AGDE - LIBRE EXPRESSION : Collusion entre les ZIZIs et les escrocs : !

Collusion entre les ZIZIs et les escrocs : on vit une époque formidable…. ! Je vais…

Collusion entre les ZIZIs et les escrocs : on vit une époque formidable…. !

Je vais vous raconter deux histoires pour illustrer le titre ci-dessus.

D’abord les ZIZIs, ce sont les Zinvestisseurs Institutionnel, en gros les banques, les compagnies d’assurance, les fonds de pension….cherchez pas, vous y êtes pas, comme disait notre cher, tendre et regretté Coluche.

Première histoire : un escroc se sert sur mon compte en banque, ouvert à la banque X (inutile de la mentionner je pense que ce qui suit vaut pour toutes les banques classiques).

Quand je dis escroc, je ne diffame pas. En effet, l’histoire se passe en 2015, et l’escroquerie est maintenant dans le domaine public depuis plus de 5 ans. Elle a notamment été dénoncée par UFC Que choisir en février 2010 sur son site Internet, voyez l’adresse suivante :

http://www.quechoisir.org/commerce/methode-de-vente-abus/actualite-remises-et-reductions-le-piege-des-10-euros

L’escroquerie y est très bien expliquée : lors d’un achat sur Internet avec votre carte bancaire, un site, « remise et réductions » il s’appelle, se branche astucieusement sur votre commande (style : recevez 20 € si vous cliquez là !) et un mois plus tard vous êtes débité de 15 € (c’était 10 au départ…mais tout augmente, même ce qui n’est pas rare !), avec mention d’un achat à peu près inintelligible. Vous interrogez votre banque et vous apprenez que vous avez souscrit un abonnement au site en question, et que vous serez donc débité de 15 € tous les mois à venir, sans bien savoir à quoi vous vous êtes abonné ! Byzance… !

Une seule solution, faire opposition à votre carte (paperasse, tracasserie et impossible de payer quoi que ce soit pendant plusieurs semaines puisque vous êtes sans carte…) et demander au site en question de vous rembourser, ce qu’il fera, car il ne veut surtout pas de problème ! Pour lui l’important est que le business continue avec tous les distraits qui ne surveillent pas leur compte en banque à chaque opération, les râleurs on les rembourse, faut pas tuer la poule aux œufs d’or !

Comme moi je suis un peu teigneux, je commence à ‘titiller’ ma banque par écrit en lui demandant, à plusieurs reprises, comment il se fait qu’elle n’a pas été plus attentive aux agissements de ce site qui est répertorié comme escroc depuis longtemps, comment il se fait qu’elle prend 15 € sur mon compte pour les donner à un monsieur que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam, et avec lequel je n’ai signé aucun contrat. Réponse de la banque : pas de réponse…ou des réponses à côté de la question.

Comme je suis très agacé, je prends alors ma plus belle plume et j’écris en mai 2015 (lettre RAR) au Directeur Général de la banque pour le mettre en demeure de me fournir, sous quinzaine, copie du document par lequel j’ai donné l’autorisation à ma banque de payer ce Monsieur. Je n’imagine pas en effet que ce monsieur est venu les mains dans les poches au comptoir de ma banque et qu’il a dit : donnez-moi 15 € sur le compte de M. X. Il a fourni un papier pour cela (des papiers les banquiers en raffolent !). Et ce document porte, à l’évidence, mon nom, mes coordonnées bancaires, le montant autorisé, les coordonnées du bénéficiaire, et, a minima, une référence d’achat de quelque chose….

En tout état de cause, il s’agit d’un papier contenant mes données personnelles et rien ne doit donc s’opposer à ce que le banquier le montre à son cher client non ?

Je dis même d’ailleurs au banquier, que j’appelle maintenant le bel hypocrite (puisqu’il a déjà répondu 4 fois à côté de la question), que s’il devait refuser, une cinquième fois, de me fournir copie de ce document, j’en conclurais que (je me cite) :

Les banquiers disent se plaindre de la fraude, permettez-moi de vous dire que, par leurs silences, leur complaisance et leur impéritie, ils en sont largement complice.

Et j’ajoute même en note de bas de page :

C’est (…) la tactique de l’escroc ainsi que décrite dans l’article UFC : pendant que le banquier dort profondément, l’escroc passe sous son nez et prélève indument l’argent. Si ça proteste il restitue immédiatement. Si ça ne proteste pas, c’est tout bénéf ! Et peut-être même qu’il y a un petit bakchich –on dit une commission en politically corret !- pour le banquier, qui sait ?

Il y avait là matière à me trainer mille fois au tribunal pour diffamation si ce que je disais était erroné.
Et quid de la réponse du banquier ? Tribunal, Que nenni !

Par une lettre en date du 28 mai 2015 un quidam de la banque (car la lettre n’est même pas signée nominativement, et surtout pas du Directeur Général, il a tant de choses à faire, va pas répondre aux clients non !) m’informe que le remboursement a été fait, que tout va bien sous le ciel bleu, et que toutefois si j’avais encore des récriminations à faire valoir, je pouvais saisir le médiateur, bla bla bla….

Ah bon, vous avez parlé d’un document ? Quel document ? Pas vu de document ! Pas au courant….

Pas de tribunal donc, mais pas de document non plus !

