Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Le syndrome du pain au chocolat par Henri GRIMAL Agde à venir

Mais quel est donc ce mal qui frappe insidieusement notre maire depuis sa défaite…

Mais quel est donc ce mal qui frappe insidieusement notre maire depuis sa défaite aux législatives ?  Ce mal qui se caractérise essentiellement par de graves troubles de la mémoire qui tombent parfois dans l’amnésie….

            Prenons l’exemple le plus frappant : Il ne se souvient plus  d’avoir été élu à l’assemblée nationale sous l’ancienne majorité UMP durant toute une mandature. Que de ce fait, il a voté l’ensemble des lois qui ont emmené la France vers son plus haut niveau de chômage depuis 30 ans avec 3 millions de chômeurs. Il ne se souvient plus qu’il a fait partie de cette majorité qui a multiplié par deux la dette française en 5 ans pour là aussi, atteindre un record à 600 milliards d’euros. Il n’a pas le souvenir qu’il a représenté durant un quinquennat, ce gouvernement sous lequel nous avons subi  une triste envolée de l’insécurité aux personnes, la plus forte que n’ait jamais connu notre pays. Il a oublié qu’il a entériné les lois qui ont mises à mal notre école, l’école de la République, avec la diminution des budgets et les graves problèmes que cela a engendré dans sa propre commune. Bref, il ne se souvient plus qu’il a été député. Remarquez, on peut le comprendre car il n’est pas le seul. c’est vrai que par son assiduité plus qu’éphémère à l’assemblée nationale et son faible travail sur la circonscription, il ne laissera pas un souvenir impérissable de son mandat à nos concitoyens.

            Mais le plus inquiétant pour nous, Agathois, c’est que, depuis sa défaite, ce mal s’est propagé a tout son passé d’élu et à son mandat de maire. A le voir s’agiter ainsi et porter cet intérêt soudain à Agde, on dirait bien qu’il ne se souvient pas d’être à la tête de notre ville depuis 12 ans ; comme si pendant tout ce temps, notre ville aurait eu un autre édile que lui. Il ne se souvient pas qu’après douze ans sous sa direction, le centre ville est aujourd’hui à l’agonie miné par de graves problèmes d’insécurité  et d’insalubrité avancée. Il oublie que pendant douze ans, il a laissé s’enfoncer doucement mais sûrement le Cap d’Agde dans une médiocrité touristique qui fait qu’aujourd’hui notre station n’est plus que l’ombre d’elle-même. Il n’a pas souvenir non plus de sa facilité à avoir laisser prospérer le béton dans le moindre mètre carré de notre cité, ni de sa complaisance envers certains promoteurs immobiliers. Il oublie aussi qu’en brocardant la nécessaire création de logements sociaux, il stigmatise plus de 70 % de la population agathoise qui aujourd’hui est éligible à ce type de logement. Il est amnésique quand il s’agit d’aborder la dette de la commune qui fait qu’à ce jour, Agde est la 7ième ville la plus endettée de France ( source Journal du Net – Rue 89 ). Il a la mémoire qui flanche au moment d’aborder le taux de chômage record sur notre ville qui avoisine les 26, 5 % de la population active.

            Pour preuve de la gravité de cette pathologie, même le médecin présent dans sa majorité a dû renoncer à le soigner !

            Mais qu’il se rassure, ce mal qui le ronge ne fera pas oublié à  nos concitoyens ce triste constat. Ce bilan, il devra en répondre en son temps. Quand à donner une explication plus rationnelle à cette soudaine pathologie, nous ne voyons qu’une seule explication : notre maire agit ainsi car ,comme son nouveau mentor politique Jean François Copé, il a peur qu’on lui prenne son pain au chocolat ! En effet, il procède de la sorte par crainte de perdre son unique et dernier siège d’élu. C’est donc ce qu’on peut appeler le syndrome du pain au chocolat ! Sous l’effet de ce syndrome, il s’agite, il remue, il stigmatise, joue sur les peurs en prônant la plus part du temps les thèses du discours extrémiste, réveille des angoisses si faciles à brandir en cette période de crise. Il monte les Agathois les uns contre les autres, divise, blesse . Cette manière d’agir, au final, rabaisse  notre commune, l’isole, la rend terne, close et éteinte. Pour autant, l’histoire récente a prouvé qu’avec cette philosophie de pensée, même les plus puissants que lui sont tombés dans l’oubli. Mais de cela aussi, il n’en a déjà plus le souvenir !

Henri Grimal

Conseiller Municipal d’Agde à Venir

Membre du Parti Socialiste


 


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.