AGDE - L'autrice toulousaine Florence Thinard a rencontré des collégiens de Paul-Emile Victor

Mme Florence Thinard, autrice toulousaine de littérature de jeunesse, a été invitée à rencontrer…

Mme Florence Thinard, autrice toulousaine de littérature de jeunesse, a été invitée à rencontrer des élèves de 5e du  collège Paul-Emile Victor d’Agde ce jeudi 11 février, dans le contexte du prix Les Incorruptibles et d’un projet lecture proposé par leur professeur de français, Mme Martinez Eva. 

Après avoir lu le récent ouvrage de Florence Thinard, « Le Gang des Vieux Schnocks », paru en 2019, et “touchés par [cette] histoire”, les collégiens des classes de 5e3 et 5e6 ont pu en discuter de vive voix avec l’autrice.

Une comédie grinçante et tendrissime

Florence Thinard signe là « une comédie grinçante et tendrissime qui réunit les générations en faisant la part belle à l’anticonformisme. Un jeune à capuche a arraché le sac de cette brave Rose-Aimée ! Papi Ferraille le sait, il a tout vu. Alors avec Gisèle, une ex-coiffeuse au look improbable, et Victor, le vieux rebelle qui détourne les affiches publicitaires, ils unissent leurs solitudes pour former un gang étrange et redoutable. Ils vont montrer de quel bois ils se chauffent à ce gamin qui agresse les vieilles dames au lieu d’aller en cours ! Et tout le quartier n’a qu’à bien se tenir. Jules, 14 ans, n’est pas près d’oublier la leçon que prépare le Gang des Vieux Schnocks… », selon la quatrième de couverture de son roman.

Cette rencontre avec l’autrice étant programmée depuis novembre, les élèves de Mme Martinez l’ont préparée durant leurs cours de français, au CDI, avec l’aide de Mme Nguyen, documentaliste du collège Paul-Emile Victor.

Certains élèves ont créé des abécédaires portant sur cet ouvrage, d’autres ont réalisé des portraits chinois pour mieux connaître l’autrice ainsi que des quizz et devinettes… Un «courrier des lecteurs » a été rédigé à partir de lettres imaginaires adressées à certains personnages du livre, et un panneau coloré exposant les critiques littéraires des deux classes a été rempli, des affiches du livre ont été créées, ou encore des cartes d’identité originales sur Papi Ferraille, Rose-Aimée, Gisèle, Victor, Jules et même sur l’autrice ! Des boîtes, sortes de “petits musées imaginaires” relatifs à ce livre ont été conçues, et des saynètes ont été interprétées par des élèves, accompagnées d’une interview de l’autrice.

Les élèves se sont fortement investis dans ce projet, et “Les idées n’ont cessé de fuser !”.

L’autrice a évoqué devant eux son métier d’écrivain, son processus d’écriture, ses sources d’inspiration, son parcours personnel de journaliste, ses études, et donné les ficelles de construction de son roman. Pour leur part, les élèves ont fait part de leurs ressentis et leurs points de vue lors de sa lecture.

Elle a transmit aux collégiens, la manière dont elle vivait son rapport à l’écriture, son métier d’écrivain, évoquant ses sources d’inspiration, son besoin de voyages pour créer, ses recherches documentaires avant de se lancer dans le projet d’écriture d’un livre mais aussi sur son parcours personnel, sa jeunesse, ses rencontres, ses goûts en matière de lecture, sans oublier de partager des anecdotes humoristiques et touchantes. Elle s’est même livrée à quelques confidences sur l’écriture de son prochain livre. Une fierté pour les élèves de se sentir ainsi privilégiés ! « Une rencontre inoubliable » d’après les dires des élèves, leur première rencontre pour la plupart d’entre eux !

Sous le signe du plaisir et de la créativité

Cette rencontre avait pour finalité d’encourager la lecture auprès des collégiens et le résultat fut escompté. “Faire venir un auteur au CDI a permis aux élèves de prendre conscience qu’il y a une personne derrière chaque livre. Florence Thinard est aussi venue leur transmettre le plaisir de la lecture et le goût des mots bien choisis.

Un intense moment de générosité, d’humanité et de partage

Dans les classes, une dynamique a été créée et la perspective de la rencontre a fortement motivé les élèves. Tous ont joué le jeu ! même les plus en difficulté en lecture…  Pour eux, c’était du concret ! Les élèves ont su rebondir aux explications de Florence Thinard dans un dialogue vivant et spontané, fait de fructueux échanges.

Cela a été aussi l’occasion d’une réflexion autour des thèmes abordés dans le roman étudié en classe, tels que les travers de la société de consommation, la solitude des personnes âgées, l’entraide et la solidarité nécessaire entre individus, la nécessité de créer des passerelles entre les générations…

Un roman “qui fait réfléchir”

Ce roman léger, à l’intrigue bondissante, emplie d’humour, de bonne humeur et si bien écrit, fait réfléchir sur la place des personnages âgées dans la société qui sont une source de richesse. «Les vieux, ce ne sont que des jeunes qui ont pris de l’âge !», souligne Florence Thinard.

Elle aborde ce thème avec avec un bel optimisme, empli de valeurs de solidarité et beaucoup d’émotion

Elle a su mettre en scène la rencontre de deux générations en faisant en sorte que tout cela fonctionne grâce à un humour indéniable, où l’on rigole à chaque page lue tant les situations sont drôles, inattendues et nous tiennent en haleine jusqu’au bout. Elle est aussi douée avec sa plume très agréable à lire pour créer des personnages touchants, bien vivants, attachants et hauts en couleurs. C’est vraiment l’occasion d’une réflexion sur le sort réservé aux personnes âgées. Son oeuvre est un pur régal et se lit avec bonheur et à tous les âges.” précise Eva Martinez, professeur de français collège Paul-Emile Victor.

Un rencontre très enrichissante qui s’est achevée par une séance de photos et de dédicaces pour le plus grand bonheur de tous les élèves incontestablement conquis.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.