AGDE - Médaille d'argent des villes les plus endettées ? Explications

L'endettement des villes françaises continue de grimper. L'encours des 36 000 communes de France…

L'endettement des villes françaises continue de grimper. L'encours des 36 000 communes de France était de

50 milliards d'euros en 2003

61 milliards d'euros en 2012

63 milliards d'euros en 2013

65 milliards en 2017

Sur dix ans, le chiffre est vertigineux : l'augmentation atteint 18%, en hausse donc mais dans une moins forte progression que les années précédentes ( + 25% entre 2004 et 2014).

Des écarts incroyables

Comme toute moyenne, celle de la dette par habitant cache des écarts incroyables au niveau de la dette par habitants.

Par exemple, elle est 0 euro à Mons-en-Barœul (Nord), seule agglomération de France à ne pas recourir à l'endettement, alors qu'elle est à 5 836 euros à Levallois-Perret. La ville des Hauts-de-Seine, emmenée par le maire LR Patrick Balkany, s'arroge une nouvelle fois la première place du classement des villes les plus endettées de France.

Dans le détail, voici le top 10 des villes les plus endettées d'après un classement publié par le Journal du Net (JDN):

 

Les villes à la plus forte dette par habitant en 2017 (villes + 20 000 habitants)

 

Rang Ville Dette par habitant en 2017 (€) Evolution sur 1 an (%)
1 Levallois-Perret            5 836   -12
2 Agde            3 819   +35,8
3 Bagnolet            3 710   -1,1
4 Saint-Maur-des-Fossés            3 463   -1,8
5 Aubagne            3 447   -2,7
6 Saint-Ouen            3 294   -1,5
7 Châtenay-Malabry            2 994   +4,1
8 Argenteuil            2 909   +0,3
9 Maubeuge            2 874   +2
10 Antibes            2 858   +9,1
11 Paris            2 855   +14,9
12 Cannes            2 806   -1,1
13 Châtillon            2 785   -4,6
14 Les Mureaux            2 760   -1,9
15 Fort-de-France            2 687   +0,7
16 Plaisir            2 526   -2,5
17 Le Plessis-Robinson            2 517   -7,7
18 Melun            2 493   -2
19 Villiers-sur-Marne            2 490   +6,2
20 Bois-Colombes            2 444  +17,8

 

L'endettement par habitant de Levallois-Perret recule cependant pour la 5e année consécutive (-12% par rapport à 2016), à 5 836 euros par tête en 2017. 

A l'inverse, le poursuivant de Levallois-Perret, la ville d'Agde,  enregistre un véritable bond de sa dette par tête entre 2016 et 2017 : + 36%, soit la plus forte progression du top 20.

En 3eme position, nous retrouvons la ville de Bagnolet qui est quasiment stable ( -1,1 %)

 

Nous empruntons pour investir et non pour dépenser 

Face à cette avalanche de statistiques, il parait important de ne pas faire l'amalgame entre dette et mauvaise gestion. Par exemple, pour Agde, les nouveaux emprunts contractés serviraient à financer des investissements et non à payer les charges de fonctionnement, comme la rémunération des personnels, les dépenses d'entretien et de fourniture. 

Nous empruntons pour investir et non pour dépenser ” indique Gilles d'Ettore, le maire d'Agde.

Quand on investit dans un nouveau casino ou un nouveau palais des congrès, c'est non seulement pour donner une nouvelle attractivité à la station mais également pour générer de nouvelles recettes. D'ailleurs, pour le Casino, cela se vérifie. En 6 mois d'exploitation de la nouvelle structure, nous observons 20 % de recette supplémentaire par rapport à la même période l'an dernier”  précise le premier magistrat.

La capacité de désendettement à prendre en compte

La capacité de désendettement d'une commune, exprimée en nombre d'années qu'elle mettrait à rembourser l'intégralité de sa dette si elle devait y allouer la totalité de son épargne, est également intéressante à comparer.

Et là, le classement change :

Levallois-Perret, ville championne de la dette par habitant, n'est plus qu'à la 15 eme place et Agde à la 16eme

Quand à Bagnolet, elle a été classé “hors classement” car d'après les calculs de Bercy, sa capacité d'autofinancement serait négative.

Cette fois-ci, c'est Mamoudzou à Mayotte, Fort de France en Martinique et Aubagne qui se placent sur ce podium peu valorisant alors que les économistes fixent le seuil d'alerte à 12 ans.

 
Rang Ville     Capacité de désendettement (années)
1 Mamoudzou (Mayotte)     65
2 Fort de France     45
3 Aubagne     37
4 Saint-Maur-des-Fossés     31
5 Villiers-sur-Marne     27
6 Maubeuge     21
7 Saint-Ouen     21
8 Bois-Colombes     17
9 Châtillon     17
10 Brunoy     16
11 Clermont-Ferrand     14
12 Plaisir     14
13 Paris     13
14 Melun     13
15 Levallois-Perret     13
16 Agde     10
17 Antibes     9
18 Le Plessis-Robinson     9
19 Argenteuil     9
20 Libourne     8

 

 

Pour Christophe Bourdel, Directeur Général des Services à la ville d'Agde, ” les recettes de fonctionnement de la ville augmentent plus que les dépenses. A terme, notre capacité de désendettement va donc mathématiquement s'améliorer et passer rapidement sous le seuil des 10 ans. J'observe par ailleurs que l'encours pris en compte pour la ville d'Agde dans cette étude est de 104 millions. Il aurait été plus juste de prendre le chiffre de 88 millions puisque 16 millions ont basculé sur la communauté d'agglomération depuis le transfert de la compétence eau / assainissement “.

 

La spécificité des villes touristiques et le cas unique Agathois

Lorsque l’on consulte la dernière page de cette enquête, au chapitre “Source et méthodologie”, le Journal du Net explique que “seules les villes de plus de 20 000 habitants de France métropolitaine ont été prises en compte, afin d’éviter le biais des communes touristiques situées en montagne ou sur le littoral, à la population administrative très faible.”

Or Agde a cette double spécificité finalement assez unique, celle d'être l'une des plus grandes stations balnéaires de France tout en comptant 28 000 habitants permanents !

Avec 250 000 personnes au plus fort de l’été et 60 000 sur les ailes de saison, l’Etat considère d'ailleurs Agde comme une ville de 60 000 habitants lorsqu’il évalue notamment la part de DGF (dotation globale de fonctionnement) à reverser à la ville.

Si ce nombre d'habitants retenu par l'Etat avait été pris en compte dans cette étude, le ratio d'endettement aurait été divisé par 2, pour passer de 3 819 € de dette par habitants à 1 900 €.

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.