Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Lettre ouverte à Jean Claude Roagna ...par Cécile Vannières

J'ai lu votre article avec tellement d'attention que je ne peux m'empêcher d'y réagir.Que…

J’ai lu votre article avec tellement d’attention que je ne peux m’empêcher d’y réagir.
Que vous ayez vécu des moments exceptionnels à l’université de l’UDF à la Grande Motte cet été, est ma foi compréhensible même si à mon sens le mot est un peu fort, mais après tout chacun n’a pas la même échelle de valeur émotionnelle, il me paraît encore plus fort de considérer que la période d’élections que nous allons vivre soit une période (je vous cite) « historique ».
Je ne vois pas en quoi ces prochaines élections sont plus « historiques » que les précédentes, il ne s’agit que d’élections présidentielles et législatives après tout.

Lorsque vous parlez de changement de cycle , je tiens à vous rappeler qu’à l’époque vous faisiez partie intégrante des « amis et héritiers de MITTERRAND » puisque vous étiez tout comme Sébastien FREY , parmi les socialistes locaux derrière la candidature de Régis PASSERIEUX, puis par un revirement inexpliqué et inexplicable vous avez contribué activement à l’élection des « amis et des héritiers de CHIRAC » en participant activement toujours avec Sébastien FREY , à l’élection de Gilles D’Ettore.

En ce qui vous concerne ce n’est pas un changement de cycle mais bien un changement radical d’idéal et de conviction.

Pour revenir sur la lettre « I » qui effectivement désigne « l’Insertion » dans le sigle RMI, je tenais à vous remémorer que vous avez encore fait partie en tant que Maire Adjoint de Gilles d’Ettore, de l’équipe municipale qui n’a pas « Inséré » les Emplois Jeunes dans la collectivité.
Vous en avez même exclu.

D’autant plus étrange qu’en tant que candidat à ces mêmes élections de 2001, vous vous affichiez comme syndicaliste.
Je vous rappelle pour en avoir fait partie, que le syndicalisme n’est pas un métier, mais plutôt un engagement social, et votre métier à l’époque était fonctionnaire territorial, “inséré” dans la collectivité d’Agde par Régis Passerieux lui-même.
C’est ce qu’on appelle avoir la reconnaissance du ventre !

Alors que vous posiez vous-même la question pour les français en demandant si cette entente implicite entre les 2 grands partis (UMP et PS) va perdurer, je tenais à vous rappeler que ce n’est pas l’alternative proposée par François Bayrou qui a recueilli les meilleurs suffrages aux dernières présidentielles, preuve que son « ballon à cette époque devait cruellement manquer d’oxygène ».

Lorsque vous écrivez que François Bayrou veut former un gouvernement pluraliste, représentant toutes les sensibilités, en vue d’une plus grande compétence, l’idée n’est pas mauvaise en elle-même, cela est particulièrement choquant que ce soit vous qui la prôniez, puisque toujours en tant que Maire adjoint de Gilles d’Ettore, vous avez été le premier à instaurer la chasse aux sorcières dans la collectivité d’Agde, niant ainsi les compétences et des richesses des agents territoriaux.
J’en ai moi-même été victime, vous souvenez vous ?
Il vous a été plus facile de me placarder plutôt que d’utiliser mes compétences dans l’intérêt du service public !!
Vous avez cessé votre petit jeu de pouvoir lorsque j’ai été élue représentant du personnel sous une étiquette syndicale.
Sachez que le pouvoir ne s’exerce jamais par la force, sinon c’est de la dictature, le pouvoir se partage, se délègue, se nourrit des différences et des richesses, le pouvoir ne se prend pas, il nous est proposé.

Pour en finir avec votre conclusion à la façon Bernanos, je vous en propose une variante :
« On n’attend pas l’avenir comme on attend un train sur le quai d’une gare, l’avenir on le fait, certes…….encore faut il ne pas être en retard, ni changer de quais tous les 5 ou 6 ans, ni abuser de son sifflet de chef de gare ».

Cécile VANNIERE
Citoyenne d’Agde
Ancienne syndicaliste

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.