Agde - La Mauvaise Réputation - Paroles..paroles..Paroles !

En AGDE , ce n'est pas le titre d'une chanson , mais la raison…

En AGDE , ce n’est pas le titre d’une chanson , mais la raison d’être des autorités .Aux RENCONTRES DES ACTEURS DU TOURISME qui se sont tenues le 17 MAI 2005 au Palais des Congrès nous avons entendu successivement Mr le Préfet POMEL Directeur de la Mission interministérielle d’aménagement du Languedoc Roussillon évoquer les réputations négatives que connaissent nos stations , puis Mr le Maire d’Agde indiquer que nous devons reconstruire par exemple l’image du CAP D’AGDE enrenouvellant celle du Village Naturiste .
Fort bien . Excellentes résolutions à mettre en œuvre sans délai , même par petits bouts opiniâtres en attendant la grande lessive touristique de SEPTEMBRE .

A la télévision récemment, à l’occasion des HERAULT DU CINEMA, Mr d’ETORRE Maire d’AGDE s’est présenté “Maire du CAP D’AGDE,” confirmant ainsi ce qu’il avait déjà annoncé au Palais des Congrès le 17 MAI , a savoir qu’AGDE étant insuffisamment connue des Français mais que le CAP D’AGDE l’étant parfaitement par sa notoriété , il s’assimilait résolument à la Station pour construire son devenir radieux.
Honorable décision porteuse d’espoir pour les Capagathois et la réputation de la station .
Encore fort bien .

Au cours du Comité de quartier EST du CAP , tenu mi-juin , en particulier sur la question des bruits excessifs, objets de 107 plaintes en 2004 , il fut demandé par les participants à Mr SEBASTIEN FREY que ” des sanctions soient engagées dés que nécessaire afin de démontrer la volonté des pouvoirs publics à faire respecter la réglementation en vigueur “
La création d’une Brigade anti-bruit évoquée précédemment fut même demandée avec insistance .
Preuve que le bruit n’est plus acceptable dans son intensité actuelle développée par des commerçants
soucieux de plaire à une jeune clientèle aux tympans blindés .
Toujours fort bien .
MAIS :
Un courrier de NOTRE CAP adressé au Préfet de l’Hérault, faisant état de la surchauffe en décibels sur le Quai d’Honneur aboutit le 24 MAI à la convocation des gérants de bars bruyants par le Commandant de la Police
d’Agde pour une mise en garde décisive . PEINE PERDUE …….
Des mesures effectuées le 28 MAI puis le 25 JUIN à 23 heures , en présence d’huissier, font état de niveaux
sonores encore supérieurs à ceux enregistrés précédemment .
Il semble que les commerçants incriminés, en l’absence d’animations municipales suffisantes et organisées aient décidés d’en créer eux-mêmes en toute illégalité et en toute impunité .
Belle station pleine d’avenir que celle qui laisse se trémousser en cadence sur son quai d’honneur transformé en Place de la Bastille des groupes d’estivants à grand renfort de décibels concurrents et surtout gratuits !
Nul doute que les acheteurs de villas de grand standing ,comme les actuels propriétaires voisins, vont apprécier comme il convient !
De deux choses l’une : Malgré leurs promesses renouvelées, ou bien les autorités n’ont pas les moyens de se faire respecter, et dans ce cas nous sommes en prémices d’insurrection populaire avec tout ce que cela comporte de risques en période caniculaire de la part de propriétaires excédés, qui nous ont déjà fait savoir leur désir de réaction musclée cet été comme aux plus beaux jours de 1995
Ou bien les autorités n’ont aucune envie d’intervenir , les unes par ordre, lassitude et fatigue, les autres par clientélisme . Mais dans les deux cas leurs PAROLES PAROLES PAROLES ne suffisent plus .

ASSOCIATION NOTRE CAP
PO ROGER VIVIER
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap : https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=171

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.