Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Les Capotins N° 2 - La pouponnière aux élus !

Humour et ... notes d'humour...À la suite de la parution des premiers Capotins, au-delà…

Humour et … notes d’humour…

À la suite de la parution des premiers Capotins, au-delà du succès rencontré par la formule, nous nous devons de décerner une mention spéciale pour l’humour de Régis Passerieux en réaction à la causticité caricaturale de nos propos et une note également sympathique pour Louis Paul Delpech.
Charles Ignatoff, semble beaucoup moins porté sur la chose et nous a fait part de son appréciation sur notre humour qu’il qualifie de « pitoyable ! ». Chacun son style.

La SODEAL… pouponnière aux élus..

Ça y est, je vous vois venir… qu’est ce qu’ils vont encore inventer ?
Mais rien du tout ma Bonne dame ! Tout comme la crèche est l’antichambre de la maternelle, si l’on s’amuse à transposer, la SODEAL peut mériter le qualificatif de … Pouponnière aux élus de l’Agglo !
Le personnel de cet établissement semi privé a la particularité, mais bien sûr, cela n’est dû qu’au hasard, de susciter des vocations électives ou d’héberger les combattants de la république !
Le nouveau Président « Votre Maire » est arrivé aux commandes de la pouponnière, flanqué de ses deux vice-présidents, les compères Frey et Couquet…
Jusque-là vous suivez ? Ils y ont retrouvé, aux avant-postes, leur ami colistier Jean Luc Vancao, directeur adjoint …
Adjoint de qui d’ailleurs ? Si vous avez la réponse, transmettez-la, nous, on cherche encore…
Cadre administratif et chargé des relations avec les plaisanciers, Jean Louis Cousin, récemment embauché par Gilles d’Ettore figurait en troisième position sur la liste Front National en 2002 et ne cache pas son intention d’être sur la ligne de départ des prochaines municipales.
Un autre cadre administratif, jeune retraité de la Police Nationale, mais encore assez vaillant pour être le “surveillant général en charge de la sécurité”, … Philippe Noisette, ne cacherait plus, lui non plus, ses ambitions municipales en terre de Portiragnes.
La pouponnière est, on le voit, un véritable vivier …En 2001, c’était Véronique Salgas, encore une conseillère municipale qui y avait parfait sa formation avant de rejoindre les troupes de Gilles D’Ettore au conseil municipal…
Mais ce n’est pas fini, il ne faut pas oublier de mettre également sur orbite les satellites… Bessan est à l’honneur avec une conseillère municipale qui y fait un passage en 2004 avant d’intégrer les rangs du personnel de la Ville d’Agde de Gilles d’Ettore… Le monde est petit !
Certains à l’UDF lui prédisent même un avenir national pour représenter opportunément un parti « frère » si cher à Marc Dufour aux élections législatives de 2007.
Ah ! J’allais presque oublier ! La SODEAL « héberge » également, si j’ose dire, une grosse pointure avec le conseiller régional Frédéric Lopez, responsable du camping de la Tamarissiere…

Alors, la Sodeal, référence politique ? Pourquoi pas ! … Dans quelques années dans le Landerneau… lorsque l’on demandera aux politiques… Vous avez fait l’ENA ?
Fiers comme un bar tabac… Ils répondront en cœur…
Euh…. NON !… .. On a fait la SODEAL !!!

Le TrombinosCap… accueille Miss Cap d’Agde.

Le TrombinosCap, cet annuaire figuratif convivial de la population agathoise, s’enrichit de façon quotidienne de nouvelles « têtes » à l’occasion de nos rencontres ou des clichés qui nous sont adressés. Vous êtes déjà 468 à faire partie de cette grande famille.
Parmi les entrées les plus récentes, on retrouve pêle-mêle quelques nouveaux contributeurs du site, Henri Gleizes, Claude Marais, Gilles Phocas, Michelle Barbier, Hilaire Marinanro ou Jean Claude Mauchamp. Il sont accompagnés par Andrée Châtelet, une jeune coiffeuse à domicile ou encore par Myriam Remy, une ravissante Miss Cap d’Agde en 1978 : Voir la Une du journal local du 5 août 1978 : https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=328
Nous vous laissons consulter le TrombinosCap à cette adresse : https://www.herault-tribune.com/?p=p04
Si vous n’y figurez pas encore, envoyez nous votre photo, quelques lignes sur votre personnalité … Vous entrerez dans les jours qui suivent dans cet annuaire télématique de l’histoire Agathoise.

