Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

AGDE - Le maire Gilles d'Ettore prône la laïcité et la défense des traditions

  Comme vous le savez, je me suis très clairement exprimé contre l’implantation sur Agde d’une enseigne nationale ayant fait le choix de s’adresser prioritairement à une communauté religieuse pour développer ses activités.Je suis en effet particulièrement scandalisé que, pour des raisons mercantiles, l’on cherche à satisfaire des revendications communautaristes qui contribuent à l’éclatement de […]

 

Comme vous le savez, je me suis très clairement exprimé contre l’implantation sur Agde d’une enseigne nationale ayant fait le choix de s’adresser prioritairement à une communauté religieuse pour développer ses activités.
Je suis en effet particulièrement scandalisé que, pour des raisons mercantiles, l’on cherche à satisfaire des revendications communautaristes qui contribuent à l’éclatement de la société française.

Je ne serai jamais l’homme des accommodements raisonnables que je considère comme autant de renoncements à ce que nous sommes.

Depuis des années, nous assistons à l’émergence d’un prosélytisme religieux venant d’une seule religion l’Islam. Les signes d’appartenance à cette confession ne cessent de se multiplier au sein de l’espace public dans une logique d’affirmation identitaire.

Aussi, je crois qu’il faut revenir à nos fondamentaux. La France est un grand pays laïc de tradition judéo chrétienne. La laïcité est même le fruit de cette tradition qui, à travers la formule «rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu», a toujours fait la distinction entre les dimensions spirituelles et temporelles.

La République s’est construite sur cette distinction qui réserve la pratique de la foi à la sphère privée.

Si nous laissons les services publics, les grandes entreprises et enseignes commerciales voire les partis politiques ou les syndicats s’inscrire dans des logiques communautaires, ne nous y trompons pas c’est la fin de la république une et indivisible et c’est la fin de la France.

Certains me rétorquent que je participe bien à des manifestations à dimension religieuse, comme les Fêtes des Pêcheurs, celle du Vin Nouveau ou encore à la bénédiction des Brescoudos.

Devrais-je renoncer à entretenir nos traditions, celles de nos ancêtres fussent-elles d’origines religieuses pour complaire à ceux qui voudraient y voir substituer d’autres fêtes venues d’ailleurs ?

Je suis désolé pour eux mais la France a 2 000 ans d’histoire et de traditions et n’est pas née il y a 50 ans. Ce n’est pas à elle de s’adapter mais à ceux qui l’ont choisie comme patrie à faire les efforts d’assimilations nécessaires.

Quant à comparer un restaurant chinois ou marocain à une enseigne confessionnelle, comme certains l’ont fait, je le mets sur le compte de l’inconséquence de ceux qui font toujours primer la polémique sur l’intérêt général.

Aussi, soyez certains que tant que je serai maire d’Agde, je défendrai les valeurs de la République tout en continuant à entretenir nos traditions. C’est ce que les Agathois, bien légitimement, attendent de moi.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.