues pour le mois de mars, mais dont les modalités précises ne sont toujours pas données par la préfecture contrairement au fonctionnement habituel. Par […]

C’est jeudi dernier que notre cercle de réflexion « Agde gagnant », piloté par Henri Couquet, s’est réuni afin d’aborder certains sujets d’actualité. Et tout d’abord ces très étranges élections départementales, a priori prévues pour le mois de mars, mais dont les modalités précises ne sont toujours pas données par la préfecture contrairement au fonctionnement habituel. Par ailleurs, ces élections sont tout autant étonnantes par leur contenu. Personne ne sait exactement quelles seront les compétences de cette future assemblée, ni ce que sera vraiment son territoire. En effet, la métropole montpelliéraine, qui va exister à partir de janvier prochain, va confisquer une grande partie du département ! A noter que les futurs élus départementaux issus du territoire de la métropole siègeraient dans une assemblée rurale, c’est-à-dire concernant le reste du département, alors qu’ils n’en seraient pas élus. Ainsi, dans le cadre de la réforme territoriale, après avoir voulu supprimer les conseils généraux, puis en décidant de les garder en les modifiant, puis en les amputant des métropoles, puis en repoussant les élections, puis en envisageant de les repousser à nouveau, puis en constatant que c’était impossible, nous allons au total nous retrouver dans une situation si confuse, si inepte, que la population risque fort de bouder un scrutin farfelu et dont on ne peut apprécier l’utilité à ce jour. Il ne faudra pas le lui reprocher. Au total, ces futurs élus peu représentatifs risquent de n’avoir qu’un rôle fantoche et avec, en plus, l’épée de Damoclès de leur inéluctable disparition. Ces ambitions de réformes décousues, sans méthode suivie, aux résultats probablement calamiteux, sont tout sauf enthousiasmantes. Ces tergiversations sont même inquiétantes ! Un sujet sur lequel nous reviendrons.

Lors des échanges, plusieurs autres sujets ont été abordés. Ceux-ci sont liés à la gestion municipale et à l’état des finances locales. Dernièrement, la presse a présenté le classement des villes les plus endettées, avec Agde au sixième rang national et au premier rang régional. Comme à l’accoutumée, le fait de ramener à la dette par habitant en résidence principale, ou alors en la calculant en tenant compte des résidences secondaires, débouche sur l’éternelle polémique sur ces chiffres. Pour comprendre, il suffit de faire beaucoup plus simple. La dette officielle de notre ville est à ce jour de 75 millions d’euros.  C’est 22 millions de plus qu’en 2006 où elle avait été ramenée progressivement à 53 millions (soit une augmentation de 42% en sept ans). Quant à elles, nos recettes annuelles sont de 67 millions d’euros. L’endettement de la ville d’Agde atteint donc aujourd’hui 112% de ses recettes.

C’est cette situation financière qui amène probablement notre municipalité à se défaire de son foncier « intéressant ». Après toute une série de ventes tout au long de ces dernières années, nous pensions que les terrains municipaux vendus par la ville au mois de septembre étaient les derniers. Mais voilà maintenant qu’elle met à la vente l’ancien terrain de rugby. Après en avoir cédé une partie à l’agence pour l’emploi (qui aurait très bien pu se développer sur son site du centre-ville), voilà qu’elle se défait des 9000 m2 restants, afin d’y laisser réaliser une résidence sénior « de préférence ». Pour développer la dynamique en direction des jeunes de notre cité on peut sûrement trouver mieux! Au demeurant, les deux ou trois millions d’euros récupérés seront dépensés dans l’année. Par contre notre actif foncier municipal s’en trouvera très affaibli. C’est très dommage. Ce n’est pas un bon choix, d’autant plus que la gendarmerie contigüe va être délocalisée vers Marseillan. Ainsi, tout ce grand espace public central, s’il avait été préservé, à proximité immédiate du collège et du lycée, aurait pu devenir un site extrêmement approprié pour accueillir un IUT par exemple. Nous constatons une fois de plus qu’une vraie politique active en direction des jeunes, leur ouvrant des perspectives d’avenir professionnel, reste toujours à créer en Agde.

 La secrétaire, Cathy POST.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.