Les Chaises Musicales du Club des 500 …

Gilles d’Ettore, la seule « grosse tête » Agathoise du Club des 500 vient de faire son entrée dans l’édition 2006 de cet annuaire très« People » du gotha politico-économique du Languedoc-Roussillon : https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=329
On imagine déjà que le chapelier du sieur D’Ettore a dû revoir a la hausse la circonférence du tour de tête de « Votre Maire « et que la taille des chaussettes a dû augmenter de façon proportionnelle au gonflement des chevilles!
Rassurons nous, une bonne chose quand même pour le budget de la commune, a contrario du journal municipal, Le club des 500 ne coûte rien au contribuable !
Tant qu’on y est, et puisqu’on vous parle des « entrées », on a aussi remarqué une « sortie » significative de ce prestigieux annuaire : Marc Dufour, pourtant président de la Fédération UDF de l’Hérault ,semble ne plus faire recette.
Le self made Man des affaires aéronautiques qui avait vu son ex-entreprise : Air Littoral, réaliser un atterrissage forcé sur la piste des liquidations judiciaires n’a pas réussi son décollage dans la sphère politique !
Étonnant pour un homme qui habituellement sait si bien « se vendre » auprès des médias !

Gilles d’Ettore le « barycentre » de l’orthographe !

L’apprentissage de la langue française est bien connu pour être l’un des plus difficiles qui soient. La preuve nous en est fournie par le premier d’entre nous « Votre Maire », qui s’il n’est pas encore le dernier de la classe n’est toutefois pas le dernier à commettre des fautes d’orthographe. Attention, nous n’avons pas la prétention d’être des donneurs de leçons, nous-mêmes, ne sommes pas en reste…
Mais lorsque notre référence à tous s’adresse à des scolaires.. ça fait désordre !

Alors qu’une dizaine de personnes travaillent à la valorisation de l’image de «Votre maire », il est surprenant qu’une publication visant les scolaires puisse, dans sa « Une », laisser passer une telle faute de rédaction. Voir le journal « fautif » :
https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=330
Cet éditorial est co-signé par Gilles D’Ettore et l’adjointe au Maire déléguée aux affaires scolaires, Madame Vibarel-Carreau
Outre la « perle » ci -dessus décrite, que l’on va, par sympathie, présenter comme ayant été trouvée dans une .. coquille.. l’emploi du mot barycentre de la cité pour situer l’emplacement du prochain groupe scolaire du littoral nous a interpellés.
Notre GPS étant resté sans voix et ….sans voie… Nous nous sommes retournés vers le Petit Larousse.
Notre dictionnaire des familles nous apprend que le barycentre est : « le centre de gravité donc, le point d’application de la résultante des actions de la pesanteur sur toutes les parties d’un corps »… Avec ça, pour trouver le chemin de l’école et avec les indications de Gilles d’Ettore, l’école buissonnière a de beaux jours devant elle !
Soucieux de vous donner malgré tout l’information nous nous sommes enquis de cette dernière auprès du rectorat qui nous l’a traduite en des termes beaucoup plus compréhensibles…
Le prochain groupe scolaire sera situé, Route de Rochelongue à la hauteur de l’ancien « radar » … Avec un nom comme ça on se demande pourquoi le GPS ne l’a pas trouvé.
Pourquoi faire simple ? C’est sans doute la question qui a dû se poser aux « barytons » de la communication qui « gravitent » autour de leur …« barycentre ».

À l’école des grands chefs… !

Originale cette initiative de Stéphane Lavaux le chef du restaurant « la Table de Stéphane. Il organise des cours de cuisine pour les particuliers et vous invite à venir découvrir , les petits secrets et astuces de chef. Les cours, par groupe de 5 personnes maximum, font l’objet d’un thème différent chaque Mardi, du foie gras aux crustacés de la cuisson des légumes au gibier… Une façon originale de rester le chef chez soi.
En attendant la carte… on vous présente le programme où vous trouverez également les coordonnées : https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=331

La manade Place Saint Clair !

La vivante place Saint-Clair du Cap d’Agde a toujours été animée par deux commerces majeurs. Cap’ Tifs,le salon de coiffure de Jean-Claude Llamas, meilleur ouvrier de France y est installé depuis 1973.
Un an plus tard ouvrait à côté le Pétoulet,créé par Jacqueline Denolly.
De 1977 à 1986 il connut les honneurs des guides culinaires nationaux
avec au piano le pittoresque et talentueux Serge Lassevaine.
Puis il connut, sous sa nouvelle enseigne, La Manade, des hauts et des bas avec différents gérants. Ce charmant restaurant avec sa belle treille l’été a été repris en début d’année par un jeune couple prometteur. Le ruthénois Dominique Panis officie en cuisine dans un registre classique allégé .
Formé à l’école hôtelière de Toulouse il a ensuite effectué son compagnonnage culinaire. Fanny, son épouse originaire du bitérois, dirige la jolie salle ou la tauromachie est à l’honneur. Bon rapport qualité- prix. Tel 04 67 21 23 38
Voir la Photo :
https://www.herault-tribune.com/archive/img_annexe/index.php?Ax_Id=335

Le N° Vin ferme ses portes

N° VIN a fermé ses portes. Le restaurant de la place de la Marine lancé en 2004 par Lionel ALBANO et repris au début de l’année dernière par l’excellent sommelier Jean-Pierre Mignot a fermé ses portes pour employer une formule convenue. Un coup dur de plus pour le centre historique d’Agde.

A la semaine prochaine…

———————

Retrouvez les précédents Capotins en cliquant sur le lien çi dessous

CAPOTINS

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.