AGDE - Manipulations des sondages, on connaissait. Mais celles des journaux ?

Depuis quelques jours, plusieurs contestations des résultats tirés des sondages se font jour dans…

Depuis quelques jours, plusieurs contestations des résultats tirés des sondages se font jour dans les médias. Ainsi, la contestation peut porter, pour l'établissement des sondages politiques « rapides », sur le fait que :
-Seuls les titulaires d'une ligne fixe de téléphone sont interrogés par exemple.
-Les nouveaux inscrits sur les listes électorales ne sont encore pas pris en compte
-Le fait que les résultats de tel ou tel partis sont augmentés ou diminués d'un coefficient (tenu secret et qui varie selon les instituts) au prétexte que les sondés n'oseraient pas toujours donner leur avis véritable (vote en faveur du Front National par exemple) …

Pour ma part, étant très septique sur la fiabilité des sondages , je préfère vous parler d'une manipulation moins visible mais plus perfide, le contenu de votre journal quotidien.
Sous couvert d'information, il n'est pas rare qu'un journaliste adepte d'un parti ou d'un candidat, tente de nous faire partager ses idées , non en argumentant , mais en tronquant ou manipulant l'information… sans nous prévenir évidement de ses préférences partisanes .

Au niveau local, nous connaissons tous cela . Il suffit de lire quelques exemplaires du journal municipal d'Agde , par exemple , pour ne trouver que des photos du maire en exercice ou de son équipe… à croire que les élus de l'opposition sont TOUS en perpétuelles vacances !
Ils n'accompagnent pas les autres élus ? Ils ne déclarent rien, ? N'ont pas d'opinions … en tous cas elle n'est jamais reproduite dans les journaux d'Agde payés avec les deniers de TOUS !
(la page libre expression est tellement réduite que les textes y sont dignes du reader digest) , Mais cela ne s'arrête pas là !

Prenons l'exemple du journal régional puisque j'y suis abonné .
Mais l'exemple vaut pour beaucoup de journaux régionaux!
Les pages locales sont écrites par des correspondants locaux ou des journalistes, souvent implantés depuis des années.

Par contre, les pages centrales, plus générales ne dépendent pas d'eux…et là réside le cœur du problème. Voyons cela plus en détail sur la dernière semaine au travers des informations comparées sur deux candidats de la présidentielle : Ségolène ROYAL et Nicolas SARKOSY qui incarnent deux visions totalement différentes de notre avenir.

Pour faire rapide, j'ai arbitrairement choisi de ne parler que de la page politique dite des présidentielles, dans le deuxième cahier de ce journal.
Supporter de Ségolène ROYAL , j'ai donc cherché si le traitement de l'info était équitable entre ma candidate et son compétiteur.

Vendredi 23 mars…

La page met en bonne place un article sur le meeting de la veille , à Marseille, de Ségolène Royal qui réunissait 6500 personnes selon le Midi-libre …et là premier problème, une recherche dans google-actualité m'informe que le meeting réunissait 8.000 personnes .Le site Internet de la salle du meeting (le-dome.com) stipule que spectateurs debout , la salle accueille 8.500 personnes… Sachant par une quinzaine de camarades d'AGDE qui n'ont pu pénétrer ,faute de place, comme un petit millier d'autres , dans la salle, ce soir là , la conclusion est que les spectateurs ne pouvaient être qu'autour de 9000. On est loin des 6.500 qui apparaissent donc peu fiables?… Mais passons.
Il semble, là, que le rédacteur en chef cherchait aussi à faire parler de son candidat, Nicolas SARKOSY.

Pas de problème on crée un évènement à partir de rien ! C'est ainsi qu'un article (encadré , lui, sur fond gris clair) d'un tiers de celui consacré à Madame ROYAL nous parlera de la préparation de la réunion SARKO , prévue TROIS jours plus tard en AVIGNON ! Ca c'est du journalisme d'investigation, voila des faits !Comme actualité, c'est réussi !
Pourtant, cela n'est pas encore assez pour préserver la ligne politique éditoriale en faveur de SARKOSY. L'éditorialiste de service se fend alors d'une colonne d'article sur toute la longueur de celui consacré à Ségolène avec un titre des plus négatif pour l'adversaire de Nicolas « BEVUES » à propos du choix de Michel ROCARD par Madame ROYALE pour lui fournir un rapport.

