Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - La sécurité : Parlons en ! Question orale au Conseil Municipal du 1er Février 2007

Lors du conseil municipal du 1er Février prochain,une question orale sera posée, elle concerne…

Lors du conseil municipal du 1er Février prochain,une question orale sera posée, elle concerne la sécurité en centre ville et les moyens de prévention de la délinquance de la commune.

Monsieur le Maire,

À l’occasion du véritable marathon de cérémonies de vœux auquel vous vous êtes livré durant le mois de Janvier, vous n’avez eu de cesse d’égrener un chapelet de chiffres éloquents visant à démontrer combien la sécurité était omniprésente dans notre Ville d’Agde.

A vous entendre assener, années après années depuis votre arrivée, que la délinquance subit une déflation galopante on finirait presque par croire que la ville d’Agde est devenu un paradis sur terre.
Mais entre les chiffres annoncés à grand renfort d’auto satisfecit et la préhension par la population agathoise de cette sécurité, il y a, me semble-t-il, un large fossé à combler.

La stratégie d’évitement des vraies données statistiques est désormais bien connue de tous.
La baisse des chiffres de la délinquance va de pair avec l’augmentation des mains courantes dont aucune comptabilité n’est tenue !

Il s’est créé un tel décalage entre votre discours convenu et la réalité que subit au jour le jour les habitants du centre ville d’Agde que certains à vous entendre ont encore du mal croire que vous habitez la même ville !

À l’heure ou une nouvelle fois un commerçant vient d’être agressé en plein centre Ville et qu’une pétition alarmiste recueille de trés nombreuses signatures, il est temps que tous les acteurs de la ville se penchent avec honnêteté et transparence sur ce fléau qu’est devenu la petite délinquance agathoise.

Devant cet épineux problème, je n’userai pas de démagogie politicienne, vous n’êtes pas le seul responsable pas plus que ne le sont les policiers municipaux et nationaux qui font de leur mieux avec les moyens humains qui leur sont affectés.
Mais de moyens, parlons en !
Et j’ose le dire, parlons en sans démagogie. Je vais même jusqu’à aller à ne pas contester les diverses baisses de délinquance dont vous vous faites inlassablement l’écho.
Même si ces dernières s’avéraient exactes, pensez vous qu’il soit judicieux d’en promouvoir à l’excès les résultats afin que les moyens humains nécessaires aux forces de police nationale ne soient pas revus à la baisse et redéployés dans des secteurs où fort justement ils s’avéreraient plus prioritaires.

Je ne crois pas que les cris de victoire incessants que vous avez poussés depuis six ans aient aidé au renfort des effectifs de la police nationale à une heure ou l’accroissement démographique de la ville est exponentiel.
Se satisfaire aujourd’hui de deux ou trois postes supplémentaires et crier victoire pour autant est une erreur grave de conséquences !
L’accroissement du nombre d’effectif devrait aller de pair avec l’augmentation de la population.

Vous allez certainement en réponse à cette question m’informer que nous allons obtenir le renfort d’un commissaire de police dont je vous demandais, il y cinq ans, ici même, la venue. Vous m’aviez alors répondu que l’urgence ne s’imposait pas.
Avec vous, Monsieur le maire, je salue le commandant de police d’Agde qui a effectué un travail remarquable avec les forces qui ont été mises à sa disposition.
Il n’en reste pas moins que le renfort d’un commissaire de police dont la ville d’Agde avait été pourvue de 1983 à 2002 n’aurait sans doute pas gêné à une plus grande prise en compte de nos besoins en effectifs.

Par ailleurs, la police municipale elle-même, serait saturée dans ses fonctions ,si l’on en juge par le nombre d’heures supplémentaires important qu’effectuent certains agents.
Je vous serais reconnaissant de bien vouloir vérifier pour démonstration le nombre d’heures effectuées et de nous en donner l’importance, ce qui vous permettra, je n’en doute pas une seconde, de renforcer l’effectif sans pour autant alourdir le moins du monde le budget.

Mais la sécurité, monsieur le maire n’est pas que répressive, il existe et vous le savez une population de ce cœur de ville qui connaît des difficultés de vie grandissante.

Quel est le soutien éducatif que la ville apporte à ses familles afin de recréer du lien social en apportant une écoute et une préhension des problèmes quotidiens afin de prévenir les dérapages.

Avons-nous de vrais relais, de véritables interlocuteurs qui au sein de la population pourraient tout autant guérir en prévenant que prévenir avant d’avoir à sanctionner ?

Quelles sont les actions spécifiques à destination de cette jeunesse dite à risque.
En vous remerciant Monsieur le maire de ne pas vous cacher une fois de plus derrière des statistiques et des chiffres auxquels plus personne ne croit, je vous serais reconnaissant de bien vouloir nous indiquer quelles sont les actions concrètes que votre municipalité à engager pour la prévention de cette délinquance ?

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.