Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Les saisonniers ? En réponse à Madame Anissa Benyahi

Madame, Monsieur,Pensez-vous que nous vous attendions pour réfléchir et agir à propos des saisonniers ?Tout…

Madame, Monsieur,

Pensez-vous que nous vous attendions pour réfléchir et agir à propos des saisonniers ?

Tout d’abord madame, je vous rappelle que la VII° circonscription ne se limite pas à la commune d’Agde, mais sans doute votre député vous l’expliquera.

Ensuite, il a du vous échapper qu’au cours de son premier mandat le maire d’Agde a eu pour souhait de s’intéresser à la vie des saisonniers et dés la création de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée (CAHM) il a créé la Maison du Travail Saisonnier (MTS) avec la collaboration de l’Etat, de la DIRRECTE, de la médecine du travail (AIST), Pole Emploi,  la MLI, le Département et des syndicats de salariés (CFDT, FO, CGT) et ceux d’employeurs (MEDEF, CGPME UPA) sans oublier les groupements tels que l’UMIH et l’hôtellerie de plein air ; c’est la CAHM qui a toujours hébergé la MTS dont j’étais d’ailleurs un des membres fondateurs.

Qu’avons nous fait ? Rien, à vous lire !

Rien que de démarcher les saisonniers salariés ET employeurs pour recenser les problèmes et tenter de trouver des solutions entre autre en matière d’hébergement. Sur notre commune d’Agde où la population passe le pic des 300.000 visiteurs il y a plus de 5.000 saisonniers dont une partie doit se loger. Je dis bien « se loger » et non pas « être logée » car rien n’oblige un employeur à loger son personnel car pour lui ce sera double peine : le coût du logement avec en plus l’URSSAF en prime pour avantages en nature. Bien heureusement, une grande partie de ces saisonniers sont des locos de la ville ou des villages voisins qui n’ont plus que le souci du parking payant.

Rien que de s’intéresser à la santé des saisonniers et de découvrir qu’au fur et à mesure de l’avancement dans la saison les problèmes de drogue, d’alcool et même de MST n’apparaissent et le soucis des visites médicales devient alors crucial.

Rien que d’accueillir dans des permanences qui ont été quasi quotidiennes et tenues par les multiples partenaires pour aider à résoudre les différents problèmes nés dans l’exécution du contrat de travail, l’inspection du travail ou/et les partenaires sociaux souvent en binômes, deux ou trois juges du travail en faisaient d’ailleurs partie.

Rien que de rencontrer et d’être entendu par divers ministres dont celui du travail qui a salué, soutenu notre effort concernant une bande dessinée que nous avons réalisée sur des cas concrets pour expliquer aux saisonniers ce qu’est le Document Unique et comment s’en servir ; Il nous a d’ailleurs été demandé d’en refaire une impression puis d’en concevoir une nouvelle pour essaimer sur la France. Par ailleurs, dans nos accords, nous avons un devoir d’essaimage et c’est ainsi que vous pouvez voir émerger des MTS nos seulement sur le littoral méditerranéen mais aussi atlantique ou dans nos montagnes.

Rien que d’organiser des rencontres employeurs et salariés tant ici qu’en montagne afin de déboucher sur d’autres saisons, car la liaison « plage-vigne » se fait mal du fait de l’avancement des vendanges, par contre nous avons de bons échos sur des saisons mer-montagne.

Rien que d’organiser des formations pour que les saisonniers atteignent des niveaux supérieurs afin de mieux satisfaire nos amis touristes.

Rein que rechercher toutes solutions pour trouver du logement pour quelques salariés saisonniers, le camping de Baldy devait accueillir les CRS et les saisonniers sauf que la réglementation sur l’accueil des handicapés a fait capoter le sujet, il en fut de même sur la transformation  pour 40 cabines d’un thonier voué au déchirage, mais l’Europe etc … . Un projet est cependant actuellement en cours, restera encore à trouver le financement et les moyens de transport, les saisonniers dans leur ensemble commençant et finissant de travailler à toutes heures H24, 7 jours sur 7.

Rien madame n’a été fait et nous n’attendions que vous !

Prenez donc votre député qui sait tout par la main et allez aux renseignements, vous découvrirez que les « saisonniers » sont et employeurs et employés, que presque tous ont les mêmes soucis ; vous découvrirez aussi qu’il y a deux catégories de saisonniers : des professionnels d’une part et avec eux les problèmes sont rares, et d’autre part des amateurs chez qui vous découvrirez, parfois, un monde où il n’existe ni morale, ni lois et encore moins un code du travail mais plutôt une jungle où la raison du plus fort est toujours la meilleure mais que le plus fort n’est pas toujours celui qu’on pense.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.