Agde - La rue de l'Amour ... inspiratrice poétique.

Cette rubrique dédiée à la poésie et à la littérature " Plumes Agathoises "…

Cette rubrique dédiée à la poésie et à la littérature ” Plumes Agathoises ” poursuit sa route cette semaine avec deux poèmes relatifs à la rue de l’Amour de l’ Agathoise Marianne Frey et de Bernard Cé

N’hésitez pas à nous livrer vos émotions littéraires afin de les faire partager sur la toile aux lecteurs de notre Pays agathois.
Voir les photos illustrant le premier poème : https://www.herault-tribune.com/?p=p17&Re_Id=245

En haut de la rue de l’amour ….ce ne sont pas des lumières…

En haut de la rue de l’amour
ce ne sont pas des lumières…

Diable, que font ces monstres jaunes sur la place du ballon,
Marianne tourne le dos outrée
et pointe son doigt
Protéger le patrimoine disent les uns
Allons bon !
La place a perdu son âme
Où sont les arbres ?
La maison du savoir ne sait plus
Agde défigurée,
Ses pierres noires s’offusquent
elles n’aiment pas le jaune
Tiges de fer, où sont mes réverbères
Et mes enfants d’hier
Qui jouaient du ballon
Gardez vos lampadaires
Pour la ville nouvelle
Laissez moi mes pierres
Et gardez vos pavés
Et pour finir, laissez moi lui dire
A ce maître d’oeuvre
Inspiré sans doute
Une de ces nuits sans lune
Qu’il n’est serte pas
un homme de lumière

Marianne Frey
http://terre.enagde.free.fr/index.html

Rue de l’Amour en Agde

Au bras des amoureux,tu descends vers le fleuve,
Mais avant d’arriver, tu imposes une épreuve.
Qui t’habite a la main bienheureuse
D’avoir choisi ce lieu propice aux amoureuses!

Et l’ amoureux transi à grand’peine hisse
Ses pas pressés pour que vite ils gravissent
Cette rue de l’Amour que descend Dulcinée.
Son bras que marbre envie se tend vers l’être aimé!
Il a fallu sans feu qu’il bande vaillamment
Son courage et ses muscles pour monter hardiment
Cette rue de l’Amour où l’attend Dulcinée.

Il la tient à son bras, elle est sa bien-aimée!
Maintenant il voudrait avec elle redescendre la rue
De l’Amour. On le vit tout rouge, très tendu
La mener vers le lit du fleuve, vers la berge
Et s’arrêter soudain, rêveur, à l’endroit où convergent
Et la Rue de l’Amour, et la rue de Lassusse.
“Son rêve, il eût fallu plus tôt que je le susse
Pour le réaliser” pensa la Dulcinée.

“Reprenons la descente!” dit la belle à l’amant.
Deux pas plus tard, ce fut un autre croisement.
“Ciel, la rue la Châtre, il faut faire demi-tour!”
Cria l’amant, à jamais effrayé par la rue de l’Amour.

Bernard Cè

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.