C'est bien connu, L'éditorialiste sait ce qui est bon pour Madame ROYAL !!! Monsieur SARKOSY , lui ne fait pas de bévues,…ou tout le moins, l'éditorialiste n'est pas qualifié pour en juger ?

Dimanche 25 mars…

Un article sur Nicolas de 86 lignes avec photo (14*7 cm)et un article (entre-filet?) sur Ségolène de 46 lignes avec vignette (4,5*5,2) . Bien qu'une polémique existe sur la prise en charge du voyage aux antilles de Nicolas, pas une ligne n'en parle. Par contre dès la 19eme ligne de l'article Ségolène, on signale que BOVE n'est pas d'accord avec le PS . A croire que tous le monde milite sans état d'âme coté UMP … DUPONT-AIGNAN peut-être ?

J'allais presque oublier ! L'article sur Nicolas tacle la candidate socialiste par deux fois…mais celui de Ségolène ne dis pas de mal du petit Nicolas , alors que Ségolène ne s'en prive pas dans les meetings. A croire que certains journalistes n'entendent pas les mêmes discours !

Mercredi 28 mars…

Ce jour là , on parle des deux candidats… mais là encore, le titre donne deux idées positives pour Nicolas (une alliance , plein emploi) et une négative pour Ségolène (Cette immigration qui embarrasse les socialistes) pas de sous-titre pour Nicolas, mais un sous-titre négatif pour Ségolène avec l'emploi du terme »cacophonie chez les socialistes ».

Là aussi , cela ne doit pas être assez, alors apparaît à droite de l'article sur Ségolène un portrait/article sur BESSON qui explique qu'il votera BAYROU ou SARKO.
Pourquoi un article ce jour là, 28 mars, sur BESSON qui a quitté le PS le 14 février et c'est expliqué lors d'une conférence de presse qui date déjà du 21 février ?…Si ce n'est pour décrédibiliser l'article sur la candidate du PS, l'article BESSON n'ayant pas même l'excuse de l'actualité immédiate !
Mais rassurez-vous, pas un mot sur les réticences de Simone VEIL à propos de la création par Nicolas, s'il est élu , d'un ministère de l'immigration et de l'identité nationale!

Vendredi 30 mars …

Le midi-libre termine ce survol de la semaine avec panache !
La revue de presse commence par … SARKO avec un titre crédibilisant Nicolas avec une filliation dans la famille du Président de la République, bref du politique! (TITRE: Avec les agriculteurs, comme Chirac) pendant …32 lignes .L'article n'est pas avare de termes là aussi positifs et clairs (réaffirmé sa volonté …réitérant sa volonté …).

Pour Ségolène, forcement c'est moins “ROYAL” . Le titre du journaliste déjà , on est loin, là, du débat intellectuel! (Ségolène ROYAL ,bestiaux et victuailles)et puis comme l'article ne fait que 15 lignes,il doit être difficile d'apparaitre très positif, certainement.

D'ailleurs c'est tout juste si le journaliste arrive à casser 5 lignes sur les 15 pour faire dire à un éleveur que les bestiaux devraient être en campagne à la place des candidats ,car eux ne feraient pas de fausses promesses !
Voilà une révélation qui ne pouvait que trouver sa place dans un article sur Ségo, Nicolas, pour sa part depuis 5 ans ministre et même ministre d'état , a toujours su tenir ses promesses, c'est bien connu !

Arrêtons là, je vais être trop long !
Mais vous pouvez, vous même, jouer à votre tour à ce petit jeu de la déontologie de la presse, (ou de la télévision) ,c'est très instructif.
Pourtant, ne croyez pas que je perde le moral ! Si les choses étaient aussi nettes qu'on nous l'assène, pourquoi être aussi partisan? Il semble donc que rien ne soit encore joué !
Et puis, la dernière fois que les médias essayèrent de nous manipuler à ce point, je m'en souviens encore.
On devait nationaliser mon frigo!
Un commissaire politique devait être nommé dans chaque quartier ! et j'en passe !
Nous étions en 1981 !
ON A VU LE RESULTAT !

Claude MARAIS
 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.