Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Les élus dans le bain communautaire - Compte rendu de conseil d'agglomération par Antoine Allemand

Profitant de la « trêve estivale » un gentil conseil s'est tenu ce 23…

Profitant de la « trêve estivale » un gentil conseil s’est tenu ce 23 juillet en catimini au Centre Nautique du Cap.

A l’ordre du jour un projet toujours d’actualité : celui de la construction du futur Centre Aquatique des Champs Blancs.
Du côté des « bonnes nouvelles », le Président annonce le démarrage des travaux « avec pose de la première pierre en décembre ».
Il reste « quelques chicanes administratives à résoudre qui seront résolues « si tout va bien en octobre. »
Autre « bonne nouvelle », toujours d’après le Président, le montant des travaux s’élève à « 10 700 000 € HT hors subventions acquises ».
Il précise par ailleurs :
« J’attends des subventions de l’Europe…L’addition est toujours divisée en 2 (entre Agde et l’agglo) ce qui fait combien monsieur le Directeur ? »
« 5 350 000 € monsieur le Président »
« Très bien, monsieur le Directeur. Y a-t-il d’autres questions ? »
Comme on n’entend pas une mouche voler, il est décidé que l’appel d’offres, la réactualisation des honoraires et le plan de financement sont adoptés à l’unanimité.

Commentaires off :[

Les deux seuls élus qui, au début du projet, se sont (timidement) posé des questions sur un éventuel gonflement de la note étaient pour l’un absent de la séance, pour l’autre absent au moment du traitement de la question.
Alors commentons pour eux.
Lors de son lancement en 2004, le projet a été chiffré à 8 054 000 € HT. Il a été réévalué à 9 724 600 € HT en juillet 2006 et à 10 700 000 € HT ce jour.
C’est du moins le chiffre qui a été annoncé par le Président lors du vote. Des élus plus concernés auraient pu constater, en feuilletant le dossier qui leur a été transmis, que par une nouvelle pirouette comptable, « on » oubliait d’inclure dans le coût du projet, comme cela était fait jusque là, les frais d’ingénierie soit 1 297 520 € HT et qu’étaient déjà retranchées les subventions acquises de la région et du département pour un total de 900 000 €.
Ainsi avant que la première pierre ne soit posée le projet est passé de 8, 050 millions HT à 12,895 millions HT soit + de 60 % d’augmentation du coût en 3 ans, sans que ne soient toujours chiffrés ni les frais de fonctionnement, ni les travaux d’aménagement de l’environnement du centre aquatique …Il est vrai qu’il est mentionné dans le rapport présenté « une hausse significative des matériaux » et de nouvelles options en matière énergétique.
L’addition « toujours divisée par 2 » correspond à 8,5 millions d’€ HT pour les contribuables agathois et 3,5 millions pour l’ensemble des 18 autres communes.
Dans l’affaire, la piscine, elle, n’a pas gagné un mètre. On a seulement appris que le bassin de 25 mètres recevrait 3 classes d’élèves simultanément…Voilà un début de planning d’utilisation très prometteur.
Quant « aux chicanes administratives », il s’agit du permis de construire et de l’opposition de l’Architecte des Bâtiments de France…une paille… Mais comme le Maire d’Agde ne s’encombre pas trop des textes et des règlements, le nouveau député doit se sentir pousser des ailes pour passer outre les lois.

Une fois le vote acquis sans commentaire, il est évident que le Président se sentait d’humeur badine ; soyons le donc avec lui.

Homme Sandwich ?

Il a été voté la « création » d’un poste de responsable de la Maison de l’Entreprise à Agde qui sera aussi « animateur des commerces du cœur de ville ».
Le poste vacant depuis le 22 juin 2006, sera pourvu par un agent contractuel attaché niveau 4.
Le titulaire du poste est déjà choisi…d’où l’utilité du vote.

Tu l’as dit TauxTaux

Vote de l’indemnité de gestion du Trésorier Principal
Le Président : « C’est combien l’indemnité monsieur le Directeur ? »
Le Directeur : « Bzzzz, bzzzz… »
Le Président : « Ah, c’est un taux ?… On lui donne 100 % ?… De toute manière on n’a pas le choix. »

C’est du pin béni :

Le Président passe la parole à « la terreur des chenilles processionnaires du pin de ce territoire, monsieur Aimé Bonal ».
La « terreur » a oublié dans le traitement des dites chenilles la commune de Castelnau de Guers.
Commentaires du Président : « Monsieur le Directeur, carton jaune » et puis, inspiré par les processions ( ?) « A Saint-Thibery, il n’y a pas des chenilles, il y a des grenouilles…des grenouilles de bénitier… »
Personne n’y a rien compris, mais l’essentiel c’est que ce ne se soit pas fini à la pigne.

Fin de partie :

Pour cause de forte houle, l’apéro initialement prévu au Fort Brescou est reporté au Château Laurens.
Tout le conseil embarque donc pour Belle-Ile.
Nous n’y étions pas là pour voir si, en fin de soirée, il y avait quand même du roulis et du tangage.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.