Ce ZIZI là, comme ses confrères, est un monstre protéiforme, sans réflexion, sans analyse, sans la moindre correction vis-à-vis de ces clients….et qui se sait inattaquable sous sa carapace d’incompétence et d’irresponsabilité (Kerviel, tu m’entends ?)!

Allez passons au ZIZI suivant, une compagnie d’assurance !

Là c’est une affaire de location de voiture : je loue une voiture pendant 12 jours de vacances. J’en prends soin, je la surveille, je la rapporte intacte à l’aéroport. Je la laisse sur le parking de la compagnie de location après une dernière inspection, je prends mes valises et je vais au comptoir de location. C’est à Lanzarote, le comptoir de location se trouve dans l’aéroport alors que le garage est en dehors à 300 m environ. Il faut donc cheminer une bonne dizaine de minutes, traverser la route (avec ses valises !), etc.

J’arrive au comptoir, je dis tout ok. L’employé me dit : attendez, je vais voir le véhicule, et il revient une bonne dizaine de minutes plus tard me disant : pas tout ok ! il y a une éraflure sur l’aile AR D.

Je vais vérifier et effectivement, une belle griffe…à un endroit où c’est impossible que ce soit un choc de voiture (au-dessus de l’aile grosso modo).  J’ai vérifié 4 fois cet endroit dans la dernière heure, notamment en prenant de l’essence à 5 kms de l’aéroport (on doit rapporter la voiture avec le plein) et la griffe se trouve à 20 cms de l’orifice d’essence…et elle n’était pas là 15 minutes auparavant.

Soit elle a été faite accidentellement, mais la voiture est alors sur le parking de la société de location et ce n’est plus mon problème, soit elle a été faite intentionnellement….puisque je n’ai pas voulu prendre la complémentaire accident, l’assurance qui garantit tout…mais qui coute plus cher que la location !

Je discute, je proteste, rien à faire : 247 € pour indemniser le dommage, qui me seront prélevés sur ma carte bleue 2 jours plus tard.

Et là je me retourne donc vers le ZIZI qui chaperonne les cartes bleues.

Je dis que je suis certainement victime d’une escroquerie dont j’explique le détail et fournis  plein d’éléments troublants, voire très louches, je dis que j’ai dû payer une franchise d’assurance pour un dommage que je n’ai pas fait, et je demande si l’assurance de ma carte bleue couvre ce type de débours. Oui me répond-il, envoyez-nous les documents (originaux ou certifiés conformes !!! on ne plaisante pas).

Je réunis tout, il faut 3 aller-retour de discussions pour vérifier que c’est bien moi, que c’est bien ma carte, etc… Et le ZIZI me rembourse.

Les 247 € c’est bien, mais moi je ne peux me satisfaire de savoir qu’il y a des gens qui escroquent en toute impunité, je souhaite qu’on investigue un peu plus là-dessus afin de faire cesser de telles pratiques. Je le demande donc au ZIZI –c’est lui qui est escroqué in fine !- dans mes courriers et dans mes entretiens téléphoniques. Réponses à chaque fois : nous on est là pour rembourser si vous y avez droit, point !

Comme je ne suis pas satisfait, je reprends donc ma plus belle plume et j’écris au Directeur du ZIZI. Je le remercie chaleureusement pour son remboursement mais je lui explique qu’il vient très certainement de se faire escroquer par les agents de la société de location. Je lui fournis tous les éléments qui conforte mes soupçons et je lui explique comment il peut avoir, de manière très simple, la preuve flagrante ou non qu’il s’agit d’une escroquerie : il suffit de demander, gentiment ou par huissier à lui de voir, à la société de location de fournir la preuve que le véhicule a bien été réparé par un carrossier dans les jours qui ont suivi ma restitution. Pour cela, une simple facture datée d’un carrossier peut suffire.

Car en effet, si la voiture n’a pas été immédiatement réparée après ma restitution, elle a été relouée avec l’éraflure, relouée et relouée….jusqu’à être louée à un client qui souscrira l’assurance complémentaire. Et là elle sera réparée intégralement, de cette éraflure et de toutes les autres qui ont pu advenir entretemps.

Et les 247 € n’auront été que l’argent de poche d’un petit malin….

Et nous autres, pauvres gens honnêtes nous continueront de payer des primes d’assurance exorbitantes, puisqu’une partie doit financer le trafic de ces gens !

Je le dis clairement au Directeur du ZIZI dans ma lettre de mars 2016 (je me cite encore) :

Et si vous ne faites rien plus en la matière, force me sera de constater que ces pratiques perdurent grâce à une certaine complaisance des assureurs, et je comprendrais alors à quoi servent, in fine, mes primes d’assurance et pourquoi s’assurer coute si cher.

Réponse du ZIZI (celle-là ni nominative et même pas signée !):

« Nous intervenons uniquement dans le cadre du remboursement….Nous vous invitons à vous rapprocher de votre protection juridique qui sera plus compétente pour répondre à votre demande ».

Alors lui, il dort tranquille et il veut surtout pas qu’on le réveille. Je rembourse, je mets la tête dans le sable et je ne veux rien savoir ! Je finirais toujours bien par me faire rembourser par les clients suivants.
Et pour reprendre Coluche : Circulez y’a rien à voir !

Vivre avec nos ZIZIs est réellement un bonheur de chaque jour…

 

Jean Viseur :         j.viseur@free.fr                                                                    

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.