Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

AGDE - Le point sur les Finances de la Ville : publicité mensongère ou trompeuse ? par Sylvie MISTARZ

   Mouvement Radical, Social, Libéral Cercle du Canton d’Agde   Dans le dernier « Magazine publicitaire » de la Ville, figure pléthore de chiffres pour démontrer que les finances de la Ville sont saines et n’ont jamais été aussi saines. « Le meilleur compte administratif depuis plus de 15 ans ». Nous sommes les champions, refrain maintes fois chanté […]

 

 Mouvement Radical, Social, Libéral

Cercle du Canton d’Agde

 

Dans le dernier « Magazine publicitaire » de la Ville, figure pléthore de chiffres pour démontrer que les finances de la Ville sont saines et n’ont jamais été aussi saines. « Le meilleur compte administratif depuis plus de 15 ans ». Nous sommes les champions, refrain maintes fois chanté par le Maire et son équipe, les agathois y sont habitués.

En fait, la municipalité, comme à son habitude, essaie de manipuler les chiffres par elle fournis, pour tenter de masquer une réalité bien plus terne.

 

Essayons ensemble d’y voir clair.

 

  • La Ville, est-il écrit, a dégagé en 2017 une épargne brute d’environ 12,985 millions d’€

 

Oui, mais ce montant annoncé en fanfare intègre des recettes de cessions d’actifs pour 2,85 millions d’€. Autrement dit la seule épargne brute de fonctionnement est en réalité de 10,1 millions d’€ et non 12,985 millions. Une erreur de près de 3 millions, une paille.

 

Quant à l’épargne nette, curieusement non mentionnée, une fois remboursée la partie en capital des emprunts, elle est de 3 millions d’€ soit 4 fois moins qu’annoncé.

 

Pas de quoi pavoiser notamment au regard du montant des investissements réalisés en 2017 pour 28 millions €. Un emprunt de 15 millions €, soit 54% du total des investissements a d’ailleurs été nécessaire pour leur financement.

 

Voilà notre municipalité prise en flagrant délit de publicité trompeuse…

 

  • Les investissements entre 2014 et 2017 ont été autofinancés à hauteur de 96%

 

Ici c’est une belle publicité mensongère !

 

En effet, si l’épargne brute dégagée chaque année est en priorité affectée au remboursement en capital de la dette, cette affectation n’est pas considérée comme de l’autofinancement. Chaque agathois sait par son expérience que tout emprunt doit être remboursé et que ce remboursement n’est jamais dans son épargne définitive.

Ainsi, ce n’est que le montant disponible, une fois ce remboursement déduit qui contribue à l’autofinancement des investissements.

Autrement dit, la différence entre le montant de la dette au 31/12/2013 et celui au 31/12/2017 ne constitue aucunement un autofinancement des investissements réalisés sur la même période, comme on voudrait nous le faire croire.

Pour seule preuve : le montant des investissements de 2014 à 2017 est de 67,2 millions d’€, le montant des emprunts réalisés sur la même période est de 34,9 millions d’€, soit 52% du montant des investissements. Si réellement l’autofinancement avait été de 96%, pourquoi avoir emprunté autant ??? Plus c’est gros, mieux ça passe dit le proverbe…

 

  • Autre affirmation étonnante : « des perspectives favorables pour 2018 »

 

Vraiment ? Une épargne brute de 7,8 millions € pour un remboursement en capital de la dette de plus de 8 millions € : c’est plutôt inquiétant en terme de bonne gestion, l’épargne brute prévisionnelle ne couvrant pas le remboursement en capital des emprunts.

Un oubli sans doute en toute rigueur budgétaire ? De deux choses l’une soit on ment aux agathois lorsqu’on parle d’un financement sain, soit le Maire sait déjà qu’il ne va pas réaliser la totalité des investissements prévus. C’est juste un effet d’annonce et dans ce cas on les trompe !

 

Si tout était vrai, alors, les 33 millions d’investissements prévus en 2018 devraient faire l’objet d’un nouvel emprunt prévisionnel de 12,2 millions € ce qui donnerait une dette totale record au 31/12/2018 de 92,6 millions €.

 

Mais Agde, si on en croit notre édile deviendra LA nouvelle station balnéaire, prestigieuse, moderne, chic, branchée…et le quotidien des agathois sera amélioré.

 

A ce compte, ce n’est plus l’adjoint à l’optimisation budgétaire qu’il faut dire, mais l’adjoint à l’optimisme budgétaire béat ! Lou ravi en quelque sorte…

 

Les Agathois qui se promènent dans leur fière cité peuvent constater de visu que la réalité de leur quotidien est très loin de cette vison publicitaire paradisiaque. Ils devront un jour se poser la question de savoir si d’autres projets ne méritaient pas d’être financés, plutôt que privilégier un certain développement touristique basé essentiellement sur le bétonnage à outrance ! En fin de compte, ne faut-il pas faire d’autres choix politiques que ceux de la municipalité actuelle ?

Et qu’elle soit mensongère ou trompeuse, aucune publicité n’arrivera à masquer aux agathois la réalité de leur quotidien !